facebook Le poison de la productivité : Critique mal formulée ou personne susceptible ?
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Le poison de la productivité : Critique mal formulée ou personne susceptible ?

Le poison de la productivité : Critique mal formulée ou personne susceptible ?

Publié le 26 mars 2020 Mis à jour le 28 sept. 2020
time 3 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Le poison de la productivité : Critique mal formulée ou personne susceptible ?

poison poison

D’ordinaire, les critiques sont l’expression d’un avis face à un fait, une production ou une analyse sur une thématique spécifique. L’auteur de la critique est donc amené à exprimer son appréciation ou ses attentes peu comblées sur ce dont il est question. La critique peut alors être positive dans le meilleur des cas comme négative dans le pire. Ainsi, quand elle est négative et mal perçue, on a tendance à qualifier de « personne susceptible » ce dernier qui reçoit la critique.

Toutefois, si une critique a pour ambition d’aider au progrès, ne se pourrait-il pas qu’elle puisse être mal formulée ?

Reconnaître une critique saine

critique saine

Porter une critique saine à un interlocuteur implique de ménager ce dernier afin qu’il puisse assimiler l’essence des remarques qui lui sont apportées. La critique saine doit en principe prendre en compte l’égo d’une personne, car elle représente son identité mentale, sa perception des faits. Il peut s’agir là de sa manière de penser d’analyser et comprendre des faits ou de percevoir le monde. Porter alors une violente critique sans ménager votre interlocuteur le pousse à se sentir menacer et à logiquement se braquer. La bonne critique constructive se formule alors avec délicatesse (si voulu, avec de l’élégance) surtout lorsqu’on se retrouve dans un cadre professionnel. Cela aide à dénouer les tensions qui pourraient naître entre deux interlocuteurs et facilite au mieux la communication. Plus encore, l’auteur de l’œuvre à laquelle la critique est portée est plus ouvert à comprendre et à résoudre le problème qui est évoqué.

Les critiques mal formulées, de véritables poisons

En prenant toujours en compte le cadre professionnel, il arrive par manque de délicatesse que des critiques soient mal formulées offrant l’opposé du résultat espéré en les énonçant. À ce niveau, il n’est plus question de parler de « personne susceptible » à la critique, mais plutôt de blâmer l’auteur de la critique qui devrait faire un effort d’appréciation et de courtoisie. En effet, les critiques dans un cadre professionnel comme pédagogique ont pour but d’être constructives et pas vraiment des attaques personnelles (bien qu’on en remarque parfois). Elle souligne les insuffisances d’une production dans le but de l’améliorer le mieux possible. De ce fait, ce genre de critiques constructives se formulent comme dit plus haut beaucoup plus comme des recommandations, des apports. L’auteur de la critique prend ainsi le soin d’apprécier l’effort de travail fourni au préalable puis termine avec ses apports.

Mettant de côté cette manière de procéder, les critiques mal formulés ont un réel impact négatif sur la personne à laquelle elles sont destinées. Encore plus du côté des personnalités fragiles, car ces dernières vont remettre en cause plusieurs de leurs compétences et croyances au point d’en devenir contre productives. Il pourrait s’avérer plus difficile pour eux à l’avenir de discerner une bonne production d’une mauvaise puis suivra malheureusement la descente aux enfers.

Attention au « politiquement correct »

Bien évidemment, une personne qui manque de confiances ou ayant un égo important fait très difficilement face aux critiques. Ses réactions seront négatives, excessives, un brin violentes puis suivies de culpabilité. Raison pour laquelle certaines personnes ont tendance à vouloir être politiquement correctes en énonçant des critiques positives, sans grands fondements et très peu honnêtes. Toutefois, ces fausses critiques font plus de mal que de bien et il est préférable d’user de ce temps pour prendre du recul et formuler des critiques saines.

Savoir énoncer une critique

En apprenant à énoncer une critique, il devient plus facile d’éviter de se retrouver dans des situations inconfortables où votre interlocuteur est offusqué, car il y voit une attaque personnelle. Ainsi, pensez à orienter votre critique principalement sur la production en évitant toutes remarques portant sur les traits personnels de son auteur. Vous pouvez alors donner votre avis sur le travail abattu plutôt qu’un jugement et s’il est possible, offrir une orientation sur votre vision ou sur l’approche à suivre.

Enfin, savoir gérer les critiques nécessite une bonne connaissance et maîtrise de soi puis savoir les énoncer démontre à quel point on reste ouvert aux personnes qui sont externes à soi.

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu aimes les articles Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Bien-être
L'HUILE d'ARGAN
L'HUILE d'ARGAN

{phot de couverture: consoglobe.fr} Nom latin : Argania Spinosa Nom(s) vulgaire(s) : A...

Patricia Parent-Thomas
7 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur