facebook Plan de Relance : un entrepreneur témoigne
Plan de Relance : un entrepreneur témoigne

Plan de Relance : un entrepreneur témoigne

Plan de Relance : un entrepreneur témoigne

Contribuer

Entrepreneur depuis 20 ans dans le secteur des industries culturelles et créatives en France, je témoigne 

Le secteur des industries culturelles et créatives est terriblement touché par la crise actuelle. Pas besoin de vous faire un dessin ! C’est le coup de grâce d’un piège numérique et d’une crise économique qui tisse en fait sa toile dans l’ombre depuis 20 ans. 

Je suis à la fois acteur et observateur lorsque j'analyse nos atouts et nos faiblesses françaises dans le secteur des industries culturelles et créatives. Je connais bien ce secteur pour y avoir créé et développé en France plusieurs entreprises dans plusieurs domaines : production et distribution musicale, streaming musical, édition musicale, ainsi qu’une plateforme en ligne d'écriture et de lecture qui s'appelle Panodyssey !

Avoir entrepris m'a appris ! 

 

Mes entreprises sont parvenues à se faire connaître du public en dépit d'un contexte de marché difficile dans lequel, entre 2000 et 2015, l'industrie musicale a perdu près des deux tiers de sa valeur : la crise du disque ! L'emergence de l'Internet grand public a en effet imposé un modèle publicitaire où la gratuité apparente pour le public masque une exploitation massive des données utilisateurs par certaines plateformes. Les abus, les dérives et les scandales défraient la chronique régulièrement dans le débat public. La crise des médias sonne à l'oreille de tous depuis des années. L'indice de confiance des médias et des réseaux sociaux est au plus bas. J'ai beaucoup galéré pour entreprendre dans ce secteur en crise en France, croyez-moi ! Ce n'est pas simple de défendre des projets à la fois innovants et plus équitables, face à la suprématie progressive financière des grandes plateformes américaines. 

Au fil de toutes ces galères - j'en ferai un inventaire plus tard - j'ai été confronté, avec l'émergence de l'Internet grand public, à plusieurs difficultés dans un contexte où l'innovation et leurs investissements technologiques étaient, sont et resteront indispensables - et coûteux. Retours d'experiences en trois points clés : 

1 - La culture du financement dans le capital risque / investissement en France : des financiers ne comprenaient  pas ma vision des usages et des modèles de demain lorsque je leur présentais mes projets. Mes projets sont très souvent copiés et adaptés de solutions existantes aux USA. Je vous donne un exemple pour illustrer les retours que l'on me faisait : Pourquoi voulez-vous proposer de la musique en ligne alors qu'on achète encore des disques à la Fnac et de plus en plus sur Amazon à bon prix ? La musique sur Internet, c'est gratuit grâce à YouTube pour les jeunes. Sinon, Apple fait le boulot pour le monde entier si tu veux payer ton téléchargement légalement. Et vous savez quoi, c'était du bon sens ! 

2 - La culture du financement de l'innovation dans le secteur institutionnel français : des décideurs ne comprenaient pas pourquoi je leur disais qu'il fallait investir dans la distribution sur Internet en France en créant de nouveaux circuits de distribution en ligne pour la culture et en particulier pour le livre et la musique. Mon grand dada ! Ils me disaient : Nous investissons dans la production des contenus mais pas dans la distribution. C'était une approche passéiste mais vous savez quoi, cela fasait des décennies que l'on fonctionnait ainsi... Nous sommes dans un espace économique et concurruentiel qui ne connaît plus les frontières depuis 30 ans. L'Internet a cassé tous les codes de la concurrence et de la régulation d'hier. Nous ne sommes plus dans un marché protégé comme nous l'avons connu pendant des siècles. Le divertissement des foules est un marché capté et opéré par les GAFA depuis l'émergence du merveilleux monde de l'Internet. Avant de vous vendre du cloud Amazon vous a vendu des livres en mode "stratégie cachée". 

La suprématie des géants américains, le modèle publicitaire par l’exploitation des données et l’obsession du profit ne sont pourtant pas une fatalité !

3 - Des financiers et des décideurs - mais pas tous - me disaient récemment dans un monde d'Internet où le contenu est roi avec sa data, dans un monde du tout gratuit tout promu par la publicité : Nous ne croyons pas à votre vision du modèle économique. Qui va payer pour un article de presse ou du contenu en ligne alors que tout est gratuit sur Internet ? Cette antienne me laisse perplexe lorsque je l'entends d'un décideur qui a pour misson d'investir pour l'avenir. 

Savez-vous ce qu'est devenu le Washington Post depuis son rachat par le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos ? 

Plan de Relance ? 

Il est indispensabe qu'une partie de l'argent mis sur la table dans le cadre du plan de relance soit consacrée à des projets novateurs et audacieux portés par des acteurs économiques variés et en particulier les PME. Le système  de financement et d'investissement actuellement en place - financé en grande partie par l'état - obéit à un logiciel et des doctrines d'investissements qu'il faut faire évoluer. Les dispositifs existants sont utiles et indispensables mais ils ne répondent pas aux nouveaux enjeux du secteur : BPI, IFCIC, Investissement d'Avenir, etc.

Il est indispensable de créer la ou les case(s) Mesdames et Messieurs les décideurs, les financeurs, les administrateurs, les élus. J'ai trop souvent entendu : Monsieur, votre projet est intéressant mais il n'entre pas dans notre case - ni celle d'à côté d'ailleurs et c'est toute l'absurdité du système ! 

Il est indispensable de bien comprendre comment l'innovation et la culture doivent être approchées aujourd'hui  - et en particulier dans le contexte de crise inédit que nous vivons. La France et l'Europe ont besoin de faire émerger des PME qui proposent des solutions réellement innovantes dans un contexte où toutes les solutions qui ont de l'impact sur le marché sont américaines : les GAFA mais pas que. Il y a des investissements gigantesques actuellement réalisés par des fonds américains pour prendre des positions rapidement en Europe dans le secteur de la culture et de la création. Ce sont les nouvaux mini GAFA de demain si on ne fait rien rapidement.

N'oublions pas que la distribution de l'offre culturelle en ligne est complètement passé entre les mains des opérateurs américains toutes verticales confondues : Apple, Netflix, Amazon, Google... Ils appellent çà l'industrie "Entertainment" chez l'oncle Sam. 

N'oublions pas que le tout le tissu de médiatisation des créateurs est passé aux USA aussi avec les réseaux sociaux Made In America : Facebook, YouTube, Twitter, Instagram, LinkedIn, Google... Ce qui veut dire que l'argent mis sur la table par les professsionnels de la création et de la culture pour faire connaître leurs créations remplissent aussi les poches des GAFA.

Il est vraiment tant de se reprendre en main pour agir sur notre destin.

Le moment est venu de reprendre le pouvoir... Sinon, nous n'avons pas fini d'avoir des problèmes avec le secteur de la culture, lequel est déjà bien paupérisé et/ou fragile depuis des années.

Je vous invite à lire le livre de Joëlle Toledano " Gafa Reprenons le pouvoir ! " paru récemment aux éditions Odile  Jacob - éditeur français ;-) 

La santé des médias va mal, la santé de la culture est terriblement touchée. 

La culture est indispensable à la vie et elle façonne les peuples et l'influence des civilisations dans le monde. 

La culture est aussi la source de l’économie numérique. N'oublions jamais qu'Amazon est né par le livre, Apple est né par la musique et YouTube sans musique ne serait pas ce qu'il est. Ce n'est pas pour rien et ce 'nest pas un hasard !

Responsables publiques, Investisseurs éthiques et Financiers visionnaires : investissez dans des projets français innovants, audacieux et ambitieux dans le cadre du Plan de Relance !

Réveillons-nous, éveillons-nous, osons la France ! 

 

2
Coup de coeur
J'adore cet article
2
Coup de génie
Brillant
1
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
1
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
2
1
0
1
0
Partager l'article
copylink copylink
Contribuer
Prolonger le voyage dans l'univers Économie