Congratulations! Your support has been sent to the author
Chapitre XXXIV : "Repousser le Métal"

Chapitre XXXIV : "Repousser le Métal"

Published May 26, 2022 Updated May 26, 2022
time 9 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 10 lectures
0 reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Chapitre XXXIV : "Repousser le Métal"

Un fouet de métal tranche le malheureux soldat qui avait touché une plaquette de métal ! La manieuse de roche prend ses précautions. . . Howard, le créateur d'électricité, fait la bêtise d'en toucher une par curiosité. Une carcasse de Lamellé lui fonce dessus, un bloc de roche s'interpose à temps !! La Divergente Echilienne décide de passer à l'attaque et envoie plusieurs piliers de terre en direction de la manieuse de métal, cette dernière les sens venir avec ses plaquettes et les rassemble afin de faire un mur de protection ! 

- Elle a une défense aussi bonne que son attaque, peste Elsie, la manieuse d'eau. 

- Je vais pas pouvoir l'aveugler longtemps, explique Victor en saignant du nez. Il va falloir trouver une solution ! 

- Je ne peux pas lancer d'électricité assez loin, réplique Howard, et c'est pareil pour Elsie. . . Cette Divergente est bien la seule à pouvoir lui faire face. 

En essayant de se mettre dans une position plus confortable, Victor touche une infime plaquette de métal laissée par Number 4. Cette dernière leur envoi une couche de métal afin de les renverser, ça fonctionne ! Elle n'est plus aveuglée par les ténèbres. L'Echilienne lui envoie des lames de roches, Number 4 manipule les morceaux de carcasse du Lamellé afin de briser les lames ! Elle contrattaque en envoyant plusieurs morceaux de métal à grand vitesse, l'Echilienne se protège avec un bloc de roche et réplique en le balançant tout aussi vite !! C'est un duel d'actions et de réactions ! Soudain, l'Echilienne catapulte plusieurs rochers en direction de Number 4 ! Cette dernière regarde vers le ciel afin de savoir où ça va retomber. . . Puis se rappelle d'où vient sa cicatrice au front. Paniquée, elle se protège dans un dôme de métal ! Aussitôt l'attaque terminée, elle utilise ce même métal comme plateforme mouvante afin de prendre la fuite. . . 

- Fiou, nom de Dieu, c'était dur, lance la Divergente maniant la roche. 

- Je crois bien que c'est la première fois qu'elle est repoussée, explique Howard. 

- Et encore, il a fallu quatre Divergents. Quand j'ai reçu l'information que vous viendriez en renfort, je pensais que l'on pourrait enfin la coincer, mais on dirait qu'elle connait ses limites. 

- Le problème reste nos pertes. . . Beaucoup trop de soldats sont morts, réalise Elsie. 

- La guerre ne vient pas avec une garantie. Puisse Aas veiller sur eux pendant le trajet. 

- Aas? 

- Oui, Aas. Le Fondateur? Ah, pardon. Athéiste. Je comprend, je comprend, chacun ses croyances. 

- Aaaah, Aas ! Oui, pardon, je n'avais pas fait le lien. . . 

- Des troupes ennemies arrivent, interrompt Victor. 

- J'ai de quoi les ralentir jusqu'à l'arrivée de renforts, explique la manieuse de roche. 

Elle tape du pied, puis tend ses bras en pointant ses paumes vers le bas. . . Un grondement se fait entendre, cela vient d'en dessous. . . !! Elle tape à nouveau du pied tout en levant ses mains en l'air ! Une immense muraille se forme ! L'ennemi est complètement bloqué jusqu'à l'arrivée de chars ou de Lamellés. La Divergente s'assoit, fatiguée. 

- Incroyable ! Lance Howard. Quel est votre nom, au fait? 

- April Perkins, répond la Divergente tout en essuyant une coulée de sang de son nez. 

L'immense muraille bloquant complètement toute avancée dans cette zone, ils se reposent en espérant que des renforts arriveront assez vite. 

(Le lendemain, du coté d'Ember.)

Seule, elle trie actuellement des lettres reçues. Certains expéditeurs semblent familiers. 

- Encore cette Vivienne? Peste Ember en mettant la lettre avec ce qui est à jeter. Bon sang, pas que ça à faire de recevoir le courrier d'une bibliothécaire. 

La porte s'ouvre, Baptiste entre avec Aurore, ils sont en train de porter Owen. Le dard d'Ember menace, mais elle ne peut pas prendre le risque qu'ils s'en prennent à Owen. Elle les laisse le poser sur la table. 

- Nous avons accomplis. . . Notre part du marché, explique Baptiste. 

- Que lui est-il arrivé? Demande Ember. 

- Capturé. Probablement par la multi-Divergente. 

- Project One. 

- Oui, peu importe. 

- Pourquoi diable lui a-t-elle fait ça? 

- J'en sais rien et ça me concerne pas. Maintenant, à vous de respecter votre part du contrat. 

- . . . 

- Croyez moi, vous n'avez pas envie de briser un marché avec moi. Surtout avec ce qu'on a du faire pour le ramener. 

- Je respecterais ma part du contrat. Mais croyez moi, la prochaine fois que l'on se voit, il y aura un mort. 

- Dans ce cas, si vous êtes maligne, on ne se reverra pas. 

Baptiste repart avec Aurore tout en restant attentif à ce que pourrait faire Ember. Arya et moi, de notre coté, arrivons une vingtaine de minutes plus tard. 

- Owen ! S'écrie Arya. Que lui est-il arrivé? 

- Il a été capturé par les Eskhamniens. Project One a du l'avoir par les sentiments. 

- Mais qu'est-ce qu'il se passe, exactement, entre eux deux? Demandais-je. 

- Bon, vous travaillez bien et vous êtes dignes de confiance, vous méritez bien de savoir. Mais ne lui en parlez pas, il déteste ça. 

- C'est si terrible que ça? 

- Oui. Il y a plus d'une dizaine d'années, Owen se baladait à travers les différents Pays afin d'en apprendre un peu plus sur les différentes cultures. Malheureusement, il a vite vu qu'Eskhamn pratiquait une chasse aux sorcières contre les Divergents, adultes ou enfants. C'est après qu'il en ait vu un être criblé de balles en pleine rue par des policiers qu'il a décidé d'agir. 

- Agir. . . Contre le gouvernement Eskhamnien? 

- Pas le gouvernement en lui même. Il savait que cela lui demanderait trop de temps et d'efforts. Il a préféré sauver les enfants Divergents en leur donnant des endroits où se réfugier. Problème, il a failli se faire avoir par les policiers lors d'un des sauvetages. Vu les risques qu'il prenait, il a décidé d'apprendre à se défendre. Quoi de mieux que l'art martial pratiqué par les Iwalliens. 

- C'est donc là-bas qu'il est devenu une machine à tuer? Demande Arya. 

- Pire, c'est là-bas qu'il a recueillie Athénaïs. Contrairement aux autres enfants Divergents qu'il avait pu aider, il a décidé d'adopter celle là. Avec les lois Echiliennes, ils ont du attendre qu'elle ait 5 ans pour l'emmener en Echil, et Owen comptait s'occuper d'elle plutôt que la lutte contre Eskhamn. Problème, Eskhamn n'en avait pas fini avec lui. 

- Les Eskhamniens sont venus l'attaquer en Echil, réalisais-je. 

- Oui. Ils sont venus chez lui. Il a tenté de se défendre, mais ils ont utilisé un gaz somnifère très puissant, il n'a pas pu faire grand chose. Quelqu'un armé d'une masse lamellée a tenté de tuer Athénaïs, mais Owen s'est interposé de justesse, ce qui leur a valu à tout les deux leurs balafres. Voyant les risques pris pour la protéger, les Eskhamniens ont décidé de la capturer afin d'en faire une arme. Ce, bien sûr, après lui avoir fait un lavage de cerveau. 

- C'est donc pour ça qu'il porte constamment un masque? Demandais-je. 

- Oui, il ne veut plus se faire surprendre. 

- Mais sa fille, c'était une Divergente, c'est bien ça? Demande Arya. Quelle était son Aptitude? 

- Son corps pouvait se soigner en très peu de temps. C'est probablement ce qui lui a permis de survivre aux multiples expériences Eskhamniennes. 

- Du genre? 

- L'implantation de nouvelles Aptitudes. C'est de là que vient son titre de multi-Divergente. Elle a reçu les Aptitudes de plusieurs d'entre eux. Jusqu'ici, on sait qu'elle peut sortir des griffes osseuses de ses phalanges, qu'elle a une force augmentée, une peau plus résistante, et aussi qu'elle peut faire une onde de choc mortelle depuis ses paumes de main. Je pense qu'ils ont profité de la capture d'Owen pour lui injecter son Aptitude, elle doit désormais avoir des réflexes surhumains. 

- Nom de Dieu, mais comment on peut vaincre ça? 

