facebook Du rêve au cauchemar
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Fiction
Du rêve au cauchemar

Du rêve au cauchemar

Publié le 25 janv. 2021 Mis à jour le 25 janv. 2021
time 2 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Du rêve au cauchemar

Le texte que je vous propose, fait suite à un exercice d'introspection, une sorte d'exploration de l'inconscient. Ce n'est pas de la fiction, plûtot une expérience pour trouver des idées d'écritures.

Je suis confortablement installée dans mon fauteuil, avec mon casque anti-bruit, pour ne pas être dérangée. Je suis rapidement dedans, mon esprit est au-dessus de moi et ne demande qu’à explorer. Je suis les instructions, mais j’ai l’impression de les deviner juste un peu avant. J’y vais avec un grand élan. Ma maison devient de plus en plus petite, je me vois comme une parachutiste, mais avec le film à l’envers. Puis je suis une astronaute, qui aperçoit la courbure de la terre, les nuages, l’eau, les forêts. C’est assez fulgurant, comme une échappée, ça va vite, très vite. Puis je redescends sur cette île, la mienne n’a pas de volcan, mais un grand sous-bois, l’océan, une maison sur le sable et un canoë qui n’attend que moi. Je m’enfonce dans la forêt et entre dans cette petite cabane. Elle est en rondins de bois et la fenêtre n’est pas très grande. Je m’installe devant la tablette et regarde dehors, j’aperçois l’eau au loin, d’un bleu profond.

J’ouvre ce livre blanc et presque immédiatement je vois une femme blonde, les cheveux très longs bouclés, un peu comme une fée, un peu mystérieuse. Elle peint et est heureuse, sur la page de droite c’est un cauchemar qui lui répond. Elle est enfermée dans un hôpital psychiatrique. Les allers-retours sont fastidieux. La vie de rêve se mêle aux cauchemars. Ouf, je repars, mais les idées continuent de fuser, la remontée est aussi rapide que la 1ere, les nuages sont très présents, je passe à travers, pour vite regagner ma maison et mon corps.  Me revoilà pleinement consciente.

Sans attendre j’écris toutes les idées qui me viennent. Je crois que je tiens quelque chose.

Mais ce quelque chose me fait peur.

Retrouvez-moi aussi sur mon site

crédit photo : jplenio sur Pixabay

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Générique de Fin
Générique de Fin

                                  &nbs...

Chantal Perrin Verdier
2 min
Il s'est suicidé,  le con.
Il s'est suicidé,  le con.

Tout va bien pour toi, l'enfant aux parents aimants : tu ris, tu cours, tu piques tes colères. Tout va bien pour toi, l'ado qui traî...

Louise Barge
2 min
Sauvages
Sauvages

Je ne suis pas partie loin pour me sentir sauvage. J’ai pris mes affaires et je suis partie en courant, j’ai traversé quelque...

Camille Poiret
6 min
Tony 
Tony 

Pendant douze ans, il avait imaginé être parfaitement heureux. Chaque jour il se levait sans réveil, mais à l'heure p...

Camille Poiret
9 min
Judith
Judith

Judith ne regrettait absolument pas Israël et sa vie d’avant. Son mari, le pays, cette vie d’épouse, l’ambiance, l...

Camille Poiret
7 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur