Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Après la pluie vient le beau temps

Après la pluie vient le beau temps

Publié le 30 juin 2023 Mis à jour le 30 juin 2023 Entrepreneuriat et start-up
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 118 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Après la pluie vient le beau temps

Il y a quelques années, je me suis "amusé" à faire le compte de mes casseroles d'entrepreneur. A répertorier tous ces moments où je me suis planté, où j'ai connu des galères, des périodes où j'avais l'impression que c'était la merde totale.

Avec le recul, il a été facile pour moi de fièrement me dire :

Wow, j'ai surmonté tout cela

Mais à dire vrai... au plus fort de la tempête, je n'en savais fichtre rien de comment ces difficultés allaient se terminer. J'étais dans la tempête, je n'avais aucune visibilité, je naviguais à l'aveugle et je faisais juste en sorte de tenir la barre en espérant ne pas chavirer.

Tu l'as compris : à chaque période de difficulté, j'ai simplement tenu le cap en attendant que la tempête se passe et... oui... à chaque fois j'ai eu cette chance de pouvoir dire...

Après la pluie, vient le beau temps

Mais... est-ce que ce sera toujours le cas ?
Vais-je toujours pouvoir tenir le coup, le cap ?
Aurais-je chaque fois la force de tenir la barre jusqu'à la fin de la tempête ?

Ou est-ce que la prochaine tempête va envoyer mon navire droit sur un récif ?

Personne ne sait et personne ne peut le savoir.

Peut-être que ma détermination, ma volonté ou... mon ange gardien seront toujours de la partie et m'aideront à surmonter chaque épreuve, pour me rendre plus fort, me relever et me relancer.

Mais peut-être que tout cela pourrait bien me quitter également.

Humblement, j'avoue qu'une de mes plus grosses erreurs en tant qu'entrepreneur est de n'avoir jamais été assez prévoyant, de ne jamais assez me préparer "au pire", de n'avoir jamais construit de radeau de secours.

Ce qui est paradoxal dans tout cela, c'est que (d'un côté) cette situation m'a souvent boosté et motivé à trouver rapidement des solutions :

Quand on est dos au mur, que l'on a pas le choix que de se relever et d'aller chercher du CA, des clients... voire même de reconstruire une activité de zéro... et bien, on y va sans se poser de question et ça marche.

Mais (d'un autre côté) ne pas avoir de filet de sécurité a également son côté stressant, peut-être même angoissant car échouer et ne pas savoir se relever n'est pas une option.

Alors aujourd'hui, en regardant 15 ans en arrière, à mes débuts en tant qu'entrepreneur, je me dis que si c'était à refaire, j'agirais différemment : je mettrais un point d'honneur à constituer directement ce filet de sécurité et à le renforcer au fil du temps.

Facile à dire après coup, n'est-ce pas ?

Car c'est peut-être l'approche de mes 43 ans qui me font dire cela mais oui... il est possible que cette force, ce courage, cette volonté de me battre et de me relever dans les périodes plus compliquées se mettent à me lâcher au fil des années qui passent.

Mais je reste un éternel optimiste et c'est ainsi que je garde à l'esprit qu'après la pluie vient le beau temps.

A très vite. 

lecture 118 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Entrepreneuriat et start-up
Passe-droit
Passe-droit

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie.

Bernard Ducosson
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur