facebook Oser ou doser ?
Oser ou doser ?

Oser ou doser ?

CREATIVE ROOM

Comme çà vient !

Oser ou doser ?

Contribuer

Depuis quelques mois, j’ai décidé de me calmer avec les sites genre Meetoc et compagnie.

J’ai commencé à m’envoyer des messages du genre … Quand une femme te plait, dis-le lui simplement. 

C’est Karine Viard : « Il faut oser d’abord, doser ensuite ».

Une semaine plus tard, je suis chez des amis. Un grs râle contre les transports : J’en ai ras le bol d’être entassé comme du bétail, ca pue, tout le monde fait la gueule ! Je ne sais pas pourquoi mais il m’a énervé .. - « Cà fait une heure qu’on est bloqué ici à t'entendre râler en boucle. Stooop ! Moi j’adore les transports, laisser mon esprit vagabonder, rêver, être surpris, émerveillé par tout ce qui se présente ».

Jean-Paul mon pote qui est lourd comme une enclume a essayé de me détendre : « Bon allez Paolo, toi qui aime tant les transports, regarde, il reste un Paris-Brest sur le buffet » !

C’est vrai en plus. Cà tombe bien, j’adore ca. Miiiiince, y a une nana brune qui mate-à-mort aussi le Paris Brest.

- « Si tu veux, on partage la dernière part » ?

- « D’accord » !

Jean-Paul, toujours aussi lourd, la ramène : « Bon alors les tourtereaux, je sens que vous n’allez pas vous arrêter à Brest. Paolo j’espère que tu ne vas pas rester en rade et que t’as mouillé un bateau, à défaut d’autre chose » ! 

Au secours, qu’il est lourd ! Je fais le canard, je laisse glisser, je commence à parler de tout et rien avec Anna. Bref on finit le gâteau. Je n’ai pas envie d’en rester là. Je me dis « lâche toi, laisse parler ton cœur … et le reste aussi ».

Bref, je repense à la phrase de Karine Viard : « Il faut oser d’abord, doser ensuite ».

- Anna, J’aime ta gourmandise et j’ai envie de le partager encore avec toi. Tu connais mon amour des transports alors choisis la ligne de métro la plus longue, j’amène des bons gâteaux et on prend le temps de se connaître et de savourer les gâteaux en voyageant. C’est quand même mieux qu’un speed-dating, non ?

Elle a éclaté de rire : « Paolo, j’aime beaucoup ta fantaisie mais là, tu dérailles un peu. Si tu crois que j’ai envie de vivre quelque chose avec toi parce qu’on s’est fait un Paris-Brest. C’est un peu léger tu ne trouves pas » ?

Bref, je suis resté à quai ! Je crois qu’elle m’a pris pour un fou.

Ma recherche amoureuse se précise … C’est important qu’elle soit gourmande, qu’elle aime la vie comme çà vient, l’imprévu, oui qu’elle soit un peu folle quand même, qu’elle aime les transports aussi !

Bref Karine Viard, elle serait là, je suis sûr qu’elle me dirait : « Paolo, t’as bien osé … mais pas dosé » !

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Le sous-entendu malentendu
Le sous-entendu malentendu

Une histoire vraie Agé de trente ans en septembre 1978 , je suis recruté par petites annonces consulta...

Jean Louis Muller
2 min
Moi c'est Robert !
Moi c'est Robert !

  - Salut, moi c’est Robert. Je cherche à acheter des bagnoles, t’en as ? -...

Aldo Franco
1 min