- En duel au corps à corps, on ne peut pas, mais si on la coince, il suffit qu'un certain Divergent la crame, et puis voilà. . . Ou encore, qu'on vide un chargeur de mitrailleuse, ça doit probablement marcher. 

- N. . . Non, réplique Owen tout en se relevant. 

- Owen, tout va bien? 

- On ne la tue pas. Je me charge de la ramener. 

- Tu ne seras pas seul, je t'aiderais. Vous deux, retournez préparer votre numéro pour la Parade, il n'y a plus beaucoup de temps. Erf, avec ce maudit sniper, je vais devoir redoubler de prudence. . . 

En repensant à Baptiste, elle se rappelle sa part du marché. Elle écrit une lettre au Président afin de le prévenir d'un éventuel raid aérien dans les prochaines semaines à venir. 

(Plus tard, dans l'association de réinsertion des Divergents. . .)

Vivienne arrive en courant, surprenant les soldats postés à l'entrée. Caden la voit et lui permet d'entrer sur le terrain des Maraichers. 

- Vivienne, comment va ? Demande Caden, content de la revoir. 

- Impec', malheureusement vous ne pouvez pas en dire de même, j'ai lu ce qui est arrivé. . . 

- La presse en parle? 

- Les petits journaux qui ne détestent pas les Divergents, oui. Où est Aaron? Il faut que je lui parle ! 

- Il est partit chercher Evelynn, Marcus et Kendrick. . . Ils ne sont toujours pas revenu, je commence vraiment à m'inquiéter. . . 

- Allons, tu connais Aaron? Si ce n'est pas lui qui les ramène, je vote pour la réélection d'Abbot. 

Un camion militaire approche. . . Des pigeons s'en échappent.  Les soldats restent sur leurs gardes. Baptiste en ressort en pointant un fusil vers les trois Maraichers, qui avancent les mains derrière la tête. Tout les soldats pointent leurs armes vers lui. 

- Que tout le monde garde son calme ! Lance Marcus. 

- Bonne idée, enchaine Baptiste. Gardez votre calme. Sachez que vos fusils pointés vers moi n'aident pas à me sentir en sécurité. 

- Lâche ton arme ! Ordonne un soldat. 

- Ouais, sûr, vous lâchez les vôtres d'abord, deal? 

- Ne tirez pas ! Lance Caden en s'approchant. 

- Exactement, ne tirez pas. Je tiens à vous préciser que j'ai eu une journée de merde, on m'a tiré dessus et j'aime pas ça. Vous n'avez pas envie de m'énerver, croyez le. 

- Qu'est-ce que vous avez fait à Aaron ?! 

- Qui? 

- Le Militaire qui devait les ramener ! 

- Parce que quelqu'un devait les ramener? On les a trouvés sur la route près de la frontière, on a accepté de les ramener. 

- Une minute, réfléchit Vivienne, vous êtes les Terroristes !! 

Et à l'entente de cette phrases, les fusils de soldats remontèrent aussi vite que la tension ambiante. 

- Bordel de chiottes, ça vous prend souvent de lancer ça à la figure des gens ?! S'insurge Baptiste. O-argh, Oui, nous... Nous sommes les Terroristes, oui, effectivement, mais plus maintenant ! 

- Dans ce cas pourquoi vous menacez nos Maraichers avec une arme? Demande Caden. 

- On vous les rend, nom de..! Si vous voulez, on annule tout et on repart avec ! 

- Baissez vos armes, ordonne un militaire à ses soldats. Laissez les venir calmement. 

- Enfin des paroles sensées. Avancez, tout les trois. 

- Où comptez vous aller, après? Demande Vivienne. 

- Mettre une balle dans la tête de quelqu'un. 

- Donc vous continuez vos actes terroristes ! 

- Non. Cette balle sera là pour arrêter le pire de tous. 

Les trois Maraichers retournent dans l'enceinte du jardin. . . Les soldats, eux, n'attendent que l'ordre d'ouvrir le feu sur le camion. La tension devient palpable. Baptiste sait très bien qu'ils en ont l'intention. Il donne le signal à Selene, elle contrôle tout ses pigeons afin de percuter les soldats !! Certains en lâchent leurs armes, d'autres sont mis à terre, personne n'y voit rien, c'est la confusion la plus totale ! Baptiste remonte aussitôt dans le camion, qui repart en même temps que les volatiles. . . La Regina dei Piccioni a encore frappé. Vivienne, elle, en est désormais persuadée : le prochain Général des Armées d'Echil est le chef des Terroristes. 

 

lecture 10 lectures
thumb 0 comment
0 reaction
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Politics

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!