Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Comment se débarrasser d’un virus Macronscopique ?

Comment se débarrasser d’un virus Macronscopique ?

Publié le 14 oct. 2020 Mis à jour le 5 déc. 2020
time 3 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 317 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Comment se débarrasser d’un virus Macronscopique ?

Nous avons eu droit ce soir, mercredi 14 octobre, à une allocution télévisée pestillentielle du principal propagateur du virus qui nous infecte depuis des mois, le virus des cons finement menés. En l’occurrence menés de main de maître, à des fins « d’édification » de ce qui reste encore de crédules dociles dans ce pays qu'est la Gaule, et dont il faut espérer qu'ils sont en diminution inversement proportionnelle au nombre de cas positifs recensés quotidiennement par le principal allié du virus, la Big Pharma.

Belle leçon de comment nous faire prendre des vessies pour des lanternes que ce discours. Que n’a-t-il pas fallu entendre ? Que des tests PCR à 45 cycles, dont tout scientifique non-inféodé à la Big Pharma s’accorde à dire qu’ils sont parfaitement inadaptés (avec près de 90% d’erreur), devaient dorénavant, pour être améliorés, produire des résultats en 15 minutes. Comme si l’obtention plus rapide des résultats allaient les rendre fiables.

Le propagateur du virus a clairement affiché ses ambitions : en fin de discours il a candidement affirmé qu’il avait besoin de nous. On le croit volontiers, mais se rend-il seulement compte que non seulement nous n’avons pas besoin de lui, mais que nous sommes chaque jour plus nombreux à avoir décidé qu’il fallait nous immuniser une fois pour toutes contre ses postillons verbaux.

Sous peu, nous aurons droit aux mesures que nous annoncera son co-marionnettiste et porte-parole préféré, Jean Cachesex. « Ach » diraient nos amis allemands. Ach Jean Cachesex, ou Argent Cash Sex, car ne nous y trompons pas, tout est lié. Une société bientôt sans contact humain et sans cash, remplacé par une monnaie digitalisée, qui sera généreusement distribuée sous forme de salaire universel, à ceux que le virus aura détruit économiquement, à la condition toutefois qu’ils acceptent de se faire vacciner, de se faire tracer et, pourquoi pas, de se faire puçer, voire de ne dépenser leur salaire universel que dans des produits soigneusement validés par les mêmes marionnettistes. Et à condition de filer droit bien sûr. Car il ne sera sans doute plus question d’avoir des opinions personnelles qui iraient à l’encontre du virus et de ses acolytes s'ils veulent que l’accès à leur monnaie digitalisée ne soit pas suspendu.

D’où l’idée de casser les noyaux de résistance potentielle dès maintenant. A savoir les amis, la famille, les endroits de perdition où des rencontres ou réunions pourraient avoir lieu, restaurants, bars et même chez vous. Les lieux de culture ou de regroupement qui pourraient favoriser la propagation d’opinions subversives, théâtres, cinémas, lieu de fêtes, etc….. Autant de foyers à éteindre avant qu’ils ne puissent s’allumer, pendant qu’il reste encore assez de Mougeons (Monsieur Mouton et Madame Pigeon ont un fils, comment s’appelle-t-il ?) et de Tontruches (pas besoin de vous faire un dessin) pour obéir.

Mais, remplacer un Edouard par un Cache-Sexe suffira-t-il à dissimuler la burne qui est derrière ? A nous faire avaler la pilule (je vais rester poli) qu’on essaie de nous faire gober ? Toute la question est en fait là ? Saurons-nous nous réveiller et réagir collectivement, ainsi que le virus nous incite à le faire, mais non pas pour continuer à nous faire inoculer (toujours pour rester poli), mais pour parvenir à faire front ensemble contre la menace la plus sérieuse à nos libertés individuelles que la plupart d’entre nous auront connu de notre vivant.

Restons unis, en effet, mais pour défendre nos libertés. Et espérons que les forces de l’ordre comprendront que le mauvais rôle que les marionnettistes voudraient leur faire jouer, en les utilisant pour nous forcer à la soumission, fait partie du plan pour les rendre irrémédiablement impopulaires et ainsi pouvoir les remplacer plus facilement par des drones et autres robots le moment venu. Un nouveau marché bien juteux, au même titre que les tests et vaccins, comme l’ont bien anticipé les tireurs de ficelles du monde des affaires associés à nos marionnettistes. Comment, vous pensiez que le film Robocop n’avait pas été produit pour nous préparer psychologiquement à la suite planifiée des opérations ?

lecture 317 lectures
thumb 0 commentaire
2 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur