La dame blanche du Küppele

La dame blanche du Küppele

Contribuer

La dame blanche du Küppele
Entre Zillisheim et Didenheim, il y a le Küppele, un coteau où apparaît souvent une dame blanche. Elle porte une robe immaculée qu’on croirait tissée de fils de brouillard et de neige, et une large ceinture de givre dentelé, à laquelle pend un trousseau de clefs d’or. De son regard troublant et de ses gestes gracieux, elle invite les passants à la suivre. On sait depuis toujours que ces clefs ouvrent un trésor caché dans un grand coffre, dans la terre du Küppele. Mais il faut, pour le voir, et surtout pour l’avoir, demeurer sans crainte en compagnie de cette dame une fois la nuit tombée.
Un homme a essayé. Il était si fasciné par l’idée du trésor qu’il était prêt à tout pour le toucher. Il suivit donc la fée en fin d’après-midi. Le jour encore entier était rassurant, mais les ténèbres tombèrent peu à peu, amenant avec elles de terrifiantes et infernales apparitions qui firent s’enfuir l’homme aus- sitôt. Jamais il ne put raconter à quiconque ce qu’il avait aperçu ce soir-là, car le pauvre demeura paralysé le restant de ses jours.
Ce sont de lourds chemins, ces quêtes de trésors, il faut une âme rare, sûrement, pour les trouver. Mais ose-t-on encore aller vers ces folies ?

Patricia Gaillard - contes et légendes d'Alsace - éditions De Borée 

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
1
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
1
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
De moi(s) en toi(t)
De moi(s) en toi(t)

L'ascenseur se présente, chaleureux, acceuillant de sa belle moquette rouge et moelleuse. RDC (Raie du cul comme j'ai appris à mes...

Yasmina Zakrani
4 min
Les idoles japonaises
Les idoles japonaises

À l'heure où la K-pop semble bien partie pour envahir nos horizons musicaux, que diriez-vous de vous pencher sur son équiva...

Manon Perfetta
4 min