Le Grand incendie

Le Grand incendie

CREATIVE ROOM

Bizarreries

Le Grand incendie

Contribuer

Jeanne-Marie Sens, Méli-mélo, (Sens/Bonnecarrère), Atlantic, 1973.

Jeanne-Marie Sens, En plain coeur, Méli-mélo

 

La très grande majorité de l’œuvre de Jeanne-Marie Sens s’inscrit dans une tradition de chanson français intellectuelle, à texte.

En cela, on peut la rapprocher d’artistes comme Anne Vanderlove, Isabelle Mayereau ou Anne Sylvestre, avec cette dernière, elle a d’ailleurs aussi en commun d’avoir écrit et chanté pour les enfants.

 

Il y a dans sa discographie de très belles choses, notamment une version française d’un titre de Gianni Esposito, Les Clowns, empreint d’une grande tristesse, comme toujours lorsqu’on met en scène cette figure.

 

Méli-mélo, qui se trouve en face B du 45 tours extrait de son premier album possède une tonalité toute différente, ayant à voir avec la musique débraillée de Catherine Ribeiro quand elle collabore avec le groupe de rock progressif Alpes, ou certains morceaux de Léo Ferré (Le Chien, La Solitude), dans lesquels il déborde largement du cadre habituel de la chanson.

 

Le texte est scandé plutôt que chanté, le son est brut, lourd, répétitif, le discours est surréaliste et possède une énergie incendiaire :

 

« J’ai pris une auto

J’ai pris un chien

J’ai pris une maison

J’ai pris une grand-mère

J’ai pris un enfant

J’ai pris un réverbère

 

Avec l’auto j’ai fait un feu de joie

Avec le chien un gâteau d’anniversaire

Avec la maison un dessin

Avec la grand-mère un nœud à mon mouchoir

Avec l’enfant j’ai fait l’amour

Avec le réverbère la lumière

 

Avec le tout j’ai fait un gros bouquet ».

 

C’est une excellente chanson, dommage qu’elle soit ainsi cachée, comme condamnée, presque noyée au milieu de la discographie de Jeanne-Marie Sens, mais c’est le jeu : il faut savoir plonger en profondeur pour recueillir les perles, polir.

Pour écouter la face A, En plein cœur, c'est ici, sur Bide et musique. Pour la face B, Méli-mélo, c'est ailleurs

 

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Musique
 Les Contemplations
 Les Contemplations

Patrick Coutin, J’aime… regarder les filles (P. Coutin), EPIC, 1981.

Benjamin Mimouni
3 min
Hommage à Toots
Hommage à Toots

Je ne suis pas un numéro. Je suis un homme libre.

Benjamin Mimouni
4 min
 Born In The USA
 Born In The USA

Luna Parker, Tes états d’âme… Éric (Éric Tabuchi), Barclay, 1986.

Benjamin Mimouni
3 min