Les oiseaux rares

Les oiseaux rares

Sihem, jeune franco-algérienne de vingt trois ans, est en décrochage scolaire. Sa dernière chance est le micro-lycée de Vitry sur Seine. Mais elle doute de réussir.

Amir vit, quant à lui, en Algérie. Tous ses rêves d'amour se sont envolées lorsque Mounia s'est mariée. Des perspectives de travail, il n'en a pas. Il veut mourir. Son oncle veille. Alors il fait des petits boulots, plus ou moins légaux.

Héléne, professeure à Vitry, s'occupe de Sihem et tous les autres. Son travail est  passionnant, mais lui demande beaucoup d'énergie. Elle ne sait pas si elle pourra continuer à en donner tant. Elle se questionne sur son avenir. 

Emile, dit Zapata, vit dans une résidence pour personnes âgées. C'est le révolutionnaire de l'établissement. Il a quatre vingt deux ans. Cet écorché vif est un solitaire. Pourtant, il se prend d'amitié pour  Sihem (qui habite également la résidence). Ces deux là vont se comprendre et s'apprivoiser.

Rose, la directrice de la résidence, doit gérer la séparation avec le père de ses enfants. Elle a le coeur lourd. Heureusement , elle a son travail, qui lui redonne le sourire et ses enfants.

Quand tous ces personnages vont se rencontrer sans se juger, cela fait une belle histoire. Ce sont eux "les oiseaux rares ".

J'ai trouvé que l'auteur avait beaucoup de tendresse pour tous se personnages. Cela pourrait être vous ou moi. Ce qui peut arriver dans la vraie vie pour peu qu'on laisse se developper ses relations. Respecter le caractère de chacun et respecter ce que chacun a à donner. Oui, c'est difficile mais possible. C'est ce qui fait le sel de la vie. Côtoyer des personnes d'horizons et de caractères différents pour un partage plus intéressant et une richese intérieure.

J'ai toutefois eu des difficultés à entrer dans le livre, au départ. La description des personnages est très bien  réalisée, mais l'histoire est longue à se mettre en place. 

Beaucoup de thêmes sont abordés sur la société actuelle : l'échec scolaire, l'exclusion sociale, l'expulsion des migrants, le divorce, les rapports compliqués avec l'Algérie, la pauvreté. C'est aussi pour cela que j'ai aimé ce livre. 

Hugo Paviot " Les oiseaux rares " Ed Seuil  Image de couverture du roman 

 

 

 

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Culture
cat.culture

Anthony Cherrier
3 min