cv

Drapeau dans les classes : est-ce si nécessaire ?

Share

Il y a quelques mois, le ministre de l'Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer avait exigé la présence dans les classes de tous les établissements du premier et du second degré, qu'ils soient publics ou privés sous contrat, du drapeau tricolore, du drapeau européen et les paroles de la Marseillaise pour cette rentrée 2019.  

 

 

Le souhait exprimé par le ministère de l’Éducation Nationale d'instaurer la présence obligatoire du drapeau tricolore dans les salles de classes avait été validé par un amendement publié le 2 février dernier sur le site de l’Assemblée Nationale, déposé par Eric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-Maritimes, et voté dans la nuit du lundi 11 au mardi 12 février. 

 

Il est déjà important de souligner que les drapeaux tricolores sont déjà arborés et notre devise déjà inscrite au fronton des écoles et de tous les établissements publics (depuis 2013, avec la loi de refondation de l’école, portée par le socialiste Vincent Peillon). N'est ce pas suffisant ? En remettre dans les classes, ce serait sans doute de trop.

 

L'école de la République, c’est l'universalisme, c’est le respect d’autrui d’où qu’il vienne, quelle que soit sa nationalité. Et puis là n'est pas la priorité. Peut-être serait-il plus judicieux d'investir dans la formation des enseignants, ou même d'acquérir des tables et des chaises en nombre suffisant dans les salles, un chauffage qui fonctionne et du matériel informatique opérationnel. Ce n’est par ailleurs pas tellement dans la culture française que d’afficher le drapeau comme peuvent le faire les Américains. Aussi n'aurait-on pas d’autres choses plus utiles à accrocher, à commencer par des cartes ?

 

Si les mairies, les départements et les régions, en charge de l’entretien des établissements scolaires, ont décidé d’investir dans de véritables drapeaux, à poser sur le bureau du maître ou à accrocher au mur, le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, a déjà laissé entendre que la mesure pouvait se résumer à une affiche, représentant les couleurs nationales et les étoiles européennes.