facebook L'histoire du Japon : préhistoire et antiquité
L'histoire du Japon : préhistoire et antiquité

L'histoire du Japon : préhistoire et antiquité

CREATIVE ROOM

Espace japonais

L'histoire du Japon : préhistoire et antiquité

Contribuer

Le Japon est un pays avec une histoire vraiment étonnante et atypique. Entre influences étrangères et isolationnisme, conquêtes et guerres intestines, la péninsule japonaise a connu de nombreux remous au cours de son existence. Je vous propose ici un rapide survol des périodes historiques clés pour mieux comprendre le Japon contemporain.

 

La période Jōmon (-13'000 à -400)

Le premier peuplement de l'île a probablement eu lieu il y a 100'000 ans depuis la péninsule sud-coréenne. La population primitive du Japon est connue par les historiens pour avoir développé diverses techniques avancée pour l'époque, notamment de la poterie décorative sous forme de statuettes. Au début de cette période, le nord du Japon est occupé par les Aïnous, une ethnie minoritaire aujourd'hui reconnue comme peuple aborigène à part entière.

Dans la mythologie japonaise, c'est également à la fin de cette période que Jinmun, descendant de la déesse du soleil, descend sur terre et fonde la dynastie impériale.

La période yayoi (-400 à 250)

Cette période est marquée par le développement de la culture du riz venue de Chine. La production de nourriture permet aux villages de s'agrandir et aux chefs d'avoir plus de "citoyens" sous leur influence. Ce sont là les prémisses d'une organisation en clans.

Les écrits venant de Chine décrivent le Japon de l'époque yayoi comme une centaine de petites principautés réunies autour de l'autorité de Himiko. Les sources historiques étant très rares et l'agence impériale refusant que l'on fouille le tombeau présumé de Himiko, il est difficile de savoir si cette impératrice est légendaire ou non.

 

La période yamato (250 à 710)

Cette ère historique regroupe deux périodes.

  • la période kofun, marquée par la construction de tombeaux en forme de serrure

  • la période asuka qui voit l'arrivée du bouddhisme au Japon.

La fin des tombeaux kofun coïncide avec l'établissement d'un nouveau système sociétal où des chefs plus importants imposent un début d'administration. Les relations notamment commerciales avec la Corée s'intensifient. L'élite de la région du Kansai devient de plus en plus puissante jusqu'à former l'état du Yamato officiellement dirigé par un empereur. Les Japonais n'ayant pas encore d'écriture à cette époque, il est cependant délicat de dater précisément les événements.

Au VIe siècle, le bouddhisme est introduit dans le pays. Jusqu'ici, les croyances animistes du shintoïsme étaient sans concurrence et ne formaient pas une religion au sens stricte. C'est également durant ces siècles que les Japonais commencent à adopter l'écriture chinoise et à renforcer le système impérial mis en place. Les clans devaient ainsi prêter allégeance à l'empereur et leur chef n'avait plus qu'un pouvoir restreint.

La période de Nara (710 à 794)

Cette période est marquée par le "régime des codes", un ensemble de dispositions pénales et administratives inspiré de la Chine. En effet, de nombreux étudiants bouddhistes voyagent maintenant en Asie et rapportent les qualités du système chinois.

La capitale du Yamato est établie à Nara en 710 et elle y restera près de 80 ans. La ville est florissante et attire beaucoup de monde, y compris des écoles bouddhiques dont l'influence est grandissante. C'est pour leur échapper que la capitale japonaise est finalement déplacée à Heian, l'actuelle Kyoto.

L'administration étant encore hésitante, de nombreux clans continuent d'exercer leur pouvoir, notamment sur les paysans. Seule la région proche de la capitale est réellement contrôlée par le pouvoir impérial. Le clan des Fujiwara se rapproche particulièrement de la famille impériale pour avoir plus de puissance politique.

Durant cette période, deux livres fondateurs de l'histoire du Japon sont rédigés : le Nihon Shoki et le Kojiki. C'est notamment dans ces ouvrages que la mythologie divine de l'empereur est relatée.

La période de Heian (794 à 1185)

La cour étant sujette aux influences bouddhistes, l'empereur Kanmu décide de construire une nouvelle capitale impériale. Ce sera la fondation de Heian, l'actuelle Kyoto.

Si l’empereur est toujours le souverain officiel, cette période voit la montée en puissance de la classe guerrière. En 794, il nomme le premier "shogun" c'est-à-dire, le premier chef militaire. Les Fujiwara sont particulièrement influents et demandent des hommes pour maintenir l'ordre sur leurs terres.

En Chine, le régime est mis à mal et le Japon décide donc progressivement de s'éloigner de leur modèle administratif et culturel. À ce titre, la période d'Heian est considérée comme l'âge d'or de l'art japonais. L'élite de la cour impériale pratique la calligraphie, la poésie et la peinture avec un grand raffinement et dans un "esprit japonais". C'est à cette période que la première écriture japonaise est créée. Jusqu'ici, seuls les sinogrammes étaient utilisés. Le Genji Monogatari, une oeuvre majeure de la littérature japonaise, est ainsi rédigé en "kana", une écriture typiquement japonaise. L'ouvrage relate les dessous des relations à la cour impériale ainsi que les jeux de pouvoir.

Dans le reste du pays, la population est majoritairement paysanne et affamée : elle peine à payer les impôts et à se nourrir correctement. Plusieurs seigneurs locaux privatisent les cultures publiques et offrent de meilleures conditions aux paysans qui les rejoignent. Ils constituent également de petites armées pour se défendre : c'est la création de la classe des bushi, des guerriers mercenaires qui deviendront les samouraïs tels que nous les connaissons. Les tensions entre les clans mènent à plusieurs rébellions à la fin de cette période historique.

Après la guerre de Genpei qui s'achève en 1185, l'héritier de la famille Minamoto reçoit le titre de Shogun (chef des armées) de la part de l'empereur et s'installe à Kamakura. C'est le début d'une nouvelle forme de pouvoir militaire qui éclipsera la puissance de l'empereur : le Shogunat.

Avec cette période de règne militaire, les historiens considèrent que le Japon entre dans son ère médiévale. Au programme du prochain épisode : éclatement du pays, guerres régionales et réunification !

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
1
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
1
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Petites infamies 
Petites infamies 

Nestor Chaffino est un homme heureux. Il travaille dans ce qu'il sait faire de mieux : il est traiteur. De plus, il a trouvé en Carlos un...

Sophie Laroche
1 min
BRADLEY
BRADLEY

BRADLEY c’est avec toi que j’aurais voulu être confinée Moi aussi je suis gaga, je sui...

Dominique De Santis
1 min