Donner de la personnalité à ses personnages
cv

Donner De La Personnalité À Ses Personnages

Share

Le Nanowrimo c'est terminé... Avez-vous tenu vos objectifs ? Ce n'est pas le sujet aujourd'hui mais lors de ce genre de challenges littéraires on a tendance à être "dans le rush" et à créer des personnages qui vont servir l'histoire sans pour autant avoir leur propre voix. Dommage non ? Voici quelques astuces pour que vos personnages aient un peu de relief !

personnalite-personnages

Les caractéristiques physiques

Donner de la personnalité à un personnage, c'est tout d'abord ne pas pouvoir l’inter-changer avec un autre lorsqu'il se regarde dans le miroir !
Par exemple Hercule Poirot est reconnaissable à sa moustache, Harry Potter à sa cicatrice en forme d'éclair, la Passe-Miroir à son écharpe...

Donner des caractéristiques physiques à vos personnages est peut-être la manière la plus facile de les différencier. Faites un exercice de visualisation afin de vous imaginer le personnage et surtout insistez sur les petits détails qui feront qu'il est lui et pas un autre.

Les caractéristiques morales et le caractère

Après le physique, vient le caractère. C'est ça qui va forger la personnalité d'un personnage, c'est donc pour moi le plus important.

Bien entendu commencez par des traits de caractère précis, que les autres personnages n'auront pas. Il peut être maladroit, prétentieux, tourné vers la famille, snob, peu regardant de son look, toujours fatigué, toujours jovial...) Bref, il y a de quoi faire de ce côté là !

Le petit plus : personne n'est jamais lisse, tout noir ou tout blanc. Plus la personnalité de votre personnage sera complexe et en relief, plus il sera réaliste.

Cela peut également passer par des valeurs spécifiques (très travailleur, très pieux...), des traditions (adore les fêtes de Noël, est superstitieux) ou des habitudes (court tous les matins, ne jure que par son chat, a un type d'alimentation spécifique, dîne chez sa sœur tous les vendredi...)

Le ton employé lors des dialogues

C'est un autre critère important mais que je trouve bien plus difficile à mettre en place. Donner de la personnalité c'est aussi donner une voix. Pour cela, on peut s'aider d'un ton particulier (enjoué, désabusé, rigolard...) afin de teinter le personnage d'une couleur qu'on reconnaîtra à coup sûr dans les dialogues.

Les tics de langage peuvent également servir de repère au lecteur. Par exemple ma dernière héroïne de roman jeunesse mettait presque toujours des "hein" à la fin de ses phrases, un tic hérité de son adolescence...
Aidez les lecteurs à reconnaître vos personnages lors des dialogues, ça peut même vous éviter d'y mettre les fameux "dit Robert - dit Michel..." à la fin de vos lignes de dialogue !

Les relations aux autres

Un personnage n'existe pas forcément seul, il existe dans un écosystème où il compose souvent avec d'autres personnages, plus ou moins secondaires. Sa relation aux autres peut aisément le définir.

Par exemple Sherlock Holmes a de grosses difficultés quant aux relations avec les autres, il est plutôt renfermé, ne comprend pas tous les codes sociaux, a du mal à être en empathie et dans l'émotion.

Ces relations plus ou moins marquées sont souvent le reflet de l'histoire du personnage et de son passé. Prenez donc le temps de lui constituer un background afin qu'il n'y ait pas un immense vide avant l'action de votre récit. Un personnage, tout comme nous, a une histoire qui l'a façonné !