La Fée des animaux : Brigitte Bardot
cv

La Fée Des Animaux : Brigitte Bardot

Share

  Je garde toujours à l’esprit mes anciens souvenirs d’une blonde divine sur les écrans du cinéma français. Une belle femme avec des yeux frappants et une silhouette inoubliable, une sainte pêcheuse, une mutine, qui est devenue un des symboles de la France. Une personnalité si claire, si franche et si forte. C’est Brigitte Bardot. Je ne vais pas raconter ici l’histoire de sa vie, ni sa carrière. Ce sont juste mes impressions sur cette grande Dame, un Miracle, une inspiration pour un artiste, une femme au grand cœur qui ressent de l’amour depuis toujours pour les animaux.

La peinture de Liudmila Ménager avec Brigitte Bardot, 2016

  En septembre 2017, je me suis permis de lui écrire une lettre et de lui envoyer quelques unes de mes peintures imprimées sur papier avec ses portraits ainsi que mes peintures avec des chevaux et d’autres animaux. Et j’ai eu de la chance : deux semaines plus tard, Brigitte m’a répondu en signant les photos avec les animaux. Et en plus, elle m’a laissé un message encourageant concernant ma créativité. C’est un souvenir que je vais garder précieusement, de la part d’une femme extraordinaire, vraiment d’une autre planète, que j’admire et que j’essaie de connaître par son parcours, par ses réflexions.

 

  On dit que vers l’âge de 40 ans on trouve définitivement notre personnalité et notre prédestination. Elle a tout eu trop tôt : la gloire, l’argent, des foules de fans, la reconnaissance mondiale. Avant ses 40 ans, Brigitte a tout laissé et consacré sa vie à la lutte pour les droits des animaux. Aujourd’hui, elle se concentre sur ces derniers, qui l’aiment pour ce qu’elle est, et c’est exactement ce qui lui manquait chez les gens : « Les animaux, eux, ont une pureté que l’homme a définitivement perdue » (1). « L’animal apporte une chose en plus : sa fidélité et son désintéressement. Un amour total. Un amour sans frontières sans fin ». (2)

 

  Même en regardant ses films, on peut voir jeune BB avec ses amis animaux qui jouent leurs petits rôles, qu’elle protège du malheur venant de l’humain…. Aujourd’hui, je réalise bien que ce n’était pas par hasard ( «Et  Dieu… créa la femme », 1956, « Les Bijoutiers du clair de lune »,1958). En 1986, Brigitte a créé la « Fondation Brigitte-Bardot » pour le bien-être et la protection des animaux. Elle est devenue végétarienne et elle a gagné 3 millions de francs, en vendant ses bijoux et ses objets personnels aux enchères afin de soutenir sa Fondation. Et lors de cette vente aux enchères du 17 juin 1987 elle confie : « J’ai donné ma jeunesse et ma beauté aux hommes et maintenant je donne ma sagesse et mon expérience aux animaux. » Grâce à Brigitte Bardot, il y a moins de souffrance dans le monde pour les animaux : une nouvelle technologie a été utilisée dans les abattoirs qui provoque beaucoup moins de douleurs mortelles pour les bovins. La fondation a maintenu les lois, pour lesquelles il est interdit de tuer les jeunes phoques et d’utiliser des singes pour des expériences cruelles.

 

 

 

La peinture en aquarelle "Evasion" de Liudmila Ménager, 2014

 Cette Dame courageuse construit des abris pour les animaux, elle les guérit, de plus elle rassemble autour d’elle les mêmes volontaires passionnés. Sa villa a été transformée en une véritable maison d’animaux : chevaux, chiens, chats, chèvres, lapins, moutons, cochons ... Elle dit que tous ses nombreux animaux de compagnie ne font pas autant de problèmes que la présence d’un homme à la maison. Dans quelques interviews, elle admet qu’elle vit maintenant en paix,  et enfin elle est entièrement satisfaite d’elle-même et des autres. La Fondation de Brigitte Bardot continue toujours ses démarches au niveau de la protection des animaux (« Campagne Fourrure », « Ne mangez pas de cheval ! » ; programme d’adoption des animaux de compagnie, nombreuses actions dans le monde, etc.).

  A la question, en quel animal elle pouvait se réincarner dans la vie suivante, Brigitte a répondu qu’elle choisirait le mustang, car « c’est un grand cheval sauvage et libre de l’Ouest américain ». Là, je comprends entièrement pourquoi parmi mes quelques peintures sur le thème des animaux elle a apprécié le plus mon aquarelle avec le cheval galopant (« Évasion », 2014). Finalement, Brigitte a confié qu’un jour, quand on évoquera son nom, elle aimerait que l’on dise : C’était la fée des animaux...

 

 (1) Interview de France Soir du 15 novembre 1989  (2) Interview de l’Express du 19 janvier 1990

 

 

Toutes mes oeuvres, articles  à propos de mes projets, livres, info:  http://lespeinturesdelu.over-blog.com/

Lisez mon article à propos de mon projet d'Art-Thérapie,  Culturel et Educative  "Quand l’histoire vraie devient un conte de fées: "Princesse et la Bête: Le Miroir de la Vérité." : https://panodyssey.com/fr/article/culture/quand-l-histoire-vraie-devient-un-conte-de-fees-princesse-et-la-bete-le-miroir-de-la-verite-a2jfgppqffb2

Suivez le projet "Princess et la Bête": https://www.facebook.com/Princess-and-the-Beast-108290453864710/

Amicalement, Liudmila Ménager