facebook Bien entendu l'absurde reste un malentendu
Bien entendu l'absurde reste un malentendu

Bien entendu l'absurde reste un malentendu

Bien entendu l'absurde reste un malentendu

Contribuer

"Je dis que le monde est absurde et je vais trop vite. Ce monde en lui-même n'est pas raisonnable, c'est tout ce qu'on peut en dire. Mais ce qui est absurde, c'est la confrontation d'un désir éperdu de clarté dont l'appel résonne au plus profond de l'homme. L'absurde dépend autant de l'homme que du monde. Il est leur seul lien et les scelle l'un à l'autre comme la haine seule peut river les hommes..."!

Dans ce court extrait d'Albert Camus sur le mythe de Sisyphe, changez seulement "résonnable par raisonnable" ou "scelle par selle" et vous partirez sur une autre compréhension, vers une autre histoire et tomberez sur une toute autre vérité. L'homophonie (même son des mots) fera là bonne figure en engendrant naturellement le sentiment d'absurdité au travers de la transformation sonore de ces deux paradigmes.

Quoi de plus explicite que le mythe de Sisyphe pour comprendre ou tout au moins tenter d'approcher les prémisses "censées" d'un syllogisme rigoureux qui irait jusqu'à entrevoir les prémices "à vexer" même, de l'absurdité?

De l'exemple "Je suis un homme et tous les hommes sont mortels, donc je suis mortel"; les deux prémisses je suis un homme et tous les hommes sont mortels sont des propositions données supposées vraies et le syllogisme "je suis donc mortel" se vérifie et permet de valider une conclusion forcément vraie puisque les deux prémisses composantes le sont!

Comme je sens que vous n'allez pas tarder à décrocher, n'ayez crainte le reste du texte va virer sur de la pure absurdité, celle qui emploie de grands mots pour ne rien dire. C'est absurde, c'est vrai et donc cette seule vérité se vérifiera.

Contraire au sens commun comme à toute raison; l'ABSURDE cette matière impalpable mais molle qui devient durcie on ne la récolte pas;  est extraite de l'entité "absurdité" qui se présente comme étant le noyau d'une idée voire d'un germe de concept dont l'existence parait injustifiée aux yeux de tous, y compris des voyants!

Pour ceux qui clignotent comme pour alerter, l'absurde sera du Ribéry maquillé, du Desproges contemplatif, du Coluche sérieux, du Jarry ubuesque, du Beckett étranglé, du Camus étranger ou du Genet vrillé; tous ces adorateurs de l'art ça l'est, qui tout à la foi qui les animent ont su s'échapper -un temps soit peu- à tout contrôle d'un esprit cartésien. Pesons bien nos mots et disons "qu'artésien" en ce sens que toute vérité sortant d'un puits; l'absurdité du flou d'une telle vision mettra en relief la part de vérité du mensonge! Serait-il si illogique ce côté concis des rations?

L'absurde est un nain censé!

L'absurde n'a rien dit, logique!

L'absurdité c'est des raies zonables!

L'absurde est il logique?

L'absurde est il rationnel?

Tous ceux-là pour rappeler que l'absurdité n'a rien d'eux qu'on sait quand!

Dès la sortie de la "Cantatrice Chauve", le gène Ionesco a révèle au microscope de la censure son irrationnalité dans l'incompréhension générale et on pourra retenir de cette seule leçon son sens du devoir. Avec lui, le roi se meurt: de rhino, c'est rosse et il est bien là le sel disons la substantifique moelle de l'absurdité vraie. Un vrai os à ronger pour les linguistes des plus distingués!

NB: l'anagramme parfaite du mot "ABSURDE" (toutes les lettres sont utilisées) donne: "ABSURDE". Comme quoi en toutes ses vérités, l'absurdité se vérifie par elle-même!).

Bienheureux qui n'aura rien compris, il aura tout qu'on prit dans la sagesse!

Au fait et c'est vérifiable, Sisyphe serait un très lointain ancêtre des Rolling-Stones. Vous pouvez vérifier...

°0°0°0°0°

Mes 10 absurdités de la semaine:

-Canne: morceau de bois pour cheminer!

-Dentier: appareil entrant dedans!

-Djellaba: drap de ben!

-Miss: fille de mère Eve!   

-Nudité: le plus simple a pareil!

-Sein: organe rond de lait!

-String: gâche-sexe!

-Prie-Dieu: a l'arrêt-flexion, siège pour sages nouilles!

-Terminus: arrêt station!

-Tartre: dépôt se transformant en excès dentaire!

 

Ravi de vous avoir chamboulés...

 

Bernard DUCOSSON                                                       BD/S16-2020

 

 

 

 

 

 

 

 

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
1
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
1
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Petites infamies 
Petites infamies 

Nestor Chaffino est un homme heureux. Il travaille dans ce qu'il sait faire de mieux : il est traiteur. De plus, il a trouvé en Carlos un...

Sophie Laroche
1 min
BRADLEY
BRADLEY

BRADLEY c’est avec toi que j’aurais voulu être confinée Moi aussi je suis gaga, je sui...

Dominique De Santis
1 min