facebook Le Tadjikistan et le pamir 
Le Tadjikistan et le pamir 

Le Tadjikistan et le pamir 

CREATIVE ROOM

RÉCITS DE VOYAGE

Le Tadjikistan et le pamir 

Contribuer

Le Tadjikistan est l’une des régions les plus reculées de l’ex-union soviétique.

  Indépendant depuis 1991, il est l’héritier de la Bactriane et de la Sogdiane. Au cours des siècles son territoire a été compressé de telle sorte que, sa capitale à l’époque de l’Empire perse, Boukhara, se trouve maintenant chez son voisin ouzbek. Plus de la moitié du pays, le Pamir, se situe au-dessus de 3000 mètres d’altitude,   et comporte plusieurs sommets dépassant les 7000.

Mon arrivée au Tadjikistan

Uste a l’entrée de l’aeroport ,avant de faire viser mon passeport, je dois m’arrêter au bureau du Consul pour obtenir mon visa . Pour 58 $ et 30 minutes de mon temps, j’ai droit aux tampons d’usage.
Il n'y a pas beaucoup de choix dans la capitale tadjik. Le Vakhsh hôtel, mastoque avec ses portes de dix centimètres d’épaisseur, se trouve être mon unique option. Je suis seul, mais on me facture les deux lits, c’est la règle dans cette région du monde.

Permis GBAO et visas chinois

Dans le but d'entreprendre mon voyage dans le Pamir et après rejoindre la Chine via le Kirghizistan, je dois demander mon permis GBAO ( autorisation d’accéder au Gorno-Badakhchan ) et un visa chinois.
Il me manque la lettre de recommandation des autorités françaises. Je dois donc revenir en début de semaine prochaine !
En rentrant à mon hôtel, je croise des militaires français, les forces spéciales françaises en Afghanistan , l’opération Pamir, sont basées tout près de l’aéroport, qui me conseillent d’aller à l’ambassade afin d'obtenir cette fameuse garantie.
Le rendez-vous est pris lundi matin pour mon parrainage traduit en russe.
Idem pour le GBAO je dois repasser au bureau de L'OVIR.

Informations sur mon itinéraire

Il me reste tout le week-end pour trouver des renseignements sur la suite de  mon aventure jusqu’à Khorog et mon périple le long du corridor du Wakhan , coté Tadjik.
En avion : c’est la météo qui décide, le moindre nuage et le vol est annulé.
Le train n’existe plus pour le sud, pour le nord aussi il me semble !
Il me reste le 4x4, mais actuellement l’accès est suspendu à cause de la rupture d’un pont et d’un accident mortel sur le trajet.

Lundi, le jour des permis.

Permis pour le Pamir en poche, je file à l’ambassade de France pour récupérer mon laissez passer. Ensuite, je passe au consulat chinois.

Ces cons se sont trompés de dates, je me trouve maintenant avec deux visas à la même date, et impossible de les faire modifier.

KHOROG, les montagnes du Pamir

Je suis enfin arrivé à destination, après 30 h de route ( voir les détails ici ), mais il me reste à trouver un lit pour m’affaler afin de faire baisser la pression dans mon crâne. Le mal des montagnes ! Ce soir, je suis invité à diner chez Zoir, mon covoyageur, fils du juge de Dushanbé. Il m’a aussi promis de m’aider à mettre en place la suite mon trip dans les montagnes du Pamir.

 

LA SUITE PAR ICI

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Voyage
Le Soir 
Le Soir 

Le soir...Les âmes en prière se rendent visiteBelles âmes, beau soirTraversent le temps et les nuages...

Firouse, Apolline Boudjellal
1 min
En haut, au large
En haut, au large

Ce que j'aime avec la haute-montagne et la haute-mer, c'est que l'on ne peut pas tricher ! Nous devrions tous faire un séjour pr...

Sébastien Leforestier
1 min