facebook Réponses et Retours (13) - I. RAYON - prologue - Poésie 02-1992 réécriture 2019-2021
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Réponses et Retours (13) - I. RAYON - prologue - Poésie 02-1992 réécriture 2019-2021

Réponses et Retours (13) - I. RAYON - prologue - Poésie 02-1992 réécriture 2019-2021

Publié le 28 avr. 2021 Mis à jour le 28 avr. 2021
time 1 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Réponses et Retours (13) - I. RAYON - prologue - Poésie 02-1992 réécriture 2019-2021

I -  RAYON – prologue.

La lumière avait heurté son visage de plein fouet. De multiples lueurs dansaient autour d’elle. Certaines s’entrecroisaient. D’autres s’écartaient. Au milieu de celles-ci des fuseaux blancs s’emmêlaient aux lames fines et aveuglantes. Et tout cela chatoyait renvoyant sur la surface de son miroir des reflets chamarrés.

Elle était assise, nonchalante, sa main, dans cette atmosphère féérique semblait tenir plutôt qu’une plume une baguette de magicien, de laquelle sourdaient des arabesques virulentes et vives qui finissaient par se tordre violemment autour de sa silhouette blanchie par tous ses éclats projetés.

Face à son bureau, la feuille pâle, posée juste devant elle, tremblait encore, agitée sur sa surface par de légers frémissements.

Des réminiscences…

Dans sa mémoire, se rétablit soudainement l’image qu’elle avait conservée de ce corps qui s’était séparé d’elle.

Une pause inouïe

Voici ce que le corps s’apprêtait à prendre…

Les omoplates se mouvaient

Et sur son dos luisant

Au milieu

Centre et base de son assise

La colonne vertébrale

Et ses vertèbres

Paraissaient tel un serpent

Onduler sous la peau

Où affleuraient

Palpitantes

Les nervures bleuies

De ses veines

En lesquelles son sang

S’écoulaient furieusement.

Une musique retentit

Elle la vit qui se mouvait

Dans l’ombre.

L’image de la femme

La silhouette qui avait laissé son empreinte

Sur la feuille qui reposait sur son bureau

S’anima de nouveau

Fantôme qui s’extirpait de ses pensées.

Maintenant volubile

Avec les notes qui l’accompagnaient

Pareille à une danseuse étoile

Elle esquissait devant ses yeux troublés

Ses entrechats

Ses grands écarts

Ses bonds ses élans

Son envolée

En cet espace qui semblait

Démesurément s’élargir.

 

Ce n’était plus une chambre…

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Robin 
Robin 

Destin tragique… Que dire d&...

Laure Gérard
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur