facebook Les projets des Français pour leurs vacances 2021 : Une envie pressante, mais encore hésitante et incertaine !
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Les projets des Français pour leurs vacances 2021 : Une envie pressante, mais encore hésitante et incertaine !

Les projets des Français pour leurs vacances 2021 : Une envie pressante, mais encore hésitante et incertaine !

Publié le 14 avr. 2021 Mis à jour le 14 avr. 2021
time 6 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 17 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Les projets des Français pour leurs vacances 2021 : Une envie pressante, mais encore hésitante et incertaine !

Les projets des Français pour leurs vacances d’été de 2021 : Les partants se projettent majoritairement en France !

Malgré la crise sanitaire, les Français ont besoin de leurs vacances. Pour baeucoup de Français selon une étude (Étude HomeExchange /YouGo)*, ne plus pouvoir se projeter dans des projets de vacances est l’une des choses les plus dures moralement.

Mais la  Covid ne les empêche pas quoi qu’il en soit, de rêver à leurs prochaines vacances et 36% des personnes interrogées comptent tout de même partir en vacances au printemps. Mais a l’opposé, 58% ne partiront pas en vacances lors des vacances de printemps.

Une autre   enquête en ligne menée par Abritel indique, 19% des familles françaises envisagent leurs premières vacances de l’année en France entre avril et juin 2021. Pour 45% des familles françaises, leur premier séjour en France sera possible entre juillet et septembre. Seulement 13% des familles ne se voient pas repartir en vacances en France avant 2022. Au global, 68% des familles se déclarent confiantes à l’idée de pouvoir partir en vacances en famille en 2021. Et  41% des familles françaises affirment que l’annonce d’un vaccin a eu un impact positif sur leur décision de programmer des vacances en 2021   17% déclarant que l’annonce d’un vaccin n’a eu aucun effet car il ne leur inspire pas confiance, indique l’étude.

La vaccination

Si la vaccination reste comme une condition préalable à l’arrivée dans certaines destinations, 45% des familles se déclarent prêtes à le faire, rapporte l’étude, soit parce qu’elles ont l’intention de se vacciner de toute façon (24%) soit parce qu’elles souhaitent le faire pour être autorisées à voyager (21%). 10% refusant l’idée d’une vaccination obligatoire pour voyager.

Restaurer la confiance

27% des répondants affirment qu’ils attendent avant tout des politiques d’annulation flexibles de la part des acteurs du secteur touristique pour organiser leurs vacances en toute confiance.

Selon l’OMT, (L’Organisation mondiale du tourisme), le déploiement progressif du vaccin devrait aider à rétablir la confiance des consommateurs, contribuer à l’assouplissement des restrictions sur les déplacements et permettre, progressivement, à la situation des voyages de rentrer dans l’ordre dans le courant de l’année . L’OMT cependant qui témoigne de la violence de la pandémie pour l’industrie du tourisme, qui ne devrait pas retrouver les niveaux de 2019 au moins avant 2023. La région Europe est celle qui a connu la plus forte chute en chiffres absolus, avec plus de 500 millions de touristes internationaux en moins en 2020.

Voyages à l’étranger

Les familles françaises sont plus prudentes puisqu’elles ne sont que 27% à pouvoir l’envisager entre juillet et septembre, et autant à penser que cela ne sera pas possible avant 2022, selon l’étude d’Abritel.

  • *Étude réalisée auprès de 1032 personnes représentatives de la population française (18+) via un sondage effectué en ligne, sur le territoire français, du 9 au 10 février 2021.
  • **L’enquête en ligne a été réalisée par Atomik Research auprès de 1503 parents (18+) en France du 15 au 19 janvier 2021 qui ont des enfants jusqu’à 15 ans et qui ont voyagé en famille au cours des cinq dernières années.
La montagne

L’Agence Savoie Mont Blanc a confié au cabinet d’études Contours, la réalisation d’un baromètre visant à sonder la manière dont se projettent les Français pour la période estivale.

Les résultats de la première vague indiquent que 3 Français sur 10 partiront de manière sûre mais 5 sur 10 sont encore indécis, en dépit du fait qu’ils soient près de 40 % à placer comme priorité du moment la préparation de leurs prochaines vacances. Si la situation sanitaire demeure encore incertaine à horizon des 3 prochains mois, la montagne démontre sa résilience quels que soient les scénarios, les atouts naturels répondent aux aspirations exprimées lors de l’enquête.

Parmi les 3 Français sur 10 sûrs de partir, 13 % seulement font le choix de l’étranger, quand 16 % resteront soit au sein de leur département (3 %) soit de leur région (13 %), le reste se répartissant dans d’autres régions, prioritairement sur le littoral (59 %) puis à la campagne (26 %). La montagne arrive en 3e position avec 10 % des intentions.

