facebook Solitude
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Solitude

Solitude

Publié le 12 mars 2021 Mis à jour le 12 mars 2021
time 3 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Solitude

Seul, enfermé dans les ténèbres de la solitude, la vie ne semble ne plus avoir aucun sens. Une vaine tentative, encore une pour briser ce fait à encore échoué. Un échec de plus, pire que dernier qui était lui aussi pire que le précédent. Il ne comprenait pas. Alors il s'isolait encore un peu plus, du monde, des autres, de lui-même. Cet énième échec brisait ses espoirs, ses envies, sa volonté. Le sens même des choses lui échappait. Rien dans ce qu'il voyait n'avait désormais de sens. Il venait de perdre foi en l'humanité, dans les femmes.
 
Il avait pourtant encore essayé, mais il devait se faire une raison, il n'était pas fait pour cela. Il n'avait jamais réussi à s'intégrer dans la société. Il n'y trouvait pas sa place. Tout lui paraissait futile. Puis, il se laissait happer par un sourire, un regard, une conversation. Son cœur fondait tel du chocolat et se déversait dans son corps. Mais la raison le rattrapait bien vite. Il n'était qu'un jouet, un pion pour combler un vide, une peur, de la tristesse. Une fois qu'il avait donné son temps, son énergie à aider, réconforter et consoler. Il n'était plus utile. 
 
Tel un vêtement trop utilisé on le jetait pour en trouver un nouveau. Telle était la société, une société de consommation où rien n'était durable, rien n'était vrai. Tous utilisaient des masques pour paraître ce qu'ils n'étaient pas et ne seraient jamais. Chacun voulait être l'autre, sans vraiment savoir ce qu'il désirait. Le monde, sa population s'était perdue, perdu dans une illusion dévorante à miroiter l'impossible en oubliant l'essentiel, l'humain. Rien n'était plus terrible que de s'oublier soi-même et d'oublier les autres. 
 
Chaque action chaque acte était perçu comme une agression, plus rien ne pouvait être dit sans qu'il soit déformé et retourné contre vous. Si bien que plus personne n'osait dire ce qu'il pense vraiment. La fausseté et la méchanceté sont apparues et ont pris le pas sur le reste. 
 
Au lieu de féliciter, d'encourager et de complimenter les réussites. On a commencé à dénigrer, détruire et attaquer pour créer l'échec.
 
Non vraiment, il ne comprenait pas cette société qui avait perdu pour lui son sens, sa saveur et sa vocation. Elle avait perdu son essence même, son humanité. Elle n'était plus. Il errait à l'intérieur, seul, sans repère, sans avoir où aller et quoi faire. Que faire dans un monde où rien n'est ce qu'il est  ? Comment faire lorsque chaque action, chaque geste ou parole peut être retourné contre vous  ? Comment se comporter dans un monde où la gentillesse est vue comme une faiblesse, la bienveillance comme une hypocrisie et l'altruisme une tare  ?
 
Le monde est-il devenu fou au point de récompenser les comportements négatifs, de favoriser ceux qui détruisent tout ce qui a été bâti depuis des centaines d'années  ? Le monde et sa société prennent un tournant dangereux dans l'apathie générale. Demain, rien ne sera plus comme avant, mais personne ne le voit. La déconstruction a commencé et cela l'effraie, mais comment lutter lorsque la liberté part en fumée ? 

Lettre à moi-même

3
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
3
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur