T’as le bonjour d’Alphonse

T’as le bonjour d’Alphonse

CREATIVE ROOM

Bizarreries

T’as le bonjour d’Alphonse

Contribuer

Al Farell, Dans les bois (Alphonse Faretra), Disques Manivelle.

Al Farell

 

C’est le Joe Dassin d’Échirolles, le Sacha Distel du pauvre 38 (Isère), il s’appelle Alphonse Faretra mais son nom de scène est Al Farell.

 

D’après certaines informations il aurait signé plus de 500 chansons dans sa carrière longue de plus de 45 ans, toujours sous les radars, à l’ombre du succès, et obtenu la médaille d’or de la courtoisie français.

 

Pas sûr qu’on lui remît cette distinction dont je viens d’apprendre l’existence si on avait remarqué un énorme couac dans le parcours, une chanson intitulée Mates-la (sic) :

 

« Si ta femme t’embête, mate-la, mate-la

Car les femmes crois-moi c’est comme les tapis

Plus on les bat, plus elles sont jolies »

 

À sa décharge, il n’est pas l’auteur de ce texte nauséabond, mais il aurait pu s’abstenir d’en être l’interprète, lui qui se dit amoureux de la « chanson romantique qui fait danser, rire et pleurer ». Dans certains cas, même le second degré fait frémir, d’autant que je ne suis malheureusement pas sûr qu’il s’agisse de second degré ici.

 

Hormis cette fausse note, Al a l’air aujourd’hui d’un joyeux vieil homme vivant en banlieue de Grenoble, qui aime les animaux. Il a même écrit une chanson pour rendre hommage à sa perruche décédée. À ce propos, j’espère que vous avez remarqué le petit chien au pied du chanteur, mis en valeur sur le fond noir avec un magnifique collage photo, aux contours très bien découpée.

 

J’espère également que vous avez remarqué que mon exemplaire est dédicacé, ce qui lui confère une valeur inestimable. C'est ainsi qu'on qualifie un objet dont on ne sait pas vraiment quoi faire...

 

À part ça, je suis presque sûr qu’Alphonse est le fondateur des Disques Manivelle, label qui n’a que peu de titres à son catalogue, et tous d’Al Farell.

 

Dans les bois est un morceau si stratosphérique que je n’ai pas réussi à trouver de lien pour vous le faire écouter, ce qui n’est pas peu dire.

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Musique
 Les Contemplations
 Les Contemplations

Patrick Coutin, J’aime… regarder les filles (P. Coutin), EPIC, 1981.

Benjamin Mimouni
3 min
Hommage à Toots
Hommage à Toots

Je ne suis pas un numéro. Je suis un homme libre.

Benjamin Mimouni
4 min