Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Savez-vous reconnaître vos erreurs en tant que créateur ? Voici les miennes

Savez-vous reconnaître vos erreurs en tant que créateur ? Voici les miennes

Publié le 14 janv. 2022 Mis à jour le 14 janv. 2022
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 27 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Savez-vous reconnaître vos erreurs en tant que créateur ? Voici les miennes

"Personne ne peut avoir toujours tort. Cela signifie que tu peux te tromper. "

Ces mots prononcés par mon mentor m'ont mis le cerveau en ébullition.

J'ai donc réfléchi aux choses sur lesquelles j'ai eu tort depuis la création de mon activité.

La liste est bien plus longue que je ne l'aurai pensé !

Je vous en partage 3 pour commencer.

Je suis aussi très curieuse de connaître la vôtre.

𝟏. 𝐏𝐞𝐧𝐬𝐞𝐫 𝐪𝐮𝐞 𝐥𝐞 𝐬𝐞𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐞́𝐟𝐢𝐧𝐢𝐬𝐬𝐚𝐢𝐭 𝐥'𝐡𝐨𝐧𝐨𝐫𝐚𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭𝐞́ 𝐝'𝐮𝐧 𝐜𝐥𝐢𝐞𝐧𝐭

Quand j'ai commencé, je voulais travailler dans la spiritualité.

Mon amie Anca BURSUMAC a essayé de me mettre en garde.

J'étais aveugle.

J'idéalisais les personnes travaillant dans ce milieu.

J'avais eu de mauvaises expériences avec des startups.

Alors, je voulais me protéger d'une nouvelle déception.

En réalité, j'ai fait les frais de l'ego spirituel.

La quête spirituelle peut engendrer des comportements plus abjects que la quête matérielle !

Et certains acteurs sont beaucoup plus sournois.

👉 Morale de l'histoire = ne jamais juger une personne à son secteur ou à son statut mais à ses actes et sa personnalité.

 

𝟐. 𝐏𝐞𝐧𝐬𝐞𝐫 𝐪𝐮𝐞 𝐥𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐞́𝐭𝐞𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐬𝐮𝐟𝐟𝐢𝐬𝐞𝐧𝐭 𝐚̀ 𝐠𝐞́𝐧𝐞́𝐫𝐞𝐫 𝐝𝐮 𝐂𝐀

Je suis (encore) tombée dans le piège de la bonne élève.

Je pensais que disposer de compétences pointues suffirait.

Notre éducation nous rabâche que ceux qui réussissent sont ceux qui travaillent le mieux.

La vie professionnelle nous enseigne que rien n'est plus faux.

Ceux qui réussissent sont ceux qui :

▪ font le plus de bruit,

▪ savent cultiver des relations humaines

Je suis assez mauvaise quand il s'agit de faire du bruit.

C'est mon côté mélomane.

Heureusement, je peux miser sur les relations.

👉 Morale de l'histoire = ne pas chercher à être la meilleure mais chercher à mieux servir mes clients et ceux avec qui j'échange.

𝟑. 𝐏𝐞𝐧𝐬𝐞𝐫 𝐪𝐮𝐞 𝐜𝐨𝐩𝐢𝐞𝐫 𝐮𝐧 𝐦𝐨𝐝𝐞̀𝐥𝐞 𝐞𝐱𝐢𝐬𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐬𝐞𝐫𝐚𝐢𝐭 𝐞𝐟𝐟𝐢𝐜𝐚𝐜𝐞

J'ai cherché à appliquer les méthodes des autres.

J'ai essayé de copier leur modèle économique.

Me spécialiser alors que j'ai une pensée systémique m'a démotivée

Implémenter une structure hyper-rigide s'est soldé par un fiasco.

Dupliquer un modèle économique tourné vers l'extraversion alors que je suis introvertie m'a épuisée.

👉 Morale de l'histoire = aucune méthode ou stratégie n'est efficace si elle ne fait pas sens pour vous et qu'elle ne respecte pas votre écologie personnelle.

J'ai encore au moins 10 autres leçons à partager.

Je les garde en réserve.

 

 

 

 

lecture 27 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Entrepreneuriat

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur