facebook Réponses et Retours (3) - B.RAYON  - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Réponses et Retours (3) - B.RAYON  - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019

Réponses et Retours (3) - B.RAYON  - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019

Publié le 2 sept. 2020 Mis à jour le 4 sept. 2020
time 7 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Réponses et Retours (3) - B.RAYON  - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019

Sur le thème de la sensualité notamment, j'ai commencé à mettre deux de mes écrits que je posterais peu à peu et qui sont donc à suivre : Mon recueil sur l'érotisme féminin "Rougeur" 1er récit Rouge-Baiser (générique et 1ère séquence pour l'instant) et Réponses et retours -à suivre également- sur une vision poétique en particulier de l'amour saphique à retrouver ici dans cette creative room

 

B. RAYON

                                                              

                                                               1.            Comme si                               Sa feuille

Avait été un théâtre

Elle plaçait chaque pion

Sur ces tréteaux écartés

De part et d'autre

Et les rassemblait ensuite

Sous ces feux tremblants.

 

Elle avait laissé

Sur son lit

Toutes ces photos

Où son enfance

Pouvait encore se dévoiler...

Pouvait encore exister.

Mais sur la feuille

Avec l'encre violette qui s'agite

Derrière cette plume

Qui trace

Sa propre vie

Cette enfance est désormais perdue...

 

 

2.                                Il y a un classeur

                                   Elle est assise  Comme à son habitude

En tailleur                   Juste ses collants noirs qui remontent jusqu'à sa taille

Tout le reste de son corps est nu.

                      

Devant     Les feuilles grises                          Se soulèvent imperceptiblement

                      

Ses doigts avec leurs ongles lissés parcourent inlassablement                      

Chaque page chaque mot chaque cri chaque souffle émit par sa plume

 

 

 

 

Crachés par cette tige et son encre violette                 Les paragraphes qui s'étagent

Décrivent ici une femme qui a atteint ses limites jusqu'à atteindre    ...        

 

 

Le seuil de la folie.            

 

    

 

 

   3. Elle ne pensait pas.... Plus...                       Elle se ment à elle-même déjà           

Elle suit ses propres pas                                  Tous ceux esquissés ces ronds et ces déliés

Qu'elle a tracé sur le sol                                 Qu'elle a brisé dans tous ces mouvements avortés.

Non elle ne pensait pas                     

Qu’elle en arriverait là.

 

Comprenons-là                       Elle désire       Elle furète Elle quête tant de choses

Dans ces encerclements de mots et de phrases                                  Sa jambe si longue

Qu'elle aimait caresser se retrouve marquée entre les lignes violettes et sombres

Qui s'inscrivent peu à peu                  Comme d’étranges hiéroglyphes.

 

 

 

 

4.          Elle veut choisir        

                       Parmi tous ces mots                                                   Comme une autre vie...

                                                                                                                     A vivre.

 

Ces vocables qui l'entament

Et qui s'enserrent en elle

Emettent d'autres sons

Plus aptes et moins neutres

                                                                                              Elle ne se laissera plus effacer...                    

 

Elle projette son encre violette sur les pages qui frémissent

Sous le contact des lettres.

Elle suit du regard chaque mot qui se développe

Tous ces signes pourpres et sombres              Qui surnagent

Afin de ne pas se noyer

Dans ce liquide auxquels ils échappent

Après s'être tracés

Après s'être écartés    

De ces chemins tous ouverts qui se sont créés peu à peu

Avec ces phrases rudes                                  Dans ces paragraphes

                                               Nets et précis.

Elle a maintenant découvert chaque parcelle

Et dans ce vide retrouvé                     En cet espace nu

Elle réveille toutes ces flammes

Ravivant jusqu'à la mèche cireuse de la bougie

Afin que sa tige s'enflamme jusqu'au faîte

Jusqu'à faire éclater

            Sa sève                                  

 

                                               Jusqu'à l'écoulement blanchâtre de la cire.   

 

 

 

A suivre...                  

 

 

 

 

                                     

 

 

 

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur