facebook J’ai fait du covoiturage
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
J’ai fait du covoiturage

J’ai fait du covoiturage

CREATIVE ROOM

Mes tribulations

J’ai fait du covoiturage

Avec mon conjoint, nous avons trouvé notre future voiture, seul hic elle est à 300 km de chez nous. Pour la récupérer, afin de ne pas y aller avec notre 2e voiture, nous envisageons le train, et comme avec la SNCF, c’est toujours simple, il faut qu’on monte à Paris pour ensuite aller à la frontière luxembourgeoise, total 6 heures de train et un prix exorbitant. On se rabat sur le covoiturage, c’est vrai c’est sympa, on rencontre des gens, ce n’est pas très cher et c’est pratique. Direction un site bien connu et bingo je tombe sur une femme de 40 ans (qui a une photo et un pseudo qui n’a rien à envier à Jacquie et Michelle ;)) Bref, à priori c’est un trajet quel connaît bien, puisqu’elle le fait 1 fois par mois et d’ailleurs il y a déjà une place de réservé pour un habitué. Etant donné qu’elle ne s’arrête pas vraiment à notre destination finale mais qu’elle passe à côté de la sortie d’autoroute qui nous intéresse, je demande si ça la dérange de nous y arrêter. Elle me répond que pas de soucis, l’horaire et le lieu de rendez-vous pris, nous voilà sur le parking du dépose-minute de notre gare pour qu’elle vienne nous chercher.

Elle arrive avec 10 mn de retard car elle ne connaît pas bien la ville et il y a des bouchons, elle est toute excusée et avec le monsieur qui avait réservé sa place nous prenons place dans sa voiture, à l’arrière avec mon conjoint et c’est parti.

J’étais sur la route toute la sainte journée…

Déjà ça commence bien, elle roule comme une folle dans les petites rues où il y a des priorités à droite, fait des à-coups et regarde son téléphone par-dessous son bras, puisqu’il est sous le frein à main, sur lequel elle a mis son GPS. Perso j’aurais acheté un support, étant donné qu’elle l’utilise souvent en tant que GPS. Donc dès les 10 premières minutes je ne me sens pas hyper en sécurité et nous avons environ 3 heures de route. Nous sortons de la ville et je me dis que sur l’autoroute ça va être tranquille, elle va mettre le régulateur et roule toto. Non non, elle préfère accélérer puis freiner au cul des voitures et camions, puis doubler avec des grands coups de volants, j’en suis déjà à 1 litre d’huile. J’engage un peu la conversation et lui dit : « c’est bien de faire du covoiturage, surtout que vous faites ce trajet souvent, ça vous fait de la compagnie », elle de me répondre : « oui je préfère prendre du monde avec moi, comme ça, ça me responsabilise, ça m’évite de rouler trop vite ». Alors là je suis dans la 5e dimension, qu’est-ce que ça serait sinon, déjà que là je vois ma vie défiler. Elle nous demande si elle peut mettre un peu de musique, nous lui répondons que oui évidemment et là c’est parti pour un CD complet de flamenco, avec les basses à fond, on s’entend à peine dans la voiture, et moi je suis oppressé, je ne bouge plus. Quelques instants plus tard, elle dit qu’à chaque fois qu’elle vient en France (elle habite en Belgique) elle laisse minimum 45 € à l’Etat, heureusement elle n’a pas de permis à points. Je vous le donne en mille, dans les secondes qui ont suivies elle s’est faite flasher et elle nous dit « qu’est-ce que je vous disais », ça n’a pas l’air de l’affoler, derrière je suis en PLS, le monsieur devant trouve ça complètement normal, j’en suis à 1 litre et demi d’huile.

Sortez-moi de là

Nous faisons une halte à la gare de Metz pour déposer l’habitué. Au programme, un feu rouge de grillé, un demi-tour sur les voies du tramway et une voie de bus pour ressortir de la ville, ha au moins on n’a pas mis longtemps, ça c’est sûr. Nous mettons en route notre propre GPS pour la guider et nous revoilà sur l’autoroute, heureusement il ne nous reste que 30 minutes de trajet, j’ai envie d’aller aux toilettes depuis 1 heure, je me demande encore comment j’ai fait pour ne pas m’uriner dessus. Je vois au loin la sortie qui nous intéresse, alléluia, nous sommes arrivés entier.

Vous croyez que c’est fini et bien non puisque le propriétaire de notre future voiture arrive avec sa voiture de fonction pour nous emmener chez lui, déjà pas de ceinture de sécurité, c’est vrai à quoi ça sert, excès de vitesse dans des petits villages où il y a des chicanes, j’en suis à 2 litres d’huile.

Nous récupérons notre voiture, allons faire le plein et reprenons la route sous la pluie et un orage torrentiel. Arrivés chez nous à 18h30, je suis usée, crevée, mal partout mais j’ai super bien dormi.

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Voyage
Transports (2)
Transports (2)

Lundi : Un avion subit des turbulences lorsque les nuages ont des nids de poules ! Mardi :

Thibaud Surini
1 min
Le Soir
Le Soir

Le soir...Les âmes en prière se rendent visiteBelles âmes, beau soirTraversent le temps et les nuages...

Firouse, Apolline Boudjellal
1 min
En haut, au large
En haut, au large

Ce que j'aime avec la haute-montagne et la haute-mer, c'est que l'on ne peut pas tricher ! Nous devrions tous faire un séjour pr...

Sébastien Leforestier
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur