Congratulations! Your support has been sent to the author
Conversation sur le plaisir d'être une cause.

Conversation sur le plaisir d'être une cause.

Published Jun 24, 2022 Updated Jun 24, 2022
time 2 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 17 comments
lecture 124 lectures
1 reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Conversation sur le plaisir d'être une cause.

J’ai reçu ce commentaire interpellant de Jean Luc Loiseau à propos de mon dernier post, « le plaisir d’être une cause » https://panodyssey.com/fr/article/entrepreneuriat/le-plaisir-d-etre-une-cause-5gt8tbjv3s45 .

J’ai apprécié ton texte sur Panodyssey. Il me vient une remarque, l’homme veut se sentir important à lui-même et au monde.Plutôt que d’être une cause, il lui est important d’être important vis à vis des autres. Certains poursuivent des buts et causes qui les dépassent et c’est heureux.Mais finalement le plaisir d’être une cause est aussi un souci de l’ordre de l’égo Je l’ai vécu avec un  projet important dont j’étais le promoteur :« Dans la foulée ». L'idée était de faire une marche collective, finalement avec pas loin de 2000 personnes donc la cause devenait également partagée. Le plaisir d’être une cause était bien réel' La cause et l’ego ont nourrit mon être. j’aurais du d’ailleurs en faire beaucoup plus.

Ce que m’inspire ton commentaire. 

La satisfaction de l’ego est connotée négativement dans de nombreuses organisations.Elle est réduite à l’égoïsme ou l’égotisme. Elle est l’éléphant dans une boutique de porcelaine que l’on ne veut pas voir. 

A la question : que faire pour motiver le personnel ? La réponse convenue est d’assurer de bonnes conditions matérielles de travail et un système de rémunération incitatif. Certes, de mauvaises conditions de travail et des rémunérations trop faibles génèrent de la passivité, des démissions non voulues et des revendications plus ou moins violentes. Néanmoins, leur satisfaction est considérée comme normale et ne suscite pas plus d’implication. On peut avoir des salariés satisfaits et amorphes. Ceci étant dit, des masses de travailleurs, dans des pays peu développés ou effectuant des tâches utiles et invisibles, chez nous, s’épuisent à subsister. 

Le plaisir d’être une cause s’obtient dans les liens que nous tissons avec les autres. Outre les biens matériels, chacun, avec des intensités variables, cherche à exister, être reconnu, être stimulé et croire en des perspectives. Lorsque les relations avec les collègues, les managers et les clients nourrissent ces quatre paramètres, le plaisir d’être une cause contribue au bonheur et à la réussite professionnelle. Face à l’indifférence et les remarques exclusivement critiques, les intéressés se contentent d’être des causes désagréables pour les autres. La posture de victime est alors souvent adoptée. 

Je tente maintenant une hypothèse sur l’existence d’un besoin de spiritualité succeptible d’être favorisé par la poursuite d’une grande cause de l’organisation outre la recherche exclusive du profit. Une idée pour mon prochain billet. 

 

 

lecture 124 lectures
thumb 17 comments
1 reaction
Share the article
copylink copylink

Comments (17)

Je n'ai plus d'argument Luce, on continue quand même ?
Oui, rien n’est simple et c’est bien ainsi
Oui mais il commence par "Hum" !

(Larousse : s'emploie simple ou répété pour marquer le soupçon, la réticence).

Rien n'est simple dans la vie ...
avatar

Luce 1 month

Et la gourmandise… le plaisir… non ?
J’aime bien l’humour, il se termine comme amour
avatar

Luce 1 month

Et alors les deux ensemble !!! C’est le pied !!!
Bien plus qu'un laid maigre, un laid entier (avec matières grasses) !
avatar

Luce 1 month

Le gras c’est la vie !!!
avatar

Luce 1 month

Et la laideur a cela de supérieure à la beauté, c’est qu’elle dure! 😅
Pour l'égo j'ai eu peur, moi je suis maig' !
avatar

Luce 1 month

Maigre mais pas laid!
Bien reçu Luce ; mais quand je parle ds menteurs c'est pour paraphraser Sherlock Holmes. Et les menteurs mon cher Watson...
Un brin d'humour dans un monde si triste !
avatar

Luce 1 month

J’entends bien mon cher! Et c’est l’ego que je traque! Ni les menteurs ! Ni vous! Élémentaire mon cher Bernard 😂
avatar

Luce 1 month

https://panodyssey.com/fr/creative/room/si-mon-ego-m-etait-compte-gtbwfwgvhcr2

Dans mes poèmes, mes pamphlets et dans l'épopée qu ej démarre, je le traque partout celui là! et quand je le démasque, je ne suis pas plus avancée car je dois bien faire avec car les autres humains en fasse de moi ne savent pas faire sans ! Merciiii
Les conséquences de la cause : l'effet ou bien les faits ? A l'entendre c'est pareil !

Et les menteurs, mon cher Jean-Louis ?
Avec l’approche systémique, la cause peut produire un effet et un effet peut produire une cause. Par exemple, dans la pensée moyenâgeuse occidentale il était courant de penser que les marées existaient pour permettre aux bateaux de rentrer au port. Dans le même ordre d’idée, une même cause ne produit pas les mêmes effets , et le même effet peut être produit par plusieurs causes.

Par ailleurs mentir est peut être la cause d’un plaisir à être la cause de méfiance, d’admiration, de courroux ou d’amour d’autrui.
Dans cette perspective, tout comportement humain est motivé, y compris le délétère et le mortifère.

Merci pour ce commentaire qui renforce mon plaisir d’être une cause de réflexion.
"Et les menteurs", un clin d'oeil à ce cher Holmès ! Belle prestation Jean Louis, elle m'a permis de me remettre en cause....

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Entrepreneurship
Le plaisir d'être une cause.
Le plaisir d'être une cause.

Des ermites et des sages ont choisi consciemment un mode de vie solitaire, contemplatif et méditatif. Les autres humains, la majorit&eacu...

Jean Louis Muller
2 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!