Le Pilier du ciel

Le Pilier Du Ciel

Partager

Le Pilier du ciel, Mo, Dynamite, 2020

Dans le royaume de Qin, le roi est mort, c'est son fils qui gouverne. La reine-mère s'ennuie et a de forts appétits sexuels que le principal conseiller du prince ne peut plus assouvir. Lao Aï est un homme qui s'exhibe dans les cabarets locaux, particulièrement bien membré, son spectacle consiste à montrer son engin et combler des femmes toutes les nuits. C'est lui que le conseiller du prince veut faire entrer à la cour pour satisfaire la reine-mère et les autres femmes du harem, lui promettant des nuits entières de débauche, de l'or et du pouvoir.

Éloignez les enfants et les prudes, je vais parler de gros engin, de gros kiki comme dirait Zézette. Car l'on sait bien que c'est cela qui mène le monde... au moins qui mène les hommes, et manifestement, dans cet album, qui attire les femmes. Le décor est exotique, un royaume ancien en Chine. Le dessin est très coloré et si le trait n'est pas celui que je préfère, sans doute un certain manque de netteté qui fait que quelques personnages ne se reconnaissent pas aisément à leurs traits, sauf Lao Aï, mais lui, il a un atout qui fait qu'on ne le regarde pas dans les yeux, cette BD se lit aisément. Mo y traite de pas mal de sujets importants, outre l'hypertrophie bitale de son héros. Le pouvoir et son attrait, la puissance qu'il procure, mais aussi la jalousie de ceux qui ne sont pas aussi favorisés par la nature quelle qu'elle soit (intelligence, don pour les magouilles ou grosse bite...), la griserie de la vie dans les hautes sphères du pouvoir, etc etc.

Bien sûr, tout cela c'est pour faire sérieux, pour que mon article ne soit point trop chaud, car c'est quand même une bande dessinée érotique, aux dessins et propos explicites en même temps que point trop salés ou salaces. Pour autant le public devra être averti.

Toutes mes recensions sur mon blog http://www.lyvres.fr/