Le jardin du 15 Août 

Le jardin du 15 Août 

CREATIVE ROOM

Le matin au jardin

Le jardin du 15 Août 

Contribuer

Le jardin du 15 Août 

À la mi-août des choses changent. Les marguerites jaunes des bords de l’étang ont leurs boutons. Quand leurs fleurs s’ouvrent flotte un parfum de septembre. Les potimarons prennent un ton orange très franc, les pêches de vignes changent d’aspect, les noisettes sont encore vert pâle, mais de plus en plus rebondies, on sent qu’elles se préparent. Les pommes roulent de plus en plus nombreuses dans l’herbe, qui a séché par endroits. Nous n’aimons pas le gaspillage et surveillons toutes les maturations. Produire fruits et légumes exige une observation quotidienne, car pas assez mûr ou trop mûr le végétal est triste. Et puis, ne pratiquant aucun traitement chimique, Il nous faut arriver au bon moment, tâter, soupeser, puis cueillir avec délicatesse, ne pas laisser traîner et très vite préparer d’une manière ou d’une autre. Les pommes sont les plus compliquées. Dans celles que nous ramassons, il y en a des mûres, d’autres vertes mais sans tâche, nous avons une grande table à claire-voie, où nous les disposons. Chaque matin nous commençons la journée par la visite aux pommes. Les plus mûres sont mangées, transformées en compotes (quoi de plus chaleureux dans une demeure que le parfum des pommes qui cuisent ! )ou rangées dans des cageots de bois pour être conservées dans notre grange. Mais ensuite,  durant tout l’hiver, nous vérifions tous les cageots chaque semaine, pour ôter les pommes qui pourrissent, avant qu’elles ne contaminent leurs voisines. Nous arrivons ainsi à les conserver jusqu’au seuil de Mars. La pile de cageots de pommes de terre est près de la pile de cageots de pommes,  car la présence de celles-ci ralentissent la germination des premières. Tout est ruse ! 

Jardiner c’est respecter ce que nous donne la nature et savoir que les fruits et les légumes sont des trésors de bienfaits qui nous sont offerts. Le travail du jardin est parfois pesant, disons vrai, mais travailler avec la nature est à la fois fatiguant et revigorant, car c’est si fondamentalement humain. 

la gaillarde conteuse 

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Environnement
Le jardin du 14 Septembre 
Le jardin du 14 Septembre 

Le jardin du 14 Septembre  Souvenez-vous, je vous disais que le 17 Septembre, la date anniversaire de la mort de Hildegarde de Binge...

Patricia Gaillard
1 min