facebook Le 1er pas de l'homme sur la lune, rêve ou réalité ?
Le 1er pas de l'homme sur la lune, rêve ou réalité ?

Le 1er pas de l'homme sur la lune, rêve ou réalité ?

Le 1er pas de l'homme sur la lune, rêve ou réalité ?

Contribuer

Ou US go hommes !

Prêt en bulle : Vous l'avez noté sans aucun véto, vous y avez mis tout votre coeur et disons-le une parcelle de génie, chapeau bas. L'histoire continue pour cette foi... que vous avez en elle !

suite 2...

En ce jour mémorable surtout ne rien rater ; oui seul le véto restait l'obsession de Neil...

Ne surtout pas passer à côté de son destin; comme aubade muette offerte aux cieux, se lever tôt pour ne surtout pas manquer le rendez-vous dès les premières lueurs de l'aube, lune et l'autre se confondant -commune union solennelle- avec cette nature brute qu'il allait devoir affronter, envers cet inconnu que nul homme n'avait jamais rencontré même dans ses contes à rebours les plus secrets quand enfant on lui racontait l'histoire merveilleuse du Pierrot et du bon usage de sa plume. L'homme seul face à son destin, abandonné dans cette nature lunaire vieille de 4 milliards d'années plus quelques poussières d'étoiles, avec l'obsession qu'il se trouvait par cette destinée hors du temps, tel un père missionnaire sidéré au pied d'un mur infranchissable. Et on lui demandait l'impossible en le muant en passe-muraille, ce qu'il n'aurait pas beaucoup Aymé !

Terrien pensait-il, terrien qu'un grain de poussière dans la galaxie, terrien qui vaille la peine de survivre à cet extraordinaire évènement si ce n'est de tenter de le raconter à des petits-enfants crédules qui se gavent de Mars en visionnant l'Odyssée de l'Espace. Un évènement fou dans le cerveau de ce visionnaire de Kennedy qui, par son discours homérique du 25 mai 1961, formula sa réponse à la tentative soviétique de vouloir gagner la guerre de l'espace. Il assurait ainsi à l'amère-hic des râtés passés la conquête de l'univers, en offrant à ses concitoyens la faculté contre nature de rêver éveillé tout en causant un retentissant camouflet aux soviétiques en particulier et au camarade Khrouchtchev en général... désarmé, comme à son armée de cacochymes apparatchiks et sa cohorte de grands chefs étoilés !

Cet évènement mit-à-terre le cosmonaute russe Youri Gagarine qui en avril 1961 fut -dans la peine ombre-, le TOUT PREMIER HOMME à conquérir l'espace avec son vaisseau Vostock1. Il survécut 7 ans à son oubli ; son huitième ciel n'étant plus aggravé dans le marbre de sa destinée...

En posant le premier son soulier gauche sur la lune, -le tout premier des astres écologiques souillé par l'homme-, Neil mit le pied sans aucune volonté de près sentir, en plein dans une mer de... la Tranquillité ; ce qui lui porta bonheur. En assurant la fin d'un des astres vierge soudainement défloré, cette lune peinée très sournoisement -comme un puissant fond abymé par l'homme-, ouvrait béante sa voie sacrée pour de folles conquêtes encore aujourd'hui à prouver !

Telle est vision d'images en noir et blanc à l'heure où la télé couleur venait de naître, -le suivi en mondovision le 21 juillet 1969 à 3h-56mn pétantes de cette incroyable aventure technico-logique et humaine-, le monde médusé par la grandeur de l'évènement et rassuré de le vivre de très loin tant la pesanteur était pressante, en restera longtemps hébété à rêver et veiller...

"-alors résolument tétanisé, Neil du bas de sa nacelle, leva le pied pour franchir le pas en se préparant à poser le second pied au sol. Le premier fut un peu gauche. Il hésita un dixième de nano-seconde (car sur la lune pour chaque seconde passée, sa montre Kelton marquait normalement l'écart d'heure) ; entre l'option "second" ou "deuxième" pas ; peu assuré de le faire comme il faudrait comme son tout premier pas hésitant sur terre dans cette maison familiale de WapaKoneta (Ohio) où il naquit il y a 38 ans et des poussières de terre... En ce si symbolique instant, la renommée se préparait à l'engloutir en ses tentaculaires bras". fin de l'épisode

"Monsieur Armstrong" naquit à ce moment là ; sa mer de la tranquillité en avait perdu ses eaux taries ; le pilote d'essai avait réussi sa mission tout en préparant mentalement sa prochaine, gagner son premier Tour-de-France. Il aimait les Paris audacieux en paix d'allant vers sa nouvelle destinée sur son vélo, -son verry table "fair de Lance"-. Mais pour supplanter son premier exploit il pourra toujours courir !

La suite au prochain numéro, sinon qui pourrait en connaître la fin ?

 

 

A vous la main, à vous les coups de balais ou autres coups pendables, le meilleur l'emportera pour donner une suite haletante à ce conte à dormir debout !


 A "Paulo Hixhun"

Un pamphlet humoristico-historique de Bernard DUCOSSON (second ou 2ème épisode) !

 

 

 

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
2
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
2
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Tech