Sauce chien ou chimichurri?
cv

Sauce Chien Ou Chimichurri?

Share

 

Cette histoire de sauce a commencé devant un téléviseur. Plus précisément, un soir, où je regardais l’émission Top Chef.

C’est une émission que je suis de manière sporadique, sans m’attacher outre mesure aux concurrents dont j’oublie très vite les visages et les noms. Mais leurs cuisines m’intéressent. Même si, en réalité, on ne voit qu’une petite partie de leur travail, leurs techniques, leurs choix et leurs idées sont souvent intéressants. Ainsi que les interventions des différents chefs, chacun jouant son rôle : le pitbull, la maman, le pince sans rire du sud, et l’imperturbable grand manitou. C’est souvent amusant et j’apprends quelques bricoles culinaires. Enfin, je vous dis ça pour que vous ne vous ne mépreniez pas : je ne suis pas accro, à Top Chef. C’est pareil pour The Voice. Mais c’est une autre histoire.

Bref ! Un jour, pendant Top Chef, l’un des concurrents, ne reculant devant aucune audace, décide de proposer une sauce Chimichurri. Je me souviens que ce jeune homme, influencé par le Japon, proposait toujours des plats étranges, tels des compositions florales ikebana. D’ailleurs, je crois qu’il a remporté le concours. Donc, le nom ne m’étonne pas plus que ça : « encore une japonaiserie » me dis-je, résignée, car, au risque de me faire quelques ennemis, il ne me semble pas que la cuisine japonaise brille au Panthéon de la gastronomie. Mais, pas du tout, la sauce Chimichurri (on prononce tchimitchourri) est une sauce, nous apprend-il, originaire d’Argentine. Un peu filou sur les bords, il avait choisi cette sauce pour plaire au Chef invité ….un chef argentin…. Pardi !

Eh bien, ça a marché, sa sauce a charmé le jury. Bien joué, petit !

Pendant quelques temps cette sauce m’a intriguée. En effet, il n’en avait livré aucun secret. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Mystère.

Et je l’oubliai bientôt.

 

Mais, l’an passé, par un beau jour du mois de juillet, alors qu’avec des amis, nous sortions de l’exposition Toutankhamon, (magnifique exposition, d’ailleurs, mais c’est une autre histoire), affamés, nous nous installons pour manger dans un restaurant. Et, comme toujours dans ces cas-là, nous consultons le menu. Et là, en toutes lettres, je lis: « entrecôte au beurre chimichourri » !  Chimichourri, mais c’est cette fameuse sauce, m’écriai-je, enthousiaste. On me regarda avec étonnement, et il fallut que j’explique : Top Chef, le candidat, le Japon, le chef argentin etc… Il me fallait ce beurre, je voulais ce beurre, je voulais savoir ce qu’il y avait dans cette sauce. Ou dans ce beurre.

C’était délicieux, l’entrecôte et son beurre.

Mais je n’en savais pas plus, à part qu’il y avait du thym et du piment. Mais pas que. Mais quoi d’autre ?

J’ai donc consulté la Bible des temps modernes, la source de toute connaissance : Google !

Je trouve la recette (je devrais dire, les recettes) de la sauce Chimichurri. Et, là, surprise !

« Mais, c’est tout bonnement la Sauce Chien ! »

On ne sait pas pourquoi cette sauce s’appelle la sauce Chien, les quelques hypothèses avancées sont plutôt farfelues. Mais cette sauce froide accompagne les grillades en Guadeloupe. Et, continuant à chercher, je découvris que, du Mexique à la Terre de Feu, la Sauce Chien ou Chimichourri est présente partout !

 Notre bonne vieille Sauce Chien ! Chimichourri ! Quelle blague !

 

Donc, la voici, la Sauce Chien :

Pour faire une bonne sauce chien, il vous faudra 3 ou 4 ciboules, (ou des oignons nouveaux, ou une échalote), une gousse d’ail, un petit morceau de piment lampion, bien fort, un peu de thym, du persil et/ou de la coriandre, un jus de citron vert, de l’huile et de l’eau très chaude, du sel et du poivre.

Le dosage des ciboules  est très important. Si vous en utilisez trop, leur goût couvrira le reste et la sauce sera amère. De même pour l’ail, soyez prudents.

Hachez soigneusement et finement, les ciboules, l’ail, le piment, le persil et la coriandre. Ajoutez le jus de citron, le sel et le poivre, et l’huile. Mélanger ou bien mixer. Là, respirez le parfum de cette sauce simplette ! C’est un régal !

A ce stade, la sauce n’est pas finie. Ajoutez d’un coup le verre d’eau chaude. Et couvrez votre récipient. Au bout de 5 minutes, découvrez et servez avec des grillades (poisson ou viande) ou des légumes.

 

Pour finir l’histoire, laissez-moi vous raconter ma sauce chien du 1er janvier.

La veille, nous n’avions pas pu terminer le plateau de fruits de mer du réveillon. Il restait des moules, des amandes de mer, des praires et des palourdes. Ouvertes. Que faire ? J’ai fait fondre dans un peu de beurre une échalote et j’ai ajouté les coquillages, en commençant par les praires et en finissant par les moules, et je les ai arrosés de vin blanc. J’ai filtré le jus de cuisson en le gardant au chaud, décoquillé complètement les coquillages, en les gardant au chaud. Et j’ai préparé la Sauce Chien, sauf qu’à la place de l’eau chaude, j’ai utilisé le jus de cuisson des coquillages. Et j’ai servi les coquillages dans leur sauce Chien ou Chimichurri. Essayez, c’est fameux !

Sauce Chien ou Chimichurri (presque) même combat !

©Marie Célanie