Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Dayrizoar : Ch. 14

Dayrizoar : Ch. 14

Publié le 10 avr. 2024 Mis à jour le 10 avr. 2024 Science fiction
time 3 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 51 lectures
3
réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Dayrizoar : Ch. 14

"Je sais ce qui se passe. C'est la furie qui est venue jusqu'ici !"

Malcom n'a pas prévu cette éventualité. La folie furieuse implique une absence de raisonnement. Elle devait rester autour du lieu du déclenchement et continuer à tout détruire jusqu'à épuisement. Jamais il n'a calculé qu'elle vienne jusqu'ici !

"Alors on fait quoi maintenant, pastiche d'humain ?"

Dayrizoar, qui a déjà compris, se réjouit de voir les plans de son tortionnaire anéantis.

"Que tout le monde sorte avec nos armes de pointe pour descendre cette humaine ! Moi, je vais m'occuper personnellement de récupérer les données dont j'ai besoin sur ce spécimen intéressant."

La sueur perle sur le front de Dayrizoar, les vagues d'androïdes ne cessent pas, les autres mercenaires ne semblent pas prêts à arriver, aucune communication n'est possible pour indiquer sa position. Il est en très mauvaise posture.

"Alors, voyons voir... La jonction entre l'épaule et le bras pour commencer !"

Les hurlements ne passent pas outre les parois de cet appartement, complètement insonorisé.

"Je vois que vous riez moins maintenant, cela me fait particulièrement plaisir ! C'est vraiment passionnant ! Quelques mesures supplémentaires de ce côté."

Dayrizoar ne peut plus répondre, il essaie de rester éveillé et sain d'esprit. La douleur l'emporte pourtant et il sombre dans l'inconscience. Soudain ! Il est ramené à lui par une forte décharge électrique !

"Non, vous ne dormirez pas et vous ne mourrez pas non plus. Vous souffrirez pour ma grande cause ! Où en étais-je ? Ah oui, la nuque !"

Malcom approche avec ses outils, il y a toutes les chances pour qu'il finisse par le paralyser ! Alors, pris d'un élan désespéré, Dayrizoar le repousse en libérant un de ses pieds. Il continue de malmener ses attaches et les fait toutes sauter. Il court ensuite vers son tortionnaire, pour en finir, mais ce dernier riposte. Dayrizoar repart en sens inverse suite à un coup de pied puissant reçu en plein thorax. Il retourne à l'assaut, faisant des feintes dans ses déplacements pour prendre le dessus mais il est systématiquement atteint par un coup de Malcom, qui prend un malin plaisir à ce jeu.

"Je ne suis pas un cobaye et tu en as assez fait pour bien montrer que tu n'as rien d'humain !"

Il fatigue mais gagne du temps et fragilise l'ennemi. Mais ces échanges durent et personne ne vient. Pas de nouvelle explosion, rien. Ses amis ont-ils échoué ?

"Vous vous demandez pourquoi vous êtes toujours si seul, j'imagine ? Je pense simplement que mon armée d'insecticide est venue à bout des parasites humains ! Mouahahah ! J'ai toujours rêvé de dire ça !"

"Tu te crois malin et tout-puissant, c'est ça ? Tu te trompes ! D'ailleurs, je vois tes mouvements à présent !"

"Je vous ai dit de ne pas me tutoyer !"

Il crie le dernier mot et tourne sur lui-même en accélérant subitement la cadence. Le coup extrêmement violent qui suit projette Dayrizoar à travers la pièce à une vitesse incalculable. Il a juste le temps de se demander s'il sera toujours en un seul morceau après l'impact. Il vole, si léger, dans ce bref instant, puis atterrit lourdement dans une machine, au fond de la pièce. Elle se ferme, suite au choc, et lance son programme, puisqu'elle a été conçue pour se lancer à la fermeture du SAS.

Malcom se rend compte de sa grave erreur, mais c'est trop tard.

"Noooon ! Mon spécimen !"

C'est à ce moment-là que les mercenaires entrent dans la pièce. Ils découvrent la scène, se demandant ce qui vient de se passer ici, voyant le tyran androïde bouche bée, bras tendu face à une drôle de machine en activité. Et aucune trace de leur ami...

Dayrizoar en plein vol plané.

 

Histoire originale de mon invention, images obtenues par intelligence artificielle sur Nightcafé Studio, tous droits réservés, Alban Vivicorsi

lecture 51 lectures
thumb 0 commentaire
3
réactions

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Science fiction
Sparrow
Sparrow

Image de couverture par

Ilwyrn Niskaï
2 min
Pink et Rody
Pink et Rody

Image de couverture par Daniel Lincoln sur UnsplashImage source par

Ilwyrn Niskaï
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur