facebook Le bentō, un art culinaire et une tradition
Le bentō, un art culinaire et une tradition

Le bentō, un art culinaire et une tradition

CREATIVE ROOM

Espace japonais

Le bentō, un art culinaire et une tradition

Contribuer

Devenu populaire en Europe ces dernières années, le bento nous vient tout droit du Japon. Ce panier-repas voit son origine remonter au XIIe siècle lorsque les voyageurs transportaient du riz dans de petites boites. Aujourd'hui, il a une charge symbolique forte dans la société japonaise et est devenu un art culinaire à part entière.

 

Histoire du bento

Généralement appelées o-bentō en japonais (le o étant une marque honorifique), ces boites-repas ont donc vu le jour dans les années 1200, mais elles avaient alors un but purement pratique. Petit à petit, les boites sont devenues plus raffinées, plus esthétiques. À l'époque Edo (années 1600) les bentos sont finalement considérés comme de beaux objets en bois laqué et ils sont présents jusque chez la noblesse. Associés aux activités extérieures, on mange alors des bentos pendant le hanami (le floraison des cerisiers dans les parcs) ou les balades en barques.

Le côté pratique du bento séduit les Japonais et il se démocratise rapidement. À partir du XIXe siècle, les spectateurs peuvent en acheter pendant les entractes des pièces de théâtre kabuki et les gares commencent à en commercialiser pour les voyageurs pressés. Ils sont alors appelés "ekiben", c’est-à-dire "bento de gare".

Les écoles n'ayant généralement pas de cantines, les bentos deviennent également très populaires auprès des étudiants. Se pose alors la question de l'égalité. Les écoles japonaises imposent très largement l'uniforme scolaire afin de minimiser les différences de classes sociales visibles. Or le bento était aussi un révélateur de niveau de vie et aujourd'hui de nombreuses écoles de tout niveau préfèrent ouvrir une cantine ou vendre leurs propres bentos pous éviter ce problème.

Avec la démocratisation du plastique et le rythme de vie plutôt effréné des Japonais, le bento a fini par envahir toutes les couches de la société. Pratique et rapide à consommer, les supermarchés et les konbini en vendent aujourd'hui à toute heure du jour et de la nuit.

Plus qu'un simple repas

Malgré cet aspect pratique et bon marché, le bento est très loin d'être juste un repas. Dans le cadre familial, il devient une véritable pression pour les mères japonaises qui doivent les préparer. En effet, à l'école primaire, il n'y a souvent pas de cantine et un bon bento doit être équilibré, facile à manger et surtout appétissant visuellement ! Si la nourriture est simplement entassée dans la boite, on pensera de la mère qu'elle ne s'occupe pas bien de son enfant et néglige son éducation. Lorsque la mère prépare le repas du soir, elle sait qu'elle doit prévoir les quantités suffisantes pour le bento du lendemain. Préparer un bon et beau bento devient une véritable charge mentale qui obsède beaucoup de Japonaises : de nombreux magazines, sites internet et livres sont consacrés à la réalisation de ces repas en boite. Les mères s'échangent des trucs et astuces pour décorer les plats de leurs enfants et se renouveler. Il existe également une foule d'outils et accessoires pour réaliser des bentos mignons plus facilement.

L'art du bento

En plus d'être équilibré, le repas doit être beau ou amusant visuellement. Les mères japonaises ont notamment développé l'art du kyaraben, c’est-à-dire l'art de reproduire des personnages avec la nourriture. Le mot vient de la contraction de "character" (personnages en anglais) et bento. C'est l'occasion pour Pikachu de s'inviter dans le repas des écoliers et pour le riz de devenir de mignons petits pandas.

Il existe d'ailleurs des concours de bento à travers tout le Japon. Un thème est donné est les participants doivent l’illustrer à travers un bento. Les résultats sont pour le moins impressionnants et montrent bien toute l'importance de ce "panier-repas"! Il faut non seulement prendre en compte les couleurs, mais aussi les textures, la taille des aliments, leurs saveurs... chaque élément doit être pensé avec soin.

(crédit photo : Japan-magazine )

De simple boite pratique, le bento est donc devenu un art culinaire et une véritable norme sociale au Japon. Dépassant son rôle simplement nutritif, il a su s'exporter et il est aujourd'hui un emblème du pays et un reflet de sa culture à l'international.







3
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
1
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
3
0
0
0
1
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Gastronomie