facebook Mademoiselle
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur

Mademoiselle

Assise dans le noir mademoiselle fume sa cigarette, sans se soucier de ce qui se passe dans la rue situé en dessous de sa fenêtre. Cela va faire plus d’une semaine qu’elle n’a pas mis le nez dehors. On peut apercevoir la vaisselle entassées dans l’évier, la saleté s’accumuler dans le petit appartement de la jeune fille. Elle ne lève plus les yeux de cette photo, la photo de son couple brisée par la faute de ces blessures. Mademoiselle, n’a plus aucun contact avec sa familles ou ses amis, une personne contagieuse a trouver sa place dans cette pièce. 
Elle ne sort plus, ne se nourrit plus, mademoiselle se laisse mourir à petit feu pour celui qu’elle aime. Les voix dans sa tête ainsi que les cicatrices sur ses bras se multiplie.  Elle ne supporte plus la vie, elle ne veux plus faire d’effort. Son ordinateur allumé depuis quelque temps, bloqué sur un texte qu’elle avait commencé à écrire. Ces posters de musique avait été tous arraché sûrement par sa colère, quand ce fut la fin.

Mademoiselle, était une fan d’un groupe de rock, on peut carrément dire que mademoiselle était fan de la musique, elle ne vivait plus sans musique. Mais en ce moment, elle ne vit plus sans elle, c’était son âme-sœur, sa femme. Oui mademoiselle sortait avec une femme, elle ne vivait pas sans elle.

Sa petite amie se battait pour que mademoiselle arrête de se torturer, mais malheureusement elle n’a pas arrêter. Maintenant elle est assise là, dans le coin de sa chambre, à attendre que le temps passe. Quand lui vint aux oreilles, sa musique favorite. Cela fit comme un dé-clique dans sa tête, elle se leva alla à la fenêtre et regarda dans la rue. C’était la fête.

Elle se rua à l'exterieur à peine habillée, avec des traces noir sur les joues. Elle marcha à travers la foule, elle se fit bousculer, personne ne remarquait ça présence. Elle fit de grand signes aux gens, mais personne ne fit attention à elle, elle ne comprenait pas. Mademoiselle, s’isola dans un magasin, mais là aussi personne ne la remarquait.
Elle compris ce qu'il se passa quand elle vit une ombre noir, qui lui fit signe de la suivre. Mademoiselle s’exécuta. Cette dernière expliqua à mademoiselle pourquoi personne ne faisait attention à elle.

Mademoiselle, est une ombre, elle a pris la place de la dépression. Mademoiselle a trouvé la mort au bout de son périple avec la dépression. La femme qu'elle aimait avait décidé de la rejoindre, malheureusement la mort en décida autrement, tatoué des même cicatrice sur le bras, les yeux fermés et la tête réposée sur un oreiller, elle ne peux s'empêcher de se maudire. Elle supplie la mort de la laisser rejoindre son âme soeur mais cette dernière ne prétait aucune oreille à ses supplications. 

L.♀

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Culture
La mort de Gallja
La mort de Gallja

Il ne restait rien. Rien que cette étendue aride. La forêt des Faelis avait disparu dans les flammes… Ne laissant derri&egra...

Laure Gérard
1 min
Deep end (1970) Jerry Skolimowski
Deep end (1970) Jerry Skolimowski

Éducation sentimentale dans le Swinging London L‘Angleterre de la fin des années 1960 est le cadre où se d&e...

Jean-Philippe Rathle
3 min
La porte du pénitencier !
La porte du pénitencier !

Le titre n'est pas totalement approprié à mon anecdote mais je souhaitais, en le choisissant vous offrir chers lecteurs, un instan...

Alain Zimmermann
4 min
Le sésame vers la liberté !
Le sésame vers la liberté !

Le 6 Septembre 1983 est une date aussi importante pour moi que le 12 juillet 1998. Pour la seconde date, tout le monde l'a reconnue, allez un pe...

Alain Zimmermann
4 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur