Beauté, Justice, où puis-je vous trouver ?
cv

Beauté, Justice, Où Puis-Je Vous Trouver ?

Share

Ô Justice, ô beauté

Où êtes-vous dans ce monde déchiré ?

Ou puis-je vous trouver

Entre les mitrailles et les haines déclarées ?

 

Et pourtant, en contemplant

Le vol des goélands

Comment ne pas croire en la liberté

Cette Liberté synonyme d’Absolue Beauté ?

 

Comment oublier la merveille de l’amour

Qui se partage entre femme et homme

Avec ces mots qui disent « pour toujours » ?

Éternité imaginée et belle comme une bonne pomme !

 

Mais qu’avons-nous fait de cette terre

Soumise à nos plus stupides volontés ?

Ce n’est que pour l’argent, nul mystère

Que trop nombreux nous l’avons polluée !

 

Que trop nombreux nous l’avons exploitée !

Que trop nombreux nous l’avons pillée !

Que trop nombreux nous l’avons souillée !

Que trop nombreux nous l’avons méprisée !…

 

Certains, aujourd’hui, enfin se réveillent

Mais les puissants n’ont que faire des merveilles

Seul leur criminel pouvoir de destruction

Les intéresse, pas la vie ni les prochaines générations !

 

Nos ancêtres ne savaient pas…

Ils n’ont point de lourdes responsabilités !

Mais les fous de notre temps, à grands pas

Nous mènent vers la fin de la vie, ici-bas !

 

Et eux, savent !

Et eux n’en ont cure !

Et eux se moquent des alertes !

Et eux se moquent des cris de la terre !

 

Mais où es-tu, Justice, tu nous mènes tous au bucher

Celui que la nature vengeresse prépare avec patience !

Cette terre qui fut si belle, bientôt ne sera plus qu’un brasier

Coupables et innocents seront réduits à l’impuissance…

 

Ô sublimes merveilles et tendres beautés

Que serez-vous devenues au soir du grand feu

Que les humains auront lentement provoqué

Par bêtise d’avares préférant leurs criminels enjeux…

 

A trop vouloir s’enrichir

L’humain réussira à en mourir

Détruisant son unique bien

La vie de chaque citoyen

 

Jean Dornac

Lannion, le 29 janvier 2020