facebook De A à Z ou de Z à A ; ça peut bien avoir du sens !
De A à Z ou de Z à A ; ça peut bien avoir du sens !

De A à Z ou de Z à A ; ça peut bien avoir du sens !

De A à Z ou de Z à A ; ça peut bien avoir du sens !

Contribuer

Ou la lettre retrouvée éperdue de Madame de Sévigné à sa fille !

Zoé c'en est fini

Yvon l'a confirmé

Xavier le pressentait

Walter est à Paris

.

Vérité vraie tu vois ma fille

Un beau parti qui revient

Tu sais si ton amour le contient

Sa raison même vacille

.

Remarques bien ma chérie

Qu'il ne t'ait rien reproché

Pas une femme délaissée

Opterait pourqu'il en fut ainsi

.

Ne plus jamais lui mentir

Même si ce n'est qu'assouvir

Le moindre écart non sérieux

Karma niqué rend trop odieux

.

Jamais plus d'amours partagés

Inique ou même à plusieurs

Hors de sa vue sa chère est allée

Grave serait à nouveau sa rancoeur

.

Force est de constater

Exprès s'aimant prends de la graine

Dire chaque jour que tu l'aimes

Comme si c'était ton premier

.

Bel amour

Abandonné

"Walter et Zoé", un poème à double sens -à lire de bas en haut et de autant bas- de Bernard DUCOSSON sur une consigne de Sèverine Criqui pour les Auteurs-Confinés: (Alphabet : écrire un texte avec chaque phrase commençant par une lettre différente, dans l'ordre de l'alphabet...)

Entre l'ordre et le désordre règne un moment délicieux ! (Paul Valéry)

 

 

 

 

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
3
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
3
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Garçon chiffon (2020) Nicolas Maury
Garçon chiffon (2020) Nicolas Maury

Un homme qui n'est point jaloux est un homme qui n'aime pas S’il est acteur depuis plus de vingt ans, il jouait d’ailleurs...

Jean-Philippe Rathle
4 min
Les dimanches d'Alexandrine
Les dimanches d'Alexandrine

Les dimanches d’Alexandrine   J’allais les bras ballants, désœuvrée, ce matin Sous les...

Patricia Gaillard
1 min