Parmi les activités que les partants en montagne vont privilégier cet été, les balades/randos sont citées par 53 %, suivies de l’activité baignade par 40 %. Le repos et la contemplation complètent le podium avec 34 % des citations. Côté consommation et projection par rapport aux restaurants, 67 % les fréquenteront comme d’habitude pendant leurs vacances, mais 15 % projettent de s’y attabler plus souvent qu’à l’accoutumée .

Parmi les 5 Français sur 10 indécis sur leurs projets, la moitié d’entre eux se décideront moins d’un mois à l’avance et 18 % en toute dernière minute. Dans le cas d’un scénario où la propagation est maîtrisée et les voyages internationaux autorisés, 98 % partiraient certainement, dont 26 % à l’étranger. À l’inverse si la propagation reste soutenue et les possibilités de voyage concentrées sur la France, les intentions de départ chutent à 80 % mais sont très favorables à la destination Montagne qui gagnerait alors 6 points et aux territoires d’Auvergne Rhône-Alpes qui remonterait en TOP 2 des régions, en talonnant PACA

Les non-partants, représentant 2 français sur 10, l’expliquent par leur situation financière (43 %), la crainte d’une nouvelle vague (30 %) et le fait de ne pas être vacciné (18 %).

Quand on interroge les indécis* sur les conditions commerciales des séjours, l’annulation sans frais à J-1 remporte les suffrages en étant jugée « très convaincante » pour 49 %. « Cette projection renforce notre volonté de fédérer les opérateurs – tours opérateurs, distributeurs, hébergeurs- autour d’offres extrêmement flexibles regroupées sous un concept commun de séjours « Montagne, mon tempo » qui sera lancé mi-avril » explique Véronique Halbout, responsable Développement commercial de L’Agence Savoie Mont Blanc.

*Indécis qui ne partiraient pas cet été si les conditions sanitaires restent difficile

Les Français privés de vacances d’été ? 

Selon l’étude de l’Obsoco pour la CDA*, si les français  disposaient d’une baguette magique pour rendre ses vacances idéales, il l’utiliserait pour « le soleil, la mer, les amis, la fête » (39%), « passer du temps avec ceux qui [lui] sont chers » (32%), et, si possible, en contact avec la nature (30%).

Lorsqu’on les interroge, les Français, coincés entre deux confinements et couvre-feu, sur la définition des vacances idéales, trois mots clés ressortent : famille, repos, et soleil. « Des choses assez conventionnelles », observe Philippe Moati, co-fondateur de l’Obsoco.

*L’étude a été conduite en juillet 2020 sur la base d’un échantillon de 4000 personnes représentatif de la population de France métropolitaine âgée de 18 à 75 ans. Afin de garantir la représentativité de l’échantillon, des quotas ont été établis sur la population globale interrogée suivant les critères suivants : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région de résidence, taille de l’unité urbaine de résidence et niveau du diplôme le plus élevé. Dans l’étude des pratiques de loisirs, les questions ont d’abord été posées pour la totalité des activités. Ensuite, sur les activités pratiquées plus qu’exceptionnellement au cours des 12 derniers mois, les questions détaillant les conditions d’exercice de l’activité n’ont été posées que sur deux activités par individu (une activité de loisirs actifs, une activité de loisirs passifs), celles-ci ayant été sélectionnées aléatoirement. 

Vacances 2021

Vacances 2021 - Randonneur au lac Jovet avec le mont Tondu, le col et la tête d'Enclave en arrière plan - Réserve des Contamines-Montjoie ©SavoieMontBlanc-Lansard

Voir sur artsixMic : https://www.artsixmic.fr/2021-02-04-les-projets-des-francais-pour-leurs-vacances-2021-une-envie-pressante-mais-encore-hesitante-et-incertaine-151595-2/

lecture 17 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Voyage
Sur les Campsie Fells
Sur les Campsie Fells

Je me tiens en haut des Campsie Fells et je prends soudain conscience, dans mon immobilité, du silence qui m’entoure. A mes pieds,...

Camille Poiret
3 min
J'ai craqué
J'ai craqué

  Ça y est, j’ai craqué… Après deux bonnes semaines à peu près. Franchement, entre toi et m...

Dariël Bleen
2 min
Simon says...
Simon says...

C'est fou comment nous pouvons être multiples selon ce que l'on a dit de nous : tu es une fille, tu es un  garçon, tu es vilai...

Eva Maria Matesanz
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur