Le jardin du 24 Juillet

Le jardin du 24 Juillet

CREATIVE ROOM

Le matin au jardin

Le jardin du 24 Juillet

Contribuer

Vous aurez bien sûr remarqué que chez moi le visible et l’invisible se côtoient sans cesse et je ne peux me résoudre à ne considérer que ce qui se voit. Ici derrière chaque plante, chaque feuille, chaque fleur, chaque bête, il y a des mondes, inconnus certes et d’autant plus passionnants qu’ils offrent à mon imaginaire un terrain de jeu. Et ça, j’aime.

Aujourd’hui je vais vous offrir un petit dictionnaire que j’ai tricoté en m’inspirant des croyances populaires qui ne manquent pas de piquant. Je vous laisse le découvrir. Mais prenez-en bien note, car ces connaissances - démodées - pourraient vous sortir d’affaire plus d’une fois. Qu’on se le dise ! 
😄

Arbre : le couper est un crime contre les esprits de la nature qui vivent sous l’écorce. Ne prendre de ses branches que ce qui est nécessaire

Aubépine : sa branche sur la porte protège des orages. Ne jamais en faire un balai, il porterait malheur.

Avoine : crue elle rend l’âme joyeuse, l’intelligence vive et le teint clair

Bûche : les cendres de l’âtre au matin de Noël font dans la lessive un linge blanc sans pareil

Buis : fait fuir les serpents et les orages

Chêne : qui tue un chêne sain, se fâche avec Joseph le saint

Cosse : si on y trouve neuf pois, faire un vœu

Escargots : mettez à l’envers votre vêtement vous en prendrez des cents

Fiente : celle de la chèvre soigne les maladies d’oreilles. Celle du loup soigne les maladies de ventre. Celle du cochon soigne le mal des poumons. Celle de l’oie soigne la jaunisse.

Fougère : ses graines recueillies une nuit de St-Jean donne une vue surnaturelle

Gentiane jaune : source de jouvence. Boire la goutte de rosée au creux des feuilles. Elle ne doit contenir aucun insecte et le buveur ne doit avoir aucun ennemi

Hêtre : abrite dans son ombre les danses des fées. Jamais la foudre ne s’y risque. Celui qui s’y endort fait des songes délicieux

If : celui qui dort dessous ne saura plus son chemin

Jonquille : sept jonquilles ouvertes portent bonheur

Lézard : pour être heureux et riche, porter dans une chaussure une queue de lézard vert. La fiente de lézard rajeunit la peau

Luciole : « lumière du berger » Croisée la nuit de la St-Jean elle porte bonheur

Marguerite : effeuiller la marguerite n’a de sens que si le corps est face au soleil et qu’il est plus de midi

Mélisse : mettez un collier de Mélisse à un bœuf, il vous suivra sans corde

Noisette : les enfants qui en mangent beaucoup aimeront la géométrie

Noyer : somnoler près d’un noyer rend devin pour toute l’année. Ses feuilles cueillies à la St-Jean protègent de l’orage et du vent

Persil : pour une récolte serrée, l’enfant doit le semer

Pervenches : celui qui offre sept pervenches est un sorcier

Peuplier : trois feuilles de peuplier exaucent les rêves

Pivoine : sept racines de pivoines cueillies à la lune de minuit soignent la danse de saint Guy

Primevère : poudre de primevère rouge rend la virginité

Trèfle : deux amoureux qui en trouvent un à quatre feuilles, auront quatre filles et quatre garçons

Violette : manger la première violette du printemps met à l’abri des fièvres pour longtemps

Comment dites-vous ? Vous me trouvez de la mémoire… Je vais vous dire : pour bien la conserver, il faut porter une escarboucle en collier !

Vous voilà savants, chers visiteurs, ressortez de leurs livres de cuir ces antiques remèdes et vous résisterez quasiment à tout.
N’est-ce pas là une merveille ?

la gaillarde conteuse

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
1
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
1
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Environnement
Le jardin du 14 Septembre 
Le jardin du 14 Septembre 

Le jardin du 14 Septembre  Souvenez-vous, je vous disais que le 17 Septembre, la date anniversaire de la mort de Hildegarde de Binge...

Patricia Gaillard
1 min