facebook 6-Bienvenue mon bébé !
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
6-Bienvenue mon bébé !

6-Bienvenue mon bébé !

Publié le 19 déc. 2020 Mis à jour le 19 déc. 2020
time 1 min
CREATIVE ROOM

Récits de famille

Mon enfant, mon bébé, mon fils, tu vas bientôt arriver et il faut que je me prépare à me séparer de toi, c'est à dire de la façon qui nous unis depuis presque 9 mois maintenant. Ta naissance va marquer la fin de ma grossesse, ton arrivée dans la vie va clore cette état de grâce que je vis grâce à toi depuis de longs mois. Ta présence douce et chaude au creux de moi m'a permis de vivre sereine, normale, forte, grande, avec un sentiment de joie profonde teinté de sérénité

Tu m'as éveillé à moi même en me révélant ma plus belle facette, un côté de moi que javais oublié, enfoui peut être, malmené, étouffé par des médicaments et des doutes personnels. Je me sens plus forte pour faire face, affronter la vie avec toi, ton père et ta soeur. J'ai envie de vivre, de me battre et aussi de profiter, de prendre du plaisir, de prendre mon temps.

Mais il va falloir que je te dise au revoir, que je me dise au revoir, pour mieux t'accueillir,
te recevoir, te re-se-voir

Je t'aime comme au premier instant, ton amour remplit mon cœur, mon amour me déborde, mon fils, je suis prête à t'accueillir maintenant.

Merci d'être là, je t'attends à présent, viens, je suis prête.

Janvier 2015

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Le 7ème dragon
Le 7ème dragon

Maître KONG n'aimait déjà pas les chiens - alors les dragons ! - pourtant l'un d'eux s'était installé derri&eg...

Chantal Perrin Verdier
2 min
Ode à Gally*!
Ode à Gally*!

Quand je l’entends dormir et ronfler doucement, Je me sens rassurée par ce doux sifflement.

Patricia Bohic
1 min
L'Amour en ponctuation 
L'Amour en ponctuation 

Le point d'exclamation   !   : Il est celui qui étonne, éclate, percute, ordonne, s...

Yasmina Zakrani
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur