Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Récit improvisé en duo : Avant, rien n'était facile

Récit improvisé en duo : Avant, rien n'était facile

Publié le 28 déc. 2020 Mis à jour le 28 déc. 2020
time 3 min
6
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 1 commentaire
lecture 83 lectures
7 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Récit improvisé en duo : Avant, rien n'était facile

Contexte d'écriture et de lecture 

Ce texte a été écrit et improvisé le 26 décembre 2020 par Alexandre Leforestier sur une proposition de l'auteur Daniel Muriot qui m'a invité à contribuer dans article intitulé " Devenir passeur d'émotions " avant sa date de première publication.

La lecture de son article m'a inspiré et j'ai laissé mon inspiration agir au petit matin tel un thème qui s'amuse avec ses ritournelles ! Merci pour cette rencontre et cette expérience inattendues.

Pour comprendre le sens de mon récit, je vous invite à lire d'abord l'article original " Devenir passeur d'émotions " publié sur Panodyssey par Daniel.

Mon texte n'aurait jamais été écrit sans l'idée et la proposition de Daniel Muriot.

 

Avant, rien n'était facile 

La nationale éducation m'avait dans le viseur. Orthographe, grammaire, écriture, tout y passait côté lettres et toutes linguistiques confondues avec double bémol pour ces dernières ! Côté chiffres, mes infidèles nombres flirtaient avec le planché des vaches. Ma griffe était celle d'un cancre calme. Mon regard était en l'air. Mon envie était de prendre l'air. Le cercle professoral écrasait ma liberté, tel était mon ressenti incompris. Et celui-ci s'amplifiait au fil des années qui passaient. Ma réponse insouciante consistait à ne surtout pas faire ce qu'il fallait faire. La case, la norme, le parcours scolaire bien posé ne me correspondaient pas. Le copié collé n'était pas ma tasse de thé. Leur refrain favori sonnait ainsi :

Il ne fera rien de sa vie ! 

Un jour, arrivé au lycée après avoir reboublé ma troisième au collège... Ma première troisième était bien meilleure que ma seconde troisième, ce qui n'avait pas manqué de contredire les dires de la nationale éducation un an plus tôt. Les conclusions du tribunal scolaire étaient sans appel : le cancre allait apprendre un métier sans broncher, cas classé ! 

Mon professeur principal, cheffe des mathématiques du district de la nationale éducation, me détestait. Une grande dame brune, elle était toujours très bien habillée. Sa classe était bourgeoise et son âge était bien posé. Entre-nous, je la détestais aussi pour la simple et bonne raison qu'elle avait commencé la première... 

En cette fin d'année collégienne, mon très cher papa sauvait mon début de carrière de cancre lors de sa convocation au tribunal académique, instance ouverte pour les cas précoces les plus marqués. Le coupable n'était pas autorisé à assister aux plaidoiries, lui. Mon papa avait probablement compris que la haine de cette dame - pour le petit bonhomme timide que j'étais - était un ressort pour ma défense. Quelle chance cette haine ! Le terrain de son combat pour moi se jouait sur celui de la psychologie et non pas des notes ! 

Mon papa était visionnaire...

Mes bulletins de fin de collège étaient pourris et mes premières notes lycéennes sonnaient justes. Pour la première fois de ma vie, j'étais heureux de mes notes ! Mes maîtres des mots et des notes s'appellaient en cette rentrée : Hendrix, Dylan, Gainsbourg, Cohen, Ferrat... Je déposais enfin le stylo à l'entrée du lycée avec mes cliques et mes cordes pour écrire mes premières notes ! 

Guitares qui s'aiment ! Photo de couverture prise par Alexandre Leforestier le jour de la fête de la Musique en 2020 

 

lecture 83 lectures
thumb 1 commentaire
7 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (1)

avatar

Vincent Jacob 24 jours

J'aimerais bien en savoir +... Les années lycées :-)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Éducation
La Roumanie - Le royaume des neiges
La Roumanie - Le royaume des neiges

L'hiver était bel et bien là ( en tout cas avec nous, en Roumanie ;) ). Remontons un peu au mois de novembre 2016. L'air commen&cc...

Emmanuelle Blanchecotte
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur