facebook Réponses et Retours (4) - C.RAYON - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Réponses et Retours (4) - C.RAYON - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019

Réponses et Retours (4) - C.RAYON - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019

Publié le 4 sept. 2020 Mis à jour le 4 sept. 2020
time 6 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Réponses et Retours (4) - C.RAYON - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019

Mon recueil sur l'érotisme féminin "Rougeur" 1er récit Rouge-Baiser (générique et 1ère séquence pour l'instant) et Réponses et retours -à suivre également- sur une vision poétique en particulier de l'amour saphique à retrouver ici dans cette creative room

C. RAYON

 

 

 

1.                     Une part de son existence.

                                   Il s'avère

                                   Que ce sont

                                   Les prémices.

Vois

Elle se hisse                                                  

                                                                                  Ici il y a une stèle sombre

 

Elle creuse en enfonçant la terre avec ses pieds lourds

Effaçant les traces de ce corps qui, hier encore,

L’envahissait

Et l’abrutissait.

 

Les chemins               

Qu'elle emprunte ne sont pas sûrs     

 

L’empreinte de sa hanche se révèle sous le tissu bleu de sa robe.

 

Elle marche toujours

Et sous ses bottines noires

Des abimes s’entrouvrent

S’y agitent

Dans cette éclaircie légère

Des silhouettes fugitives.

 

2.                    La mer est un recueil

                                                           Qui se lit à ciel ouvert

                                                           Par vent de tempête

                                                           Quand elle guette

                                                           Les bras et les mains

                                                           De la noyée.

 

                                   Elle prenait son café

                       Maintenant elle est dans la rue

                                   Et le ciel est chargé

                       Par tant d'espoirs mort-nés.

                                   La voici qui est nue

                                   C'était autrefois

                                   Au temps de la douche

                                   Il était au diapason

                                   Le café en son vase de verre

                                   Continuait à bouillir

                       Le lit pas encore défait

                                   Se défaisait de la femme

                                   Qu'il avait portée.

 

Il existe un temps                                                      Un temps pour jouer

Il existe                                                                     Un temps pour l'amour

Le corps est existence                                               D'un temps pour la mort.

 

A suivre...

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur