facebook Un porteur sain qui s’ignore: le con porteur sain.
Un porteur sain qui s’ignore: le con porteur sain.

Un porteur sain qui s’ignore: le con porteur sain.

Un porteur sain qui s’ignore: le con porteur sain.

Contribuer

J’aime regarder la télévision, surtout les informations. Ce sont toujours pour moi de grandes sources d’inspiration. Je les regarde environ 30 mn par jour en deux épisodes pour éviter les dégâts psychologiques irréversibles qu’une trop grande exposition pourrait m’occasionner.

Les experts

A l’époque, il y a une trentaine d’années, les journalistes nous présentaient les meilleurs ouvriers de France. C’était de vrais professionnels. Il y avait de tout, des tourneurs, des fraiseurs, des horlogers,...de vrais artistes capables de faire des prouesses avec leurs mains. J’étais admiratif devant ces travailleurs passionnés.

Les temps ont changé et ce que nous voyons actuellement à dose massive, ce sont des experts : Psychologues, gastro-entérologues, urgentologues, cancérologues, gynécologues, graphologues, virologues, gérontologues, pédagogues, gogues, hotdogs (quoique que pour gogues et hotdogs, j’ai un doute) ...On y trouve une grande diversité: des hommes, des femmes de toutes les races et de toutes les confessions. Tous sont des spécialistes ayant fait des études longues comme un jour sans pain.

Il y a le professeur Choron, BAC+5 en ‘poignardage de cul avec une saucisse’, spécialisation de 2 ans en ‘saucisse de Strasbourg’, il y a la professeure Unetelle, chercheure en ‘Coupage de cheveux en 4’ avec un doctorat ‘poils de zoby’, il y a l’expert en tripotage de mouche avec un gant de boxe,...Enfin, rien que des grosses pointures en branlette intellectuelle.
Tous étalent leur connaissance avec l’air supérieur de celui qui a la science infuse comme le ferait un gourmet méticuleux à l’hôtel Ibis avec sa petite dose de confiture sur sa tartine.

Avec le Covid19, le nombre d’experts, surtout médicaux, a augmenté. Des experts pour le port du masque (masquologues), d’autres pour le port de la visière (visièrologues), d’autres encore pour tel médicament, d’autres contre tel médicament,...Comme le dit Pierre Perret dans sa chanson, tous les grands pontes avaient déserté leurs hôpitaux pour venir étaler leur science...et puis rien! Le ‘flop’ total. Pas de vaccin, pas de médicaments, le vide absolu.
Ah! si, un test a vu le jour. Quand je vois le regard éploré du testé en train de subir un viol nasal à l’aide d’un coton tige, je me dis qu’on a eu de la chance que le virus attaque les voies respiratoires supérieures et non les voies digestives inférieures.

Les porteurs sains

Dernièrement, sur une chaine d’info en continue, le professeur François Pignon (son nom a été changé), racistologue, spécialiste, grand éminent professeur en racisme et en homophobie chez les phoques de Terre d’Adélie, expliquait savamment qu’il y a des racistes qui s’ignorent, tout comme il y a des malades qui ne savent pas qu’ils sont malades.
‘Un homme bien portant est un malade qui s’ignore’ : disait le Docteur Knock.
‘Un non-raciste est un raciste qui s’ignore’ : affirme le Professeur Pignon.
Un malade qui s’ignore est appelé ‘Porteur sain’. Il y aurait donc aussi des porteurs sains en racisme? Et si il y a des porteurs sains en racisme, il doit aussi y en avoir en connerie...Le con porteur sain.
Un con porteur sain est un con qui ne sait pas qu’il est con. Un peu comme un mort porteur sain qui ne sait pas qu’il est mort.

Le con porteur sain

Alors, en tant qu’expert connerirologue, je me suis lancé dans l’étude du con porteur sain.
La connerie est une des maladie la plus répandue mondialement et qui s’étend de plus en plus de jour en jour. Ce n’est ni un prion, ni un virus, ni un microbe, ni une bactérie. Personne ne sait ce que c’est et il n’y a ni vaccin, ni médicament.
Généralement, on est toujours un peu le con de quelqu’un et il nous arrive souvent de se dire : «J’ai fait une connerie»
ou bien:
«Que je suis con». Par exemple après un coup de marteau sur les doigts, pour les plus bricoleurs d’entre nous.
Cela veut dire que l’atteinte n’est pas trop grave et qu’il existent encore des moments de lucidité, de rémission, terribles mais nécessaires.
Le con porteur sain n’a jamais de moment de répit car il ignore qu’il est con. Il ne dort jamais, la nuit il pense aux conneries qu’il va dire et le jour, il les dit. C’est un stakhanoviste de la bêtise humaine. Il y travaille en permanence. Cette forme de connerie se rencontre beaucoup dans les populations à risques tels que celles des studios d’information, des associations, des organisations internationales, des Think-Tanks et des milieux intellos ou politiques où elle fait des ravages. Il semblerait qu’elle y soit extrêmement contagieuse. Un cluster relativement inquiétant a fait son apparition dernièrement chez les porte-paroles du gouvernement.

Un cas d’école de porteur sain est celui du directeur de l’Organisation des Marabouts et Sorciers. Il raconte conneries sur conneries et il ne s’arrête jamais. C’est un puits sans fond de sottise. Il est surhumain. C’est l’incarnation du proverbe : «Un con ça ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.»
Cet adage est la traduction populaire de la citation de Nietzsche : «Les certitudes inébranlables sont des ennemis de la vérité plus grave que le mensonge.»

Le connier, un minier de la bétise

A l’image des miniers qui extraient le minerais ou des pétroliers qui font jaillir le pétrole, il y a les conniers qui exploitent la connerie humaine. Le connier le plus connu est le directeur de Fesse Bouc. Il ne paye pas de mine avec sa coupe de cheveux à la moine capucin (sans tonsure) et sa tête de lapin albinos mixomatosé mais il est capable d’aller chercher la moindre parcelle de bêtise à l’intérieur du cerveau humain comme un foreur, par fracturation hydraulique, arrive à sortir du pétrole de roches qui semblent stériles. C’est un génie de l’extraction connière!
Les conniers ont aussi leur chaine : TéléFadaise 1 dont le crétinisme des émissions provoquent l’admiration indignée des individus sains ou pas trop touchés.
Tous ces professionnels aidés des derniers outils connus en manipulation psychologique sont devenus richissimes en vendant ce qui est le plus répandu sur terre : La bêtise humaine. Pour ces individus, les cons porteurs sains sont une véritable aubaine, une source de richesse inépuisable, renouvelable et non polluante, comme la petite Gretouille l’apprécie tant.

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
1
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
0
0
1
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Culture