tout s'écroule ...

Tout S'écroule ...

Partager

Tout s’écroule autour de moi. UNILEVER, le roi des cornichons... UNILEVER, pionniers de la mondialisation, vous m’énervez !

Le cornichon français est indien ! Que ne vous êtes-vous pas cantonné à votre domaine de compétences en fabriquant savonnettes, margarine et saindoux ?

J’arrête vite, et détourne mon regard de Wikipédia et de la liste que j’imagine non-exhaustive, des acquisitions d’UNILEVER depuis le 1er janvier 1930.

C’est un scandale ...

Dans le potager de ma grand-mère, une raie était consacrée aux cucurbitacées. Dès la formation du légume, cette culture demande une grande attention. Qu’attend-on de ces plans : concombres ou cornichons ? Cornichon géant est concombre, et concombre au vinaigre n’est pas meilleur que la tarte aux concombres dit-on ...

Ma grand-mère cueillait chaque jour ces cornichons ni trop fins ni trop gros. Les brossait un par un sous un filet d’eau pour les débarrasser de leurs rugosités. Essuyage délicat dans un vieux torchon usé.

J’avais le droit de remplir le bocal, immergeant les cornichons dans la préparation élaborée par mon aïeule : vinaigre blanc – de bonne qualité – sel, poivre, grains de coriandre, estragon, laurier et petits oignons grelot. Et les bocaux s’alignaient sur un rayonnage dans la cave.

Je me souviens de leur craquant, des yeux qui pleurent avec l’acidité et de la salive qui ne cesse d’arriver à l’approche d’un nouveau cornichon ... Enfant, je ne mangeais pas les oignons grelot ! Erreur...

Les oignons grelots seraient également d’Inde ?

Je crois que grâce à cette proposition, je vais me lancer dans une micro-production de cornichons ... mais les graines ? Qui les récolte ? Qui les conditionne et les vend ?

Vilmorin – Limagrin ... société française, mais également implantée à l’étranger : j’ai peur !

Marie-Jo D

Sur la proposition d'Alexandre Leforestier : consigne du cornichon français.

Photographie: Duquesne fille.