France Digitale : culture et numérique

France Digitale : culture et numérique

CREATIVE ROOM

Panodyssey

France Digitale : culture et numérique

Contribuer

Au cœur des startups et de leurs investisseurs

Contribution d’Alexandre Leforestier, Président co-fondateur Panodyssey - Membre de France Digitale, dans le cadre d'une consultation diligentée par France Stratégie sur le "Monde d'Après".

CONTEXTE

Nous pouvons relancer l’Économie par la Culture : écrire, lire et écouter. Aux États-Unis, Apple est né par la musique, Amazon est né par le livre.

L’Europe se caractérise par son héritage culturel commun d’une richesse inégalable, fruit du dialogue et du partage d’idées à travers le continent.

A l’ère du digital, la culture européenne est mise à mal par des modèles numériques ne correspondant pas à ses valeurs, des modèles tournés vers le profit qui fragilisent les créateurs et, paradoxalement, isolent les individus dans des mondes virtuels fermés.

A ces difficultés s’ajoute aujourd’hui un défi sanitaire et financier sans précédent, qui souligne l’urgence de développer de nouveaux modèles. Le futur plan de relance économique européen devra intégrer des solutions numériques innovantes qui soient contributives, équitables et inclusives, dans le respect des valeurs qui font l’Europe.

Placer la Culture au cœur de cette relance économique européenne est d’autant plus pertinent que la culture a toujours été le moteur des transformations sociétales. Anticipant cette nécessité, nous avons créé Panodyssey, la plateforme collaborative européenne pour écrire et lire des contenus authentiques.

ACTION DU GOUVERNEMENT

Le lancement des États généraux des industries culturelles et créatives – conjointement avec le ministre de l’Europe et des affaires étrangère et le ministre de l’Économie et des Finances – constitue une nouvelle preuve de l’engagement de l’exécutif en faveur d’une politique culturelle ambitieuse.

Nous nous reconnaissons dans cette démarche transversale car nous en partageons les motivations, les défis et les objectifs. Mieux, nous travaillons depuis deux ans à construire une partie des solutions attendues.

Comme le rappelle justement le Panorama des ICC 2019 si l’ensemble de l’économie créative affiche une forte croissance, certains secteurs pâtissent d’une adaptation chaotique à la transformation digitale des usages de production et de consommation. La « plateformisation » s’est beaucoup faite au détriment des créateurs des contenus qui la nourrissent, accouchant de modèles déséquilibrés où l’intermédiation résulte plus d’une captation que d’une création de valeur.

La crise sanitaire sans précédent à laquelle nous faisons face exacerbe ces transformations et la nécessité de développer des solutions digitales nouvelles et équitables au service de la culture.

PANODYSSEY, un cas concret

Panodyssey est une plateforme de création et de partage de contenus centrée autour des créateurs. Un dispositif de matching permet la mise en relations entre créateurs, contributeurs ou simples lecteurs aux compétences et intérêts complémentaires, un smart contract leur permet de définir la paternité d’un contenu, les conditions de partage des revenus et de garantir le respect de la propriété intellectuelle. Enfin, ils sont libres de fixer, ou non, un prix pour l’accès à leurs contenus. Côté lecteur, l’absence de publicité et un algorithme de découverte ajustable en permanence permet de garantir une navigation uniquement fondée sur la pertinence des contenus évitant bulles de filtres et pièges à clics.

Les technologies de matching, de smart contract et de monétisation sont en cours de déploiement, des centaines d’auteurs publient quotidiennement.

UN NOUVEAU MODÈLE NUMÉRIQUE EUROPÉEN

L’ensemble des acteurs institutionnels et économiques du monde de la culture auxquels il a été présenté se sont montrés enthousiastes. Nous avons notamment eu le privilège d’être auditionnés puis à nouveau sollicités par la Commission européenne dans le cadre des discussions autour de l’article 17 de la directive sur le droit d’auteur.

L’enthousiasme suscité par la présentation publique de Panodyssey à la Commission Européenne, le 5 novembre 2019 dans le cadre du dialogue consacré à l’article 17 de la directive sur le Copyright et les nombreux échanges et rencontres effectués depuis lors avec plusieurs divisions de la Commission Européenne nous ont renforcés dans l’idée que notre modèle de plateforme, duplicable à d’autres secteurs, peut représenter l’avenir de l’Europe.

Ainsi, tout le monde s’accorde sur la nécessité d’élaborer un modèle numérique européen moralement, technologiquement et économiquement vertueux face à des modèles américains et chinois aux prétentions hégémoniques. Cependant, lorsqu’il s’agit de réunir les conditions de l’émergences d’alternatives concrètes, les soutiens manquent. Le principal obstacle est le premier mentionné lors du lancement des États généraux : l’accès aux financements.

Aussi souhaiterions-nous vous présenter le fruit de nos réflexions concernant l’évolution du marché des contenus créatifs et l’impact des nouvelles technologies sur la création, la consommation et la gestion des droits liés à ces contenus, mais également sur les difficultés concrètes – réglementaires, économiques et financières – pour les mettre en place.

Ces réflexions, inspirées par l’ensemble des échanges que nous avons eus depuis deux ans avec les créateurs, leurs représentants, les sociétés d’ayants droits, les régulateurs, les producteurs, les maisons d’éditions, les acteurs de la presse, les startups comme les grandes institutions culturelles pourraient légitimement alimenter les travaux autour du plan de relance dans les mois à venir.

Il devient nécessaire de construire une stratégie durable autour de ces enjeux de structuration économique d’une filière française et de défense d’un modèle numérique européen de protection des droits du consommateur, du citoyen et de l’auteur.

L’Europe s’est attachée à protéger la vie privée des citoyens, construisons ensemble un nouveau modèle numérique européen : ouvert, équilibré et concerté. Panodyssey est une innovation purement européenne alternative aux GAFAM en Europe, un modèle disruptif de plateforme faite pour et par la culture européenne.

Panodyssey a déjà prouvé qu’il est possible de mobiliser les énergies créatives de manière industrielle, respectueuse et innovante pour créer de la valeur et réaliser des gains de productivité et de rentabilité gigantesques à l’échelle européenne. 

4
Coup de coeur
J'adore cet article
2
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
5
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
4
2
0
0
5
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Culture
La servante écarlate
La servante écarlate

C'est au cours d'une Grande Librairie de François Brusnel que j'ai entendu parler de margaret Atwood pour la première fois. C'&eac...

Sophie Laroche
4 min
ptit coeur léger
ptit coeur léger

La page Facebook du ptit coeur a dépassé les 300 (mile merci) abonnés On n'attend plus que vous :

Marc Chalvin
1 min