Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
L'Enfant qui Murmurait à l'oreille des Géants: Chapitre 1

L'Enfant qui Murmurait à l'oreille des Géants: Chapitre 1

Publié le 29 avr. 2020 Mis à jour le 29 sept. 2020
time 5 min
3
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 282 lectures
3 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

L'Enfant qui Murmurait à l'oreille des Géants: Chapitre 1

page1image46582624

Les Contes du petit TitiSoko

L’Enfant qui murmurait à l’oreille des Géants

 

Chapitre I : L’Arbre des Ancêtres

- «Dis-moi, est-ce que les grandes personnes font des rêves ?»

- «Bien sûr tout le monde fait des rêves. Ne t’est-il pas déjà arrivé de rêver de ton animal préféré ? Comment crois-tu qu’il se retrouve dans ton rêve? Moi, je me dis que c’est parce que lui aussi il rêve et que nous nous rencontrons dans nos songes. Sinon comment expliquer que nos rêves nous amènent là où ils veulent ? Tu vois, ce n’est pas nous qui les faisons. Ce sont eux qui se font grâce à tous les personnages qui les habitent, chacun étant peut-être le rêve de quelqu’un d’autre, le rêve d’un arbre, le rêve d’un lapin, le rêve d’un Indien, le rêve d’une rivière, le rêve d’une étoile, le rêve d’une libellule et tous se mélangent avec ton rêve.

Peut-être que quand tu rêves, tu arrives à te connecter à tous les rêves de l’Univers et que sans le savoir tu fais partie d’un tout. Tu te relies à l’Univers et tu deviens un bout d’Univers en même temps et de la même façon que tout ce qui compose l’Univers. C’est pour cela que c’est important de rêver.

Je rêvais beaucoup quand j’avais ton âge et un jour mes parents m’ont fait croire que le Lapin de Pâques n’existait pas et qu’il fallait que je grandisse. Ce n’est que bien plus tard que j’ai compris qu’il était possible de grandir tout en conservant l’enfant en moi et en continuant à rêver. Beaucoup d’adultes ont malheureusement enfermé l’enfant qui était en eux et ne se souviennent plus de leurs rêves ou, s’ils s’en souviennent, n’y croient plus. Il ne faut pas oublier que dans chaque adulte il y a un enfant enfermé qui ne demande qu’à se retrouver.»

- « Peux-tu me raconter tes rêves s’il te plaît ?»

- « Bien sûr, mais par où commencer ? J’ai beaucoup de rêves tu sais. Laisse-moi réfléchir. Hmmm, ça y est, je crois que j’ai trouvé. Peut-être était-ce un rêve ou peut- être pas, mais en tout cas, c’est l’histoire que j’ai envie de te raconter : »

Mon enfant intérieur était enfermé entre quatre petites montagnes jaunes. Il était très malheureux. Quand le Grand Maître à la barbe fleurie vint le libérer, il bondit de joie et se faufila par la porte qu’il lui ouvrait, à travers la caverne de cristal, pour s’échapper loin, loin, loin, jusque dans la forêt magique de Shayana.

Arrivé devant l’Arbre des Ancêtres, qui trônait au milieu de la forêt, majestueux et respirant de toute la beauté de la terre et des étoiles, j’aperçus la déesse Hinda qui conversait avec ses racines. Étaient-ce les siennes ou celles de l’arbre, nul ne le savait.

- « Ce n’est pas si important, », m’expliqua l’Arbre des Ancêtres, « puisque toutes les racines sont connectées entre elles ».

D’un clin d’œil, il m’invita à grimper dans ses branches.

- « Car d’en bas, comment chuchoter à l’oreille des géants ? Imagine qu’il en passe un et que tu aies envie de lui dire quelque chose. Car, pour peu que l’on sache s’y prendre, les géants aiment qu’on leur raconte une belle histoire. Monte vite pour ne pas qu’il te marche dessus avec ses grands pieds sans le faire exprès. Et suspendu(e) à ma plus grande branche tu pourras lui raconter l’histoire du Phénix. Avec un peu de chance il prendra son envol devant toi. Tu verras, c’est très beau. Peut-être même qu’il t’emmènera avec lui rejoindre les aigles et les condors et que tu pourras voir le monde d’en haut. On ne sait jamais avec les géants, tu sais, ils sont très puissants. Et si l’un d’eux t’emmène plus loin dans ses rêves, tu pourras même explorer avec lui les 12 Dimensions de l’Univers.»

- « C’est quoi les 12 Dimensions de l’Univers», demandai-je ?

- «Les 12 Dimensions de l’Univers» fit l’Arbre des Ancêtres, «c’est une longue histoire, je te la raconterai la prochaine fois que tu me rendras visite. Je suis l’Arbre des Ancêtres et je connais toutes les histoires qui remontent jusqu’à l’Aube des Temps.»

- «Tu utilises de drôles de mots», dis-je, «c’est quoi l’Aube des Temps ?»

- «L’aube, c’est un joli mot pour dire le commencement d’une journée, quand la nuit se retire pour laisser la place au jour. Mais ce n’est pas que cela, car avant la nuit il y avait aussi le jour et avant le jour il y avait encore une autre nuit et ainsi de suite sans que l’on puisse retrouver quand tout avait commencé. C’est ça l’Aube des Temps».

-  "Tu dois avoir une grande mémoire pour te rappeler de toutes les histoires jusqu'à l'Aube des Temps", fis-je, songeur. 

-  "Oh ce n'est pas que ma mémoire à moi", répondit l'Arbre des Ancêtres", tu imagines, ce serait lourd à porter. Pourquoi penses-tu qu'on m'appelle l'Arbre des Ancêtres ? As-tu vu toutes mes branches ? Chacune part de mes racines, tout au fond de la terre, pour aller jusqu'au ciel et porte avec elle une histoire que la vie a partagée avec moi. Et ce n'est pas tout. Chacune de mes racines est reliée aux racines des autres arbres de la terre, et la nuit, les étoiles se connectent à mes branches pour me raconter toutes les histoires de l'Univers. Je n'ai donc pas besoin de m'en rappeler car tout est là, il suffit que je rentre en contact avec les étoiles et les autres arbres. N'as-tu jamais essayé de te connecter aux étoiles ? Si tu écoutes ton cœur, tu verras, toi aussi tu seras relié aux étoiles et aux autres arbres."

"Comment t'appelles-tu d'ailleurs, je t'invite dans mes branches et tu ne m'as même pas dit ton nom ?" 

 

Suite au prochain chapitre...

Illustrations réalisées par Patrice Faure-Maisonneuve pour le conte l’Enfant qui Murmurait à l’Oreille des Géants

 

lecture 282 lectures
thumb 0 commentaire
3 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Bien-être
Postillon
Postillon

Eclat d'eau bue qui ne blesse que celui qui l'envoie. Après il devra ce con fondre en excuses...

Bernard Ducosson
1 min
Soutif
Soutif

Chez la femme, un vêtement familier retenant sa poitrine ; souvent c'est sympa !

Bernard Ducosson
1 min
Triolisme
Triolisme

 (l'autre nom d'un plan à trois)   Plaisir choisi et partagé quand c'est entre...

Bernard Ducosson
1 min
Vise le rétro...
Vise le rétro...

Vivre dans un rétroviseur, Regarder en arrière, avoir peur… Dans cette réalité en miroir,

Luce
1 min
Hamac
Hamac

Un assemblage de ficelles, pour faire des faux lits en été !

Bernard Ducosson
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur