facebook Shinrin-yoku, la thérapie par la forêt
Shinrin-yoku, la thérapie par la forêt

Shinrin-yoku, la thérapie par la forêt

CREATIVE ROOM

Espace japonais

Shinrin-yoku, la thérapie par la forêt

Contribuer

Pas besoin d'être japonais pour se ressourcer en forêt, c'est vrai. Mais saviez-vous que la sylvothérapie fait partie du programme de santé national au Japon ? Loin d'être une simple fantasie, des chercheurs japonais ont mesuré différentes constantes chez des patients avant et après un "bain de forêt" et le résultat a été sans appel : les gens sont plus détendus après un passage dans la nature. Depuis les années 1980, le shinrin yoku est donc une activité encouragée par le gouvernement et très en vogue au Japon.

Les origines du Shinrin yoku

Shinrin signifie la forêt et yoku le bain, l'idée de s'immerger dans quelque chose et on traduit donc le tout par "bain de forêt". Pour les Japonais, cette pratique remonterait jusqu'aux origines de l'homme qui a été façonné pour vivre dans la nature durant des milliers d'années. Dans notre société moderne urbanisée, il est donc normal que nous ayons besoin de renouer avec les plantes. Cette pratique sous forme thérapeutique s'est d'abord développée au Japon et on peut facilement y voir un rapport avec la religion shinto qui est animiste. Dans le shintoïsme, le monde est un grand tout et tout ce qui existe possède une âme. Ainsi, certains arbres anciens sont considérés comme sacrés et peuvent abriter des dieux. Ils sont généralement entourés d'une corde spécifique qui les démarque. La place de la nature et tout particulièrement celle des arbres est donc depuis longtemps implantée dans l'esprit de nombreux Japonais qui la respectent pieusement.

 

Scientifiquement bénéfique

Lorsque la société a commencé à être de plus en plus stressante, de nombreuses maladies liées à cette pression constante sont apparues : burn-out, dépression, angoisse, épuisement chronique, etc. Le gouvernement japonais a alors lancé de vastes campagnes pour trouver des moyens efficaces de lutter contre. Si de nombreuses personnes avaient déjà pour habitude d'aller "recharger leurs batteries" dans la forêt, des chercheurs ont décidé de s'y intéresser de plus près et de quantifier les résultats. Réduction de la pression sanguine, du rythme cardiaque, stimulation du système immunitaire, le shinrin yoku s'est avéré concrètement efficace et en plus (il faut bien le dire), il était facile et gratuit à mettre en place. Pour les autorités japonaises, c'était le jackpot et depuis 1983, les bains de forêt font partie du plan de santé national et ils sont largement encouragés.

La pratique du shinrin yoku

Vous l'aurez compris, le principe est de s'immerger dans un espace entouré de grands arbres. Ces derniers libèrent des phytoncides, une sorte d'hormone qui les aide à se défendre contre les différents pathogènes. Il se trouve que ces molécules sont également bénéfiques à l'homme lorsqu'il les respire. Pas besoin d'aller en pleine nature, une forêt urbaine peut suffire. Il s'agit ensuite de prendre son temps, de respirer profondément et de laisser la nature faire le reste. Idéalement, il faut utiliser ces 5 sens : écouter les bruits de la forêt, respirer l'air frais, observer les nuances de verts et le soleil sur les feuilles, toucher la rugosité d'un tronc ou caresser les plantes et si la forêt s'y prête, manger des baies ou préparer une infusion avec des herbes fraichement cueillies. Ces activités doivent ainsi vous conduire à développer votre conscience du monde vivant.

Pour celles et ceux qui préfèrent être accompagnés dans la démarche, le Japon compte de nombreux sites spécialement dédiés au shinrin yoku. Ces lieux ont un centre d'accueil et proposent un bilan de santé avant et après la pratique. Vous pouvez également être accompagné par un guide qui vous aidera à atteindre la paix intérieure. Selon les études, entre 2.5 et 5 millions de Japonais auraient déjà adopté cette pratique régulièrement.

Si la sylviothérapie se répand également dans le reste du monde, le Japon reste le pays qui en fait le plus largement la promotion. Il faut rappeler que les Japonais sont globalement des bourreaux de travail et qu'ils ne s'accordent que peu de repos. Ces moments d'errance paisible dans la forêt contrastent fortement avec leur rythme de vie effréné et semblent particulièrement résonner en eux. Il faut bien rappeler que le shinrin yoku ne soigne pas directement, mais qu'il a un effet préventif sur de nombreux troubles ou qu'il peut être une aide pour des personnes déjà malades. Son efficacité est actuellement étudiée dans le cadre de patients suivant une chimiothérapie comme stimulant pour le système immunitaire.

Loin d'être simplement mystique ou de l'ordre de la croyance, la thérapie par la forêt a scientifiquement montré ses bienfaits sur le corps et l'esprit humain. Alors, prêt à vous laisser tenter ?

 

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
2
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
2
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Santé
LE MATIN
LE MATIN

  Beau jour, bon jour Prends-moi la main... Prêts pour ce jour qui te pend au nez ? Ouii disent les fleur...

Firouse, Apolline Boudjellal
1 min
le Black Friday 2020
le Black Friday 2020

C'est la question que beaucoup se posent aujourd'hui : à quoi va ressembler le Black Friday prochain ? C'est dans une semaine, c'est &agr...

Pierre Perez
1 min
Dodo, boulot, dodo
Dodo, boulot, dodo

Voilà deux semaines que j'ai retrouvé ma routine du confinement. J'ai déjà été en télétr...

Quentin Bernard
1 min