facebook Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - Lundi 8 janvier 2018
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - Lundi 8 janvier 2018

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - Lundi 8 janvier 2018

Publié le 6 mars 2020 Mis à jour le 23 oct. 2021
time 4 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - Lundi 8 janvier 2018

journal d'écriture

Lundi 8 janvier 2018

 

Sur le bord des lèvres...

Elle attouche d'un doigt

Le cil vibratile.

Le murmure résonne

En un écho troublant

Où s'emperle la lumière

Grisée d'une goutte...

                Si pâle et si fragile.

La voici maintenant

Qui s'émiette en tremblant.

Ce qui résonne alors

                C'est

Une vague

De stupeur

Et

D’oubli...

***

Le long du cou... Une ligne

Démesurée... Un collier

                               Comme une

Forme                  de

                Frontière

L'empreinte est               Tracée

Par l'aiguille

                Et le fil

Sur la trame...

                Des signes

                Qui tissent

                               Une

                               Toile

                               Translucide...

Elle est invisible

Et le vide qui s'est formé

Dans son sillage

L'a alors aveuglé.

journal d'écriture 2

Un trait de lumière glaçant s'est déposé sur ses paupières

***

                             Sur un

                             Chemin

                             Si lointain

                A perte de vue

                                              Là où

                                              Son regard

                                                                        S'égare.

Il

Est

Apparu

                                    Si soudainement

                                    Que la vision

                                    Déjà

                                          S'est effacée

***

Des souffles

              A n'en plus finir.

              Des bourrasques

              Comme un tonnerre

                    Inouï.

Les lames de pluie

                                La transpercent

***

Leurs yeux écarquillés

Laissent apparaître

Des iris foncés

                Et troubles

Semblables à deux poissons

                Sans nageoire.

 

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur