Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
L'Enfant qui Murmurait à l'oreille des Géants: Chapitre 4

L'Enfant qui Murmurait à l'oreille des Géants: Chapitre 4

Publié le 2 mai 2020 Mis à jour le 29 sept. 2020
time 5 min
3
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 115 lectures
3 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

L'Enfant qui Murmurait à l'oreille des Géants: Chapitre 4

page1image21654288

Chapitre IV : Se souvenir de ses vies antérieures

- « J’aime ton histoire » me dit le Géant. « En t’écoutant, j’ai senti monter en moi la force du Phénix qui renaissait. Comme s’il vivait en moi. Mais dis-moi, s’il arrive à renaître de lui-même chaque fois qu’il sent qu’il va mourir, cela veut dire que le Phénix serait éternel alors ? ».

Que c’était drôle, un Géant qui me posait des questions, et moi, perché dans l’arbre, qui trouvais les réponses comme si je les connaissais depuis toujours.

- « Oui, c’est en réalité ce qui se passe chez tout le monde, vois-tu », lui assurai-je. « Quand quelqu’un meurt, il n’y a que son corps qui s’arrête de vivre. En revanche son âme, elle, continue d’exister et se met à la recherche d’un autre corps. Et pas nécessairement d’un corps humain, mais peut-être celui d’un animal ou d’une plante ou, qui sait, d’une licorne des étoiles ».

- « Ah bon, moi qui croyais que les âmes montaient au ciel ou allaient en enfer selon qu’elles s’étaient bien ou mal comportées » fit le Géant. « Je ne savais pas qu’elles partaient à la recherche d’un autre corps ».

- « Je n’en sais rien » répliquai-je. « Je te dis ce qui me vient à l’esprit. Mais en tout cas ça me plaît bien de voir les choses ainsi et finalement, pourquoi pas ? Tout n’est- il pas possible ?» lui demandais-je « Et puis tu sais, se retrouver dans le corps d’un vilain caillou, c’est peut-être ça aller en enfer ».

- « Que veux-tu dire ?» s’étonna le Géant. « Que les âmes peuvent décider d’aller se mettre dans un caillou ? Ça voudrait donc dire que les cailloux auraient une âme, c’est ça ? »

- « Va savoir, je voulais juste dire que je trouverais moins amusant de me réincarner dans un caillou que dans un lion ou dans un être humain. Mais, si les humains ont une âme, pourquoi les animaux, les arbres ou les cailloux n’en n’auraient-ils pas ? ».

Je ne savais plus si c’était moi ou l’Elfe qui racontait tout cela. Il m’avait d’ailleurs lâché la main. Mais je me disais que c’était quand même lui qui m’aidait un peu, car je ne sais pas si j’aurais pu imaginer mes réponses tout seul.

- « Pour le Phénix », dis-je au Géant, « la seule différence, c’est qu’au lieu de choisir un autre corps, son âme décide de continuer à vivre à l’intérieur d’un nouveau Phénix tout neuf ».

- « Je me demande qui j’ai bien pu être dans une vie antérieure », fit le Géant songeur. « C’est bizarre, je ne m’en rappelle pas du tout ».

L’Arbre des Ancêtres qui jusque-là avait écouté la conversation sans parler ne put s’empêcher d’intervenir.

- « Je crois savoir que tu étais un arbre dans une autre vie. Mais suis-je bête, n’avons- nous pas tous des arbres dans nos ancêtres ? Je devrais le savoir, moi qui suis l’Arbre des Ancêtres. C’est de là que nous tirons d’ailleurs notre sagesse. Les arbres vivent très vieux, donc ils ont tout le temps de réfléchir et d‘acquérir une grande sagesse. Une âme qui a habité un arbre a non seulement appris à avoir beaucoup de patience mais a aussi accumulé une quantité de connaissances par ses racines et ses branches. Elle pourra ainsi utiliser tout son savoir dans sa vie suivante.

- « Je veux bien te croire » répondit le Géant, « mais comment le faire si on ne se souvient pas de ses vies précédentes ? Si on ne s’en rappelle pas, on ne peut pas se souvenir de ce qu’on y a appris, non ?»

Tu mets le doigt sur un aspect intéressant et amusant de la vie sur terre », fit remarquer l’Arbre des Ancêtres. « La Terre est tellement belle, avec ses montagnes, ses forêts, ses lacs, ses rivières, ses mers et ses océans que toutes les âmes de l’Univers ont envie d’y venir pour au moins une vie. Que ce soit dans une fleur, un oiseau ou un petit garçon ou une petite fille. Alors l’Univers a décidé qu’il y aurait un prix à payer pour avoir la chance de venir sur Terre. Et ce prix, c’est un effacement de leur mémoire ! Les âmes qui choisissent de venir ici acceptent donc de ne plus se rappeler de leurs vies précédentes. »

- « Mais c’est très embêtant » fit le Géant. « Cela voudrait dire que toute l’expérience que l’on possédait, toutes les choses que l’on avait appris dans nos vies antérieures sont perdues à jamais. »

- « Cela dépend », répondit l’Arbre des Ancêtres avec un air mystérieux. « Il est vrai que beaucoup d’âmes qui viennent sur terre ne font aucun effort pour récupérer leur mémoire, puisqu’elles ne se souviennent même plus qu’elles en avaient une. Comment leur viendrait-il à l’idée de la récupérer ? C’est d’ailleurs souvent le cas des âmes qui choisissent d’aller dans un corps humain. Mais certains enfants ont la chance d’avoir des rêves merveilleux dans lesquels ils rencontrent des arbres et des géants. Et surtout », fit l’Arbre des Ancêtres en me regardant avec un grand sourire, « ils croient dans leurs rêves et ne laissent aucun adulte leur dire que ce ne sont que des rêves. Ces enfants, vois-tu, arrivent à se relier par leurs rêves à toutes les connaissances de l’Univers. Ils n’ont donc même plus besoin de se souvenir de leurs vies antérieures, car ils sont naturellement connectés à tout ce qui existe."

Suite au prochain chapitre.....

Illustrations réalisées par Patrice Faure-Maisonneuve pour le conte l’Enfant qui Murmurait à l’Oreille des Géants

lecture 115 lectures
thumb 0 commentaire
3 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Bien-être
Losing My Identity
Losing My Identity

Listen to the interview with the author here Author: Mag...

The Authors Show
1 min
3.5 – L’Oubli de lire
3.5 – L’Oubli de lire

Les trois expériences de lecture que nous venons d'évoquer dans les précédents textes pourraient se résumer &...

Lorenzo Soccavo
5 min
1.1 – Lire pour se délier
1.1 – Lire pour se délier

Notre monde est un gigantesque livre animé. Mais, à la double métaphore bien connue du monde comme livre et du livre comme...

Lorenzo Soccavo
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur