facebook  Chapitre 2: Complot 
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
 Chapitre 2: Complot 

 Chapitre 2: Complot 

Publié le 11 mai 2021 Mis à jour le 11 mai 2021
time 17 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

 Chapitre 2: Complot 

     Le Seigneur Torzon arpentait frénétiquement les rues de Kass City, sans jeter un seul regard aux nombreux passants présents à cette heure de la journée. Comme à son habitude une pluie torrentielle frappait la planète entière où les termes jour et nuit n'avaient pas lieu d'être, une obscurité quasi permanente régnait en ces lieux, les tempêtes électromagnétiques masquant le soleil. La seule source de lumière naturelle provenait des éclairs frappant  continuellement la planète.


Il réfléchissait à son plan qui se mettait doucement en place après de nombreuses années à travailler dans l'ombre à son élaboration, il se trouvait aujourd'hui tout près de son achèvement. Il se voyait déjà accorder le titre de Dark et devenir l'égal des sith au sang pur, il pourrait enfin  se voir accorder le privilège d'entrer dans la citadelle, le coeur du pouvoir de l'empire et pourquoi pas entrer au Conseil Noir. Mais il en était loin encore, il lui fallait faire profil bas pour le moment. Il était encore trop tôt pour se révéler au grand jour. Il ne pouvait se permettre d'échouer en se précipitant. Il enrageait à la simple mention de la patience qu'il allait encore devoir faire preuve jusqu'au moment tant attendu.


La réunion d'aujourd'hui entre les Seigneurs Losh, Meloïn'dha et lui-même permettrait de mettre leur plan en place. Les yeux et les oreilles de l'empereur étant présent partout il les avait conviés dans ses appartements privés situés en face du Sanctuaire dans l'un des quartiers résidentiels réservés à ceux n'appartenant pas à la race des sith au sang purs. On y trouvait aussi bien des commerçants, que des dignitaires de l'empire et quelques sith tels que lui n'ayant par leur ascendance pas le privilège de se voir accorder un logement dans la citadelle. Il considérait ce fait comme une véritable insulte, le côté obscur était autant présent chez lui que chez n'importe quel sith au sang pur. Pour le moment, il se contentait de courber l'échine et d'obtempérer. Il n'avait pour le moment pas d'autres choix que de se plier à la volonté de l'Empereur et de l'Empire. Mais cela ne durerait pas éternellement, lui et les autres auront la reconnaissance qu'ils méritent et lorsque ce jour arrivera il fera payer à tous les sith les injures et les humiliations subies durant toutes ces années.

Après avoir déambulé dans les rues de Kass City, le Seigneur Torzon arriva finalement devant l'entrée de son immeuble, il s'agissait d'une tour longiligne faite en duracier sans aucune fioriture et s'intégrant parfaitement dans le paysage de la cité. Il pénétra ensuite dans le vaste hall d'entrée et prit le turbo élévateur pour rejoindre son appartement situé au sommet de la tour. L'intérieur était composé de larges enfilades de couloirs aux couleurs sombres de l'empire rouges et noirs. Des tapis luxueux recouvraient le sol et des tableaux, holoprojections et sculptures en tout genre s'enchainaient le long des murs. Le Seigneur Torzon pénétra à l'intérieur d'une vaste porte qui donna sur une sorte de sanctuaire privée. D'un côté, un imposant rayonnage s'offrait à lui entreposant des ouvrages  et manuscrits anciens rongés par le temps et leurs usages répétés. De l'autre côté de la pièce des disques holos, des datacrons parfaitement agencés leur faisaient face et composaient l'immense banque de données du sith. Au centre la pièce une petite table circulaire était disposée ainsi que plusieurs chaises de confection assez sobre. Le zabrak prit place sur l'une d'elles et se mit à attendre patiemment ses invitées qui ne devraient plus tarder maintenant.
La première invitée fut la Dame Sith Losh, une zabrak qui comme lui aspirait à plus de reconnaissance de la part de la société sith. Il l'avait rencontrée plusieurs années auparavant et tout de suite il avait compris qu'elle partageait ses ambitions, leur ascendance avait également joué un rôle en facilitant la création de leur relation.  Lorsqu'elle pénétra dans la pièce, il se leva pour aller à sa rencontre et la saluer.


- Seigneur Losh, c'est un plaisir de vous revoir, déclara-t-il sur un ton étrangement amical pour un sith.
- C'est un plaisir partagé Seigneur Torzon, répondit-elle sur le même ton.
- Il ne nous reste plus qu'à attendre Dame Meloïn'dha et nous pourrons commencer notre petite réunion, déclara Torzon enjoué. Elle ne devrait surement plus tarder, en attendant je vous propose de regarder l'holo-diffusion du dernier match de Huttball.


Le Seigneur Torzon savait la Dame Sith friande tout comme lui de ce genre de divertissements assez violents opposant deux équipes pour la possession d'une balle où tous les coups étaient permis. Il s'agissait d'un sport très populaire au sein de l'Empire, même s'il était jugé indigne des sith et considéré par l'aristocratie sith comme réservé aux reclus et autres rebut de la société, beaucoup cachait leur adoration pour ce sport regorgeant de la violence et du sang qu'affectionnaient les sith. Il n'était d'ailleurs pas rare que certains y participent de temps en temps sous une fausse identité pour s'adonner à ce sport et laisser ainsi cours à leurs pulsions meurtrières.


L'Empereur ayant également des oreilles partout la diffusion du match permettrait de couvrir le bruit de leurs conversions  dans le cas fort probable que son appartement fut sur écoute. La paranoïa occupait une grande place dans la vie d'un sith et le Seigneur Torzon ne faisait pas exception. Il n'avait pas survécu aussi longtemps au sein de l'Empire en faisant preuve de négligence. Il se devait de maintenir une attention de tous les instants, une erreur qui pouvait lui être fatale était vite commise. Les trahisons étaient légion, tout comme les tentatives d'assassinats.
Dame Meloïn'dha arriva à son tour et les rejoignit dans la pièce.


- Vous arrivez à point nommé Dame Meloïn'dha, le match entre les vers de chairs et les chiens-grenouilles vient juste de débuter, mais je vous en pris prenez-place avec nous, annonça jovialement Torzon en indiquant d'un mouvement de bras la retransmission sur l'holo-écran face à eux.
- Je vous remercie de l'invitation Lord Torzon, c'est un plaisir de vous retrouver, répondit poliment Meloïn'dha.
Dame Meloïn'dha était une représentante de la race humaine, bien que tolérée au sein de l'empire leur passé d'esclave se transmettait de génération en génération et peu était ceux réussissant à s'en affranchir et à grimper les échelons de la hiérarchie impériale. Il y avait toujours un sang pur pour bloquer leur ascension à un moment soit par jalousie ou par convoitise. C'est dans l'optique de faire sauter ce frein que la Dame Sith les avait rejoints.
- Maintenant que nous sommes tous trois réunis, je peux vous indiquer que plusieurs mandaloriens se sont montrés intéressés pour rejoindre notre cause, annonça fièrement Torzon un sourire aux lèvres.
- Les mandaloriens ? Dans quel but pourrait-il nous venir en aide ? questionna Meloïn'dha dubitative sur l'utilité d'engager des combattants extérieurs.
- Je suis moi-même réticent à accorder ma confiance à ces mercenaires, mais nous n'avons pas d'autres choix, nous ne sommes pas assez nombreux pour renverser les sith, et plus nous recrutons de sith, plus nous accroitrons le risque d'être découverts. Les mandaloriens n'étant pas soumis à la juridiction sith nous assurent la discrétion que nous avons besoin, assura Torzon en cherchant le soutien de Dame Losh du regard.
- Je crois que cela peut-être une bonne idée, mais comment allons nous nous y prendre ? interrogea Dame Losh d'un air pensif.
- Dans un premier temps, mon agent le plus loyal au sein des Services Secrets Sith va s'occuper de leurs recrutements en sélectionnant les candidats les plus prometteurs et utiles à notre cause selon une liste que je lui est fournis au préalable. Ensuite, nous allons faire pression sur un membre de l'élite sith, Dark Zarz, annonça fièrement Torzon.
- Faire pression, mais comment ? déclara Meloïn'dha dubitative sur la méthode du Seigneur Torzon.
- Oui comment allons-nous pouvoir influer un sith qui plus est membre de l'aristocratie et sith au sang pur de surcroit, annonça fermement Dame Losh.
-Rassurez-vous, j'ai déjà la réponse à la question, il ne s'agit que d'une question de jours maintenant avant que Dark Zarz ne se plis à notre volonté, je vous l'assure, bientôt il sera des notre, qu'il le veuille ou non.
- Vous me semblez bien mystérieux Seigneur Torzon, êtes-vous sur de ce que vous avancez ? Je vous rappelle que nous ne pouvons courir le moindre risque d'échouer, car la moindre erreur nous serait fatale.
- Dame Meloïn'dha, me suis-je déjà montré négligent ? Je ne crois pas, je vous épargne les détails pour justement minimiser votre implication, Lord Torzon parlait d'une voix qui se voulait la plus calme possible pour apaiser la tension qui commençait à monter. À ce moment, son attention ainsi que celles des deux autres sith fut attirée par les hourras de la foule en délire. Les vers de chairs venaient d'atomiser le porteur de balle chiens-grenouilles en l'expulsant dans l'un des pièges fournis par la compagnie Czerka. Le pauvre n'avait pas eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait que son corps fut carbonisé en l'espace d'un instant par les flammes qui dévorèrent son corps jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un tas de cendres fumant. Les vers de chairs en avaient ainsi profité pour récupérer la balle et marquer. Ils menaient deux à zéro face aux chiens-grenouilles.
Profitant de ce bref répit et ce moment d'inattention, le Seigneur Torzon en profita pour changer discrètement de sujet.
- Dame Losh, Dame Meloïn'dha, je voudrais également porter votre attention sur une jeune sith nommée Indril. Je pense qu'il pourrait rejoindre notre cause, il se retrouve dans la même situation que celle dans laquelle nous sommes aujourd'hui, et il possède des contacts avec certains mandaloriens dont un certain Baltiuss qui pourrait nous être utile. Je pense qu'il s'agit du candidat idéal pour rejoindre notre cause, Torzon était satisfait il avait réussis à faire oublier pour quelques instants Dark Zarz pour cette jeune sith.
- Indril ? Qui est-ce ? Ce nom m'est totalement inconnu, annonça de façon désintéressée Meloïn'dha.
- Il s'agit d'une jeune cyborg sith que j'ai repéré et qui m'a parue intéressée pour rejoindre notre cause, elle n'est pas particulièrement favorable à la domination des sith au sang pur, de par sa constitution, répondit Torzon.
- À voir, et si effectivement elle a des contacts avec les mandaloriens, son aide pourrait s'avérer utile, répliqua sèchement Meloïn'dha.
- J'espère que vous ne la considérez pas comme notre égale au sein de ce conseil, Seigneur Torzon ? interrogea Dame Losh.
-Mais évidement, nous demeurons, avec mon apprenti le coeur même de notre organisation il ne s'agira que dans un premier temps que d'un de nos acolytes, et nous verrons par la suite si nous pouvons lui accorder notre confiance. Elle n'aura accès qu'aux renseignements que nous jugerons essentiels à la réussite de sa mission, elle restera dans l'ignorance pour le reste. Il est évident que nous ne pouvons pas accorder une confiance aveugle à une inconnue, répondit de façon diplomatique Torzon.
- Dans ce cas, je ne vois pas d'inconvénient à ce qu'elle nous rejoigne, annonça Dame Losh.
- Je suis du même avis, ajouta Meloïn'dha. Nous ne sommes pas assez nombreux pour refuser des membres, toute aide potentielle est la bienvenue, tant est qu'elle soit utile à notre cause.
- Je suis du même avis que vous, c'est pour cette raison que je vous soumets également la candidature d'un humain, un certain Uzoqim, dont la puissance dans le côté obscur se fait plus grande chaque jour. Je sens qu'il pourrait avoir un rôle à jouer pour notre cause, ajouta Torzon.
- Je m'en remets à votre jugement Seigneur Torzon, déclara Meloïn'dha.
- Dame Losh ? Interrogea Torzon
- Je suis perplexe, il est vrai que ces nouveaux membres pourraient devenir une aide précieuse pour nous, mais en même temps nous ne pouvons nous risquer à leur accorder notre confiance, je suggère de tester leur fidélité à notre cause, annonça Losh avec un sourire sadique sur les lèvres.
- SI j'en crois  votre attitude, je suppose que vous avez une idée sur la manière.
- Vous avez raison Lord Torzon, Dame Losh tourna son regard sur l'holo-diffusion du match de huttball.
- Vous ne pensez pas sérieusement à les faire participer à ce genre de jeu, répliqua incrédule Torzon.
- Et pourquoi pas, ça pourrait être autant divertissant qu'instructif, nous verrons, ainsi leurs réelles motivations à nous rejoindre ainsi que leur capacité de survie. Je propose également d'y faire participer les mandaloriens. Nous pourrons ainsi observer si leur réputation n'est pas usurpée, annonça avec une pointe d'excitation dans la voix Losh.
- Je pense que c'est une excellente idée et je partage l'avis de Dame Losh, annonça sobrement Dame Meloïn'dha.
- Bien même si je n'approuve pas cette idée je ne peux que m'incliner devant les bénéfices qu'elle apportera, répondit Torzon la voix lasse.
Il ne s'attendait pas à cette proposition qui l'avait pris de cours, et il ne pouvait pas non plus aller contre la volonté de ses deux alliées. Plus par dépit qu'approbation il accepta leur idée. Certes elle leur permettrait d'évaluer leurs recrues potentielles, mais elles risquaient également d'en tuer certaines, ce qui ne semblait pas déranger le moins du monde les deux Dames Sith. Il allait devoir faire tout son possible pour déjà convaincre les mandaloriens d'accepter de participer à ce jeu grotesque, mais également pour leur faire courir le moins de risque possible. La tâche s'avérait ardue, même pour lui. Il fallait de toute urgence prendre contact avec les hutts pour arranger le match. Il détestait qu'on lui force la main, mais sur ce coup il n'avait pas d'autres choix que d'accepter. La pérennité de leur alliance demeurait la priorité absolue.
- Maintenons que nous en avons terminé avec cette partie nous allons pouvoir passer à la suite de notre plan et l'acquisition de notre flotte, annonça avec fierté Torzon tout en faisant apparaitre au centre de la pièce un holo de leur croiseur impérial.
- C'est impressionnant, je dois l'admettre Seigneur Torzon que vous me surprenez, mais ne craignez-vous pas d'attirer l'attention de l'Empereur et des membres du Conseil Noir en nous créant une flotte personnelle, questionna Losh à la fois émerveillée par la puissance que dégageait le vaisseau devant ses yeux, mais également inquiet par la dangerosité de posséder une telle arme.
- Ne vous en faites pas, officiellement il ne s'agit que d'un simple croiseur impérial affilié à l'armée régulière sous le commandement d'un moff quelconque. Mon agent au sein des Services Secrets Sith c'est assuré que notre nom n'apparaisse nulle part et il a placé ses hommes qui pensent obéir directement au Conseil Noir, répondit Torzon.
- Subtil et intelligent Seigneur Torzon, mais un seul vaisseau n'est guère suffisant face à l'armada impériale, répliqua Meloïn'dha avec une pointe de sarcasme dans la voix.
- J'en conviens, c'est pourquoi j'ai chargé personnellement mon apprenti Brayn de cette tâche.
- Vous auriez dû nous en avertir avant, cette tâche revêt une importance primordiale et la confier à un simple apprenti est un risque que nous ne pouvons nous permettre, s'énerva Meloïn'dha.
- Il est tout indiqué pour cette tâche et il s'en acquittera parfaitement, j'ai toute confiance en lui, répondit avec calme Torzon.
- Je crois que vous accordez trop de confiance à votre apprenti Seigneur Torzon, laissez-nous au moins l'aider dans sa tâche, répliqua Losh.
- Il est dans notre intérêt que votre implication soit la plus minime possible pour ne pas risquer d'être découvert, Torzon marqua une pause afin de s'assurer de l'attention de ses deux invitées puis repris. Par conséquent, cette tâche incombera à mon apprenti et à lui seul. De votre côté, vous ferez profil bas, il n'est pas encore temps de nous montrer au grand jour, il est trop tôt. Je vous invite à inspecter notre croiseur l'équipage est au faite de votre présence et vous obéira.
- Vous avez réponse à tout Seigneur Torzon, je comprends votre point de vue, mais je reste persuadée qu'une si lourde tâche ne devrait pas reposer sur les uniques épaules d'un apprenti, bien que je ne remets évidemment pas votre jugement sur ses compétences Seigneur Torzon, cela va de soi, annonça Meloïn'dha avec toute la déférence dont peuvent faire preuve les sith.
- Cela va de soi, Torzon avait noté le ton sarcastique dont venait de faire preuve Dame Meloïn'dha, elle ne l'avait pas défié ouvertement, mais elle venait de marquer son désaccord dans sa décision, comme il s'y attendait. Comme lui elle privilégiait lors alliance qui leur était mutuellement profitable. Ils avaient besoin les uns des autres, mais chacun voulait tirer le maximum de profit pour son intérêt personnel. Le Seigneur Torzon par cette décision marquait sa volonté d'accentuer son pouvoir sur les deux autres en leur imposant sa volonté.
-Nous en avons donc terminé Seigneur Torzon ? annonça Losh dont la voix laissait échapper une pointe de dépit mélangée à de la lassitude.
- Dame Losh, je crois effectivement que nous en avons terminé, il est inutile que je vous raccompagne, vous connaissez déjà la sortie, annonça ironiquement Torzon
- Effectivement, nous la connaissons déjà, merci pour cette petite réunion Seigneur Torzon qui fut comme à son habitude fort productive, j'ai hâte que nous nous retrouvions, annonça Dame Meloïn'dha avec humour.
- Moi de même, mais vous savez tout comme moi que nous devons limiter nos rencontres pour ne pas éveiller les soupçons, répliqua Torzon sur le même ton.
- Cette rencontre fut en effet forte divertissante, mais entre-nous, Dame Losh attendit que Dame Meloïn'dha soit hors de portée de voix pour parler. Comment pouvez-vous croire que nous pouvons faire confiance à ces humains ? Ils ne sont que de la vermine se croyant supérieure à nous qui n'aspirent qu'a nous exterminer et nous dominer, interrogea Dame Losh l'air inquiète.
- Je partage vos sentiments, nous nous comprenons tous les deux, mais vous savez tout comme moi que nous ne pouvons pas compter que sur nous-mêmes. Nous avons besoin d'eux, la réussite du plan en dépend, la rassura Torzon avec son attitude impassible si caractéristique chez lui.
- J'espère que vous avez raison, devoir coopérer avec ce genre d'espèce me répugne au plus haut point.
En prononçant ses mots Dame Losh quitta la pièce pour le laisser seul avec ses pensées. La réunion avait eu l'effet escompté il avait réussi à maintenir son autorité sur ses deux alliés tout en ne froissant pas leur subtilité respective. Le bilan s'avérait des plus positifs. Le plan avançait à une vitesse qu'il n'aurait jamais soupçonnée, tout se déroulait comme prévu.
Son holo-com se mit soudain à sonner lui signalement une communication entrante. Il accepta l'appel et à sa grande surprise l'image d'un sith au sang pur qu'il ne connaissait que trop bien, Dark Zarz.
- Excellence, je ne m'attendais pas à votre appel que me vaut ce plaisir? annonça Torzon avec le plus grand respect.
- Gardez vos flatteries pour vous Seigneur Torzon, je ne sais pas à quoi vous jouez, mais ma patience à des limites. Je vous avertis que je n'hésiterais pas à vous écraser comme le vulgaire insecte que vous êtes au moindre signe de trahison, déclara sur un ton de défi Dark Zarz.
- Excellence, je vous pris de m'excuser, mais je ne vois pas de quoi vous parlez, je ne suis qu'un humble serviteur de l'Empire, déclara sur un ton faussement modeste Torzon.
- C'est ce que l'on verra, j'ai d'autres affaires urgentes qui requiert mon attention, mais je vous préviens une dernière fois Seigneur Torzon n'abusez pas de ma patience ou vous en subirez les conséquences, répondit avec violence Zarz avant de couper la communication.
L'image du sith s'estompa laissant le Seigneur Torzon perplexe, Dark Zarz avait-il eu vent de ses manigances à son encontre ? Si oui comment ? Il ne devait pas savoir grand-chose, sinon il serait déjà passé à l'action. Le temps pressait donc, il devait désormais agir avant que Dark Zarz ne découvre de quoi il en retournait. Le Seigneur Torzon décida de contacter l'agent Xanker sur un canal sécurisé. L'impérial répondit presque immédiatement.
- Agent Xanker nous devons précipiter nos plans, nous n'avons plus le temps d'attendre, déclara sèchement Torzon.
- Je vous écoute Éminence que se passe-t-il ? l'interrogea l'agent Xanker.
- Dark Zarz commence à avoir des soupçons et nous ne pouvons courir le risque qu'il nous devance.
- Je comprends Éminence, j’ai envoyé mon meilleur agent sur le terrain, je devrais avoir de ses nouvelles sous peu et je ne manquerais pas de vous les communiquer dès que j'en aurais Seigneur Torzon.
- Je n'ai pas besoin de vous rappeler que je nous n'avons pas le droit à l'erreur il en va tout autant de ma survie que de la votre.
- J'en ai conscience Éminence, toutes les précautions et dispositions nécessaires ont été prises.
- Bien, je vous recontacterais sous peu.
- Comme vous voudrez Éminence.
Le Seigneur Torzon était furieux, tout se déroulait pourtant bien jusqu'à présent, il avait fallu que Dark Zarz s'en mêle pour que tout dérape. Le risque était trop grand. Il ne pouvait se permettre d'échouer alors qu'il était s'y prêt du but, il fallait régler le cas de Dark Zarz au plus vite et il s'avait très bien comment il allait s'y prendre. Rien que d'y penser il jubilait de plaisir. Il allait le briser et lui retirer son air supérieur. Il allait lui obéir et se plier à la moindre de ses volontés.


Je suis le cœur de l'Obscurité.
Je ne connais pas la peur, mais je l'instille à mes ennemis.
Je suis le destructeur de ce monde.
Je connais le pouvoir du Côté Obscur.
Je suis le feu de la haine.
Tout l'univers se prosterne devant moi.

 

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Alchemyst
Alchemyst

This is da story of an auto-initiation about love and magick about hate and soulfuck about rows and futharks for a t...

Nicolas Bialka
1 min
des trous dans ma mémoire
des trous dans ma mémoire

j'ai des trous dans ma mémoire qui me font vivre des histoires incroyables. ces trous dans ma mémoire me donnent &ag...

Nicolas Bialka
1 min
Sans compromis d'Alizé CORNET
Sans compromis d'Alizé CORNET

Comme je suis contente d'avoir lu ce témoignage ! Je suis joueuse de tennis depuis que je sais marcher, je n'en ai pas fait mon m&...

Maryline Marnas
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur