Le jardin du 8 Juillet

Le jardin du 8 Juillet

CREATIVE ROOM

Le matin au jardin

Le jardin du 8 Juillet

Contribuer

Le jardin du 8 juillet

Voyez la sérénité de ces roseaux à Massette. Il ne manque plus qu’un héron pour parfaire ce paysage du bord de l’étang. Mais sous cette sérénité se cache un ragondin, notre dernier visiteur. Ce rongeur au museau étrange et aux pattes palmées, venu d’Amérique, adore la partie tendre qui se trouve entre le roseau et sa racine. Il en a déjà décimé plusieurs ainsi. Que faire ? Unique solution : le piège dont la porte se referme, emprisonnant la bête sans mal. Ensuite on peut au choix le tuer ou le relâcher loin… très loin.
Nous préférons toujours le côté de la vie. Mais il s’agira d’abord de le prendre !
La seconde taupe creuse un habitat de galeries, évitant les pièges pourtant efficaces et fatals… eux.
Les doryphores se tiennent à carreau. Cependant hier, l’un d’eux est venus nous narguer sur notre terrasse, pendant le déjeuner. Nos hôtes ont un certain humour !
Peu importe, les pommes de terre sont très belles, même si leurs fanes ont une tronche à avoir vécu Tchernobyl.
Pendant que je vous écris, les abeilles bourdonnent et travaillent comme des folles, dans les soucis, zinnias, marjolaines et les trompettes d’or des cucurbitacées.
Le chat ronronne à mes pieds
Un merle s’égosille
Et la rivière chante sa fraîcheur

IOn est bien

La gaillarde conteuse.

 

3
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
3
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Environnement
Le jardin du 14 Septembre 
Le jardin du 14 Septembre 

Le jardin du 14 Septembre  Souvenez-vous, je vous disais que le 17 Septembre, la date anniversaire de la mort de Hildegarde de Binge...

Patricia Gaillard
1 min