facebook Petite sélection de festivals japonais étonnants
Petite sélection de festivals japonais étonnants

Petite sélection de festivals japonais étonnants

CREATIVE ROOM

Espace japonais

Petite sélection de festivals japonais étonnants

Contribuer

Le Japon est connu pour ses nombreux matsuri, des festivals d’origine shinto qui ont lieu un peu partout dans le pays. On y retrouve généralement des stands de nourriture et les Japonais s’y rendent souvent en grand nombre. Le moins que l'on puisse dire, c'est que certains sont plutôt surprenants.

Kanamara matsuri

Vous en avez peut-être déjà entendu parler, il fait régulièrement le buzz avec son thème bien particulier : les pénis ! Eh oui, chaque année à Kawasaki, la fertilité est célébrée en promenant des phallus géants sur des mikoshi, des temples portatifs. On peut également acheter toutes sortes de nourritures en forme de pénis. Pourtant le festival n’a rien d’obscène et il est bel et bien relié à la tradition shinto.

Le sanctuaire de Kanayama où il a lieu renferme une relique bien spécifique : un phallus en fer. La légende raconte qu’un démon s’était caché dans le corps d’une femme et croquait les membres des hommes qui couchaient avec elle. Pour l’empêcher de nuire, un forgeron a alors façonné un pénis en métal et le démon s’y est cassé les dents !

De par son thème insolite, ce matsuri attire chaque année beaucoup de touristes à tel point qu’il est parfois difficile d’en profiter vraiment et que l’ambiance ne ressemble plus à un festival traditionnel japonais, mais plutôt à une fête populaire. Cette fréquentation a tout de même un point positif : les bénéfices du festival sont reversés à la lutte contre le sida, plus il y a de participants, plus les fonds sont importants !

Wara Art Festival

Dans un tout autre registre, ce festival propose une exposition d’art bien particulière : des animaux géants en paille de riz ! Traditionnellement, les tiges du riz pouvaient être utilisées pour fabriquer des paniers, des toitures et bien d’autres choses après la récolte. Cependant, avec les nouvelles technologies, la plupart de leurs utilisations sont devenues obsolètes. En 2008 la ville de Niigata a eu l’idée de les recycler pour en faire des œuvres d’art géantes.

Les participants forment des petits groupes et élaborent une maquette de leur construction. Ensuite, ils passent à la taille définitive. La structure est faite en bois et les brins de paille sont fixés par-dessus en mélangeant plusieurs techniques pour obtenir divers effets. Les résultats sont impressionnants !

Toyokawa-tezutsu matsuri

Les feux d’artifice sont légion au Japon, mais le tezutsu hanabi a une dimension plus humaine. Il s’agit en effet de fabriquer des « canons » a feu d’artifice de manière artisanale. Les participants prennent de gros bambous creux, ils scellent le fond avec de l’argile et les remplissent de poudre.

Le processus de fabrication doit être rigoureux et prend environ un mois depuis le choix et la coupe du bambou jusqu’au moment du spectacle. La particularité est que les participants tiennent ensuite eux-mêmes les canons pendant le festival alors que les flammes et explosions peuvent atteindre une vingtaine de mètres de haut. Pour les participants, il faut donc être particulièrement prudents et faire preuve de sang froid pendant qu’une pluie d’étincelles leur retombent dessus.

Festival de Chikuraku

Chaque année à la fin du mois de novembre, la ville de Taketa s’illumine de 20’000 lanternes en bambou ! S’il s’agit plus d’un événement que d’un festival complet, le spectacle reste absolument splendide avec toutes ces lumières ! Organisées en chemin, elles semblent mener vers un autre monde mystérieux.

crédit photo : sankei.com

La région est historiquement une grande productrice de bambou, mais avec l’arrivée de matériaux synthétiques dans les constructions, la demande a chuté. Cet aménagement est une manière d’utiliser les surplus de bambous de la région.

Le hanami, mais pas seulement !

Vous connaissez probablement déjà tous le hanami, la saison des cerisiers en fleurs qui attire chaque année des millions de touristes. Pourtant, les sakura sont loin d’être les seules fleurs qui ont droit à une célébration au Japon.

Les glycines attirent elles aussi de nombreux Japonais, notamment dans le Ashikaga Flower Park où des glycines de toute sorte créent un spectacle grandiose. L’attraction principale étant un arbre de plus de 100 ans absolument sublime !

Le Ajisai matsuri fait la part belle aux hortensias ! Symbole de chance qui annonce également le début de l’été, la floraison de ces fleurs est admirée par de très nombreuses personnes qui viennent prier dans les temples et profiter du spectacle.

Enfin, une célébration qui commence à être connue en occident, mais qui fait encore bien plus fureur au Japon est celle des feuilles d’automne. Les Japonais sont extrêmement friands des couleurs rouges que prennent les paysages et chaque année, des prévisions sont faites pour savoir où et quand les admirer. Le soir, les temples organisent des mises en lumière et il est parfois impossible d'y rentrer tant le spectacle est populaire. Le rougissement des feuilles est appelé kōyō.

Onbashira, remplacer les piliers du temple

Tous les 6 ans aux alentours du lac Suwa, vous pourrez voir des Japonais dévaler une colline sur d’immenses troncs d’arbres ! Il s’agit là d’une partie importante d’un festival qui consiste à remplacer les quatre piliers principaux qui entourent le sanctuaire de Suwa.

En avril, les troncs sont coupés lors d’une première partie rituelle et ils sont ensuite préparés pour la cérémonie de remplacement. Les plus grands mesurent près de 20 mètres et pèsent près d'une dizaine de tonnes. Il faut donc les amener jusqu’au sanctuaire et glisser dessus depuis les collines alentour fait partie du trajet.

Tout doit être fait manuellement et selon la tradition : les arbres sont coupés à la hache, déplacés puis hissés à la force des bras avec des cordes. Si le spectacle est impressionnant, il est aussi dangereux. Entre le poids des arbres, la vitesse, puis la hauteur à laquelle ils sont dressés, les accidents ne sont pas rares. Participer à ce rituel, c’est aussi un moyen pour les jeunes hommes de prouver leur bravoure.

Il existe des centaines et des centaines d’autres festivals japonais qui sortent de l’ordinaire, qui sont méconnus ou tout simplement impressionnants. Ils font partie intégrante de la richesse culturelle du pays qui reste très attaché à ses traditions.

3
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
1
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
3
0
0
0
1
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Petites infamies 
Petites infamies 

Nestor Chaffino est un homme heureux. Il travaille dans ce qu'il sait faire de mieux : il est traiteur. De plus, il a trouvé en Carlos un...

Sophie Laroche
1 min
BRADLEY
BRADLEY

BRADLEY c’est avec toi que j’aurais voulu être confinée Moi aussi je suis gaga, je sui...

Dominique De Santis
1 min