facebook Réponses et Retours (2) - A. RAYON  - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Réponses et Retours (2) - A. RAYON  - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019

Réponses et Retours (2) - A. RAYON  - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019

Publié le 31 août 2020 Mis à jour le 31 août 2020
time 11 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Réponses et Retours (2) - A. RAYON  - Poésie 02-1992 réécriture 05-2019

 

Le début ici

A. RAYON

1.      Tu regardes les ombres passer             

         Une main pour s’en persuader                 

         Les ombres du passé                               

                                                                                     

         Ne sont plus ce qu’elles étaient.                                  

                                                                                     

         Tu regardes leur main passer                   

                                                                            

        A travers ton regard                                  

                    Sa main s'ouvre...                                              

                                                                                     

 

        Les étapes déjà                                        

        Sont brûlées                                                     

        Il n’y a qu’un pas                                             

        Là où elle va                                            

        Bientôt elle la retrouvera                                     

 

2. Mais celle-ci ne s'efface

Toujours pas

Elle continue à estomper

En elle par dessus tout

Tous ces simulacres et cette alacrité

Ces sentiments ces émotions

Ces fausses passions

Toute cette jalousie

Qui abrutit

Et qui s'agite malgré ses efforts

Derrière les contours

                                   Osseux

De son visage.

Et non... Cette image

Qu'elle t'a abandonnée

N'effacera pas

Pour autant

            Aucun de vos sentiments.

                                                                                 

            Il faudrait qu'elle se déjoue

            Déjà pour cela

            Des miroirs et de leurs reflets

            Leurs deux silhouettes s'y agitent toujours

 

  3.   En cette réfraction... éclatées

                  Tu voudrais encore

       Contempler son visage

       Retrouver ces projecteurs orangés

       Sous lesquels sa peau se mirait

       Mais tous ces sortilèges

       Ne te suffisent plus

       Déjà sa nudité n'y est plus visible

                                                           Pour toi...

 

C'est une ombre simple

Comme une buée qui s'effacerait

                       Et dégoulinerait

Sur le tain du miroir.

Elle n'est plus

                                   Désormais

Ce faîte

                                   Où ton regard

Aimait convoler.

Il faudrait pour cela

                                   Un autre chemin

D'autres passerelles à créer

Celles-ci seraient plus aisées à franchir

                                   Que ce mur obtus

                                   Qui te fait face.

4.  D'un mur l'autre

D'une fenêtre l'autre

Son fantôme est passé.

 

Ici

Il n'y a qu'un pas

Qui se dessine se prolonge

Et se trace

Avec à son sommet

Le gainé blanc de sa jambe fine

Tu la laisses apparaître

Cette fumée volubile

Dans ces volutes enveloppantes

Par lesquelles tu te laisses envahir.

 

Dans ces vapeurs tournoyantes

Elle recommence à te hanter

                                   Elles sont        Si folles

Toutes ces empreintes

                                                           Si humides

Elles continuent encore et encore

A s'humecter

Sur le bord écorné de ta peau

 

Va!

Tu as toujours besoin de temps

Pour te remémorer tout cela

                       Bientôt tu la retrouveras.

 

Alors tu pourras enfin

Noyer son échine

Dans la mer glacée de tes souvenirs

En ce creux des vertèbres

Si plein de tes réminiscences

Avec cette sueur froide

                                   Pour prolonger

Quelques temps encore

                                   Te donner

                                   Peut-être

Une autre chance

En recréant sur la page qui se soulève

Cet acte incroyable

Que tu pensais ne plus être possible

                                   A retrouver.

 

Il n'y a plus qu'un pas

                       A faire

Et l'enchâsser

A cet autre

 

Qui bottait cette diablesse.

 

5. A nouveau

                       Et pour mieux

Ensuite le noyer

Avec ton encre violette

Il y a le mot à réveiller

Et ses feux à prolonger.

La rallonge

Que cette phrase encordée

Crée sur la feuille boursouflée

                                   Ne te suffit plus

Il te faut écarteler tes cordes

                                   Vocales

Avec ton écriture essoufflée.

6. Il y a un classeur

Ses trous se sont disjoints

Et ses mains ont resserré

Les anneaux d'acier

                       Le son créé

Etait semblable à un craquement

comme si son cou avait été retourné.

 

L'écart était à retrouver

Et qu'elle puisse d'ici là

Resserrer chaque vis

Afin que le joint qui soudait leurs étreintes

N'ait plus de fuites.

 

7.   Tu es pâle.                       

            Les mots                                 La peau de l’eau

                                               Sont reliés                                          La peau de l'os

                                               D'un pont à un autre                          Et l’autre

                                               La passerelle s'est formée                              Forme

                                               Les ombres sont dépassées.                           L’ombre.  

 

A suivre...                                       

                                                                                                                                

                                                          

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                        

 

 

 

          

 

 

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur