Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
N°17 - Comment Sarko-le-taiseux aura sacrifié ses ex "amis" !

N°17 - Comment Sarko-le-taiseux aura sacrifié ses ex "amis" !

Publié le 4 nov. 2021 Mis à jour le 4 nov. 2021
time 1 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 28 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

N°17 - Comment Sarko-le-taiseux aura sacrifié ses ex "amis" !

Si le silence est bien d'or, le mutisme devrait être -par foi en son prochain- condamnable !

Dans un silence assourdissant du refus de répondre à ses juges, -comme son statut d'ancien Président lui en laissait le droit-, Nicolas Sarkozy a t'il rendu service à ceux de ses camarades qui ont cru en lui, en le couvrant de ses propres turpitudes ?

Qualifié par lui de "disproportionné" le fait d'être convoqué manu-militari devant les juges pour une immense gabegie financière qu'il traduira en simple broutille, voilà que Sarko se fait l'avocat du diable en minorant à la dérision, la sanction qu'il aurait normalement méritée.

Il est plus que certain que ses ex comparses paieront pour lui de sa lâcheté à ne pas reconnaître toute sa responsabilité pour les faits poursuivis, alors que son immunité l'en aurait exonéré et sauvé ceux de ses proches qui le pensaient homme-honnête. Il en serait sorti grandi (?!) et aurait sauvé l'honneur de tous ces compagnons d'infortunes qui dans l'ombre de ce lilliputien dans la droiture, auront oeuvré pour lui.

"Le grand homme" aura choisi une toute autre voie, celle mesquine de se venger d'une Justice qu'il a toujours considérée -malgré un grand nombre d'errements- comme injuste à son encontre, au mépris de ceux qui l'auront loyalement servi.

A ne pas vouloir régler ses comptes, il n'y a pas de quoi se glorifier...

 Rappelons les faits : la Cour des Comptes l'a épinglé pour 264 sondages commandés durant sa mandature et surtout sans appels d'offres, pour un montant de 6,35 millions d'euros.

Une broutille qui ne sera pas sortie de sa poche,  juste des nôtres !

 

Ecrit le 03 novembre 2021

Crédit-photo : AFP

lecture 28 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur