Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Chapitre spécial : Les trois lunes Akylos, Ekylos, Nykolos

Chapitre spécial : Les trois lunes Akylos, Ekylos, Nykolos

Publié le 11 mai 2022 Mis à jour le 20 mai 2022
time 11 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 23 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Chapitre spécial : Les trois lunes Akylos, Ekylos, Nykolos

À une époque très lointaine, bien avant la naissance de l'Arbre Monde, quand Eléria ne formait qu'un seul et unique continent vivait des êtres humains que l'on appelait les Hylliens. Ils habitaient dans de magnifiques cités aux édifices somptueux. La plus belle et la plus majestueuse d'entres toutes se nommaient Phénicia et avaient été construites à flanc de montagne afin d'être au plus près des cieux. Les Hylliens étaient des maîtres dans l'art de l'artisanat, ils pouvaient se confectionner de très beaux habits fabriqués avec de la laine ou du lin. Les hommes portaient des jupes et des vêtements souvent drapés sur le torse où était gravé l'emblème de leur maisonnée. Les femmes portaient de longues robes avec ou sans manche assortie à des colliers de perles. En ce qui concerne la nourriture, le peuple Hyllien se nourrissait d'orge, de pain, de bouillie et de légumineuse, ils mangeaient très peu de viande voir pas du tout car la terre leur donnait tout ce dont ils avaient besoin. Les Hylliens étaient curieux du monde dans lequel ils vivaient, ils se posaient beaucoup de questions sur le soleil et la lune qu'ils vénéraient comme des astres divins. Ils rêvaient par dessus tout de pouvoir un jour les atteindre pour comprendre comment ces corps céleste pouvaient illuminer le jour et la nuit. Durant des milliers d'années, ils se posèrent des questions sans jamais trouver de réponse jusqu'au jour où ils firent une rencontre qui allait bouleverser leur vie.

À l'autre bout du monde vivait une race d'animaux mythique et d'une sagesse inouïe, le peuple dragon. Ils furent la première race à poser leurs pattes sur le sol d'Eléria , ils connaissaient tout de ce monde. Ils virent les Hylliens arrivés longtemps après eux et ils les observèrent de nombreuses années avant d'aller à leur rencontre. Quand ils décidèrent que le moment était venu et que les Hylliens étaient prêts, les dragons prirent contact avec eux. Quelle ne fut pas la surprise des Hylliens lorsqu'ils constatèrent qu'ils n'étaient pas seuls en Eléria, ils en étaient ravi. Les dragons aimaient beaucoup les Hylliens, car ils voyaient en eux une complémentarité, les deux races n'étaient pas originaires de la planète Eléria. Ils n'hésitèrent pas une seconde à partager tout leur savoir. Une harmonie régna très vite entre ces deux peuples. 

Lors d'une année particulière que l'on appellera l'année de l'exode, il se passa un événement qui poussa les dragons à confier l'orbe de lumière céleste aux Hyllien. C'est à  Vigorthmir le dragon d'argent, père des dragons et Ealindra le dragon doré mère des dragons, que cette tâche revint, ils en étaient les gardiens. Vigorthmir mit cependant les Hyllien en garde, jamais l'orbe ne devait tomber entre de mauvaises mains sinon Eléria courrait un immense désastre. C'est cette lumière qui permettait au monde de tourner en paix. À partir du moment où les Hylliens touchèrent l'orbe, des ailes leur poussèrent dans le dos et ils purent atteindre les cieux qu'ils admiraient temps. 

Une fois l'orbe remis à leurs frères, car maintenant que les Hylliens avaient des ailes, ils se considéraient comme tel, les dragons quittèrent ce monde pour une destination inconnue et ne revinrent plus jamais. Les Phéniciens afin de respecter la confiance que leur donnèrent les dragons, cachère l'orbe céleste au centre de la planète sous la terre là où personne ne penserait aller le chercher.

Pendant ce temps aux abords de la planète Eléria, vivaient d'autres civilisations sur les 3 lunes que les habitants d'Eléria apercevaient dans le ciel, elles avaient pour nom Akylos lune du savoir, Nikolos lune de la force et Ekylos lune des rêves. Sur Nikolos vivaient de féroce combattant qui passaient leur vie à se battre dès leur plus jeune âge et jusqu'à leur mort. On les appelait les Berserkers, car on disait qu'ils mesuraient près de deux mètres et possédaient la force d'un animal. Malheureusement, leur espérance de vie ne durait pas longtemps, car les combats incessants qu'ils se livraient avait vite fait de les terrasser. La cité d'Akylos qui portaient le même nom que la lune était composé de savants et d'ingénieurs, technologiquement parlant elle n'avait aucun pareil, ils avaient même la capacité de voyager dans l'espace et de découvrir d'autres mondes. Le peuple qui vivait sur la lune d'Ekylos, était des érudits dans l'art de l'élévation spirituelle, la connaissance de la vie n'avait aucun secret pour eux. Les Ekyliens vivaient de peu et étaient en totale symbiose avec la nature. Leurs niveaux de conscience étaient tellement élevés qu'ils  trouvèrent un moyen de maîtriser l'espace/temps afin d'atteindre la vie éternelle.

Entre le peuple d'Akylos et le peuple d'Ekylos existait une très bonne entente à tel point que les deux peuples s'échangeaient souvent des informations. Pour ce faire, les ingénieurs d'Akylos construisirent un ascenseur spatial reliant les deux lunes, comme cela les deux peuples pouvaient aller et venir. Après des siècles de collaboration, le peuple d'Akylos fini par comprendre le procédé de transcendance du temps, il réussit à nettement agrandir son espérance de vie, dorénavant, ils pouvaient atteindre facilement le millier d'années. Quant aux Ekyliens, ils reçurent en compensation de l'aide dans la confection de vaisseaux spatiaux.

Les habitants de Nikolos étaient jaloux de ces deux lunes, car ils ne connaissaient que les combats, ils n'avaient jamais connu rien d'autres. Un jour, un Nikolien en eu assez, il fomenta un coup d'état et renversa le pouvoir établi. Maintenant, qu'il avait pris la place de l'ancien dirigeant de Nikolos, le tout jeune commandant des Nikoliens décida d'envahir la lune d'Ekylos, car ils savaient que son peuple était faible. Comme les Nikoliens n'avaient pas la capacité de se déplacer dans l'espace, ils attendirent la venue d'un émissaire Ekylien qui venait régulièrement parler avec l'ancien dirigeant en tant qu'ambassadeur de la paix entre les trois lunes. Le chef des Nykoliens se débarrassa de l'émissaire et embarqua des centaines de  berserkers avec lui dans le vaisseau en direction de la lune d'Ekylos. Une féroce bataille eut lieu sur la lune des rêves, malheureusement comme les Ekyliens ne s'étaient jamais livré à une quelconque bataille et malgré le fait qu'il y est parmi eux de puissants mages, la défense ne dura pas longtemps et ils furent en partie tous exterminé. Les hommes survivant furent obligé de se soumettre aux chefs Akyliens tandis que les femmes etait forcé d'épousés des berserkers, dans le but de créer une lignée d'enfants doté des capacités des deux peuples.

Les Nikoliens étaient fiers de leur victoire, ils avaient conquis un nouveau territoire et détenaient  maintenant la connaissance de la vie éternelle et de la magie, car ils avaient forcé les Ekyliens à la leur divulguer. Les Nikoliens abandonnèrent leur lune pour vivre sur la lune d'Ekylos qui était plus belle et plus prospère que leur terre ravagé par les batailles. 

Lors d'une convocation avec la reine et Grande prêtresse Sinnea pour connaître le sort de son peuple, Akem le chef des Nykoliens tomba sous le charme de la prêtresse et la demanda en mariage, ce qui dans la loi Ekylienne était interdit, car les prêtresses devaient rester pur et sans lien marital. La grande prêtresse consentit à épouser le chef des Nikoliens quitte à braver la loi que son peuple avait instaurée à la seule condition de laisser son peuple et les autres Akyliens en paix, car elle avait eu vent que le peuple guerrier comptait envahir la lune voisine. Pour l'amour de la reine, il accepta la condition. Cependant plusieurs années après, le sang de guerrier du nouveau roi recommença à bouillir, il fit appeler son meilleur serviteur un jour où la reine s'était absenté. Ils se donnèrent rendez-vous au palais, une somptueuse demeure en pierre cristalline. Sur un balcon dominant la cité d'Ekylos, ils concoctèrent leur plan.

-  Vous m'avez fait demander Sire ? 

Le lord Akem se retourna et posa ses yeux froids sur son disciple agenouillé.

- Relève-toi, Repoon. En effet, j'ai désiré te voir seul à seul.

Le dénommé Repoon se leva et attendit que son seigneur lui explique les raisons de sa venue.

- D'ici quelques jours, moi et les Berserkers nous lancerons un assaut sur la lune d'Akylos.

- Mais je pensais que vous aviez promis à la reine de ne pas envahir la lune, dit Repoon.

- J'ai menti, tu ne t'attendais tout de même pas à ce que j'en reste là. Aurais-tu oublié nos rêves de grandeurs ?

- Non, bien sûr que non mon Seigneur. Soit, quand est ce que nous partons ?

Akem  contempla l'horizon le visage sombre.

- Toi, tu ne pars pas. 

Repoon s'offusqua, il faisait partie des meilleurs officiers du roi. Lors de la prise de la lune il avait été en première ligne et n'avait jamais reculé face à la magie des Ekyliens. Alors pourquoi ?

- J'ai d'autres projets pour toi. Je désire que tu emmènes une parti des berserker sur un monde appelé Puscavar, là-bas vous y bâtirez mon nouvel empire. Ces lunes sont beacoup trop petite et mon prochain objectif après la lune d'Akylos nous demandera beaucoup de forces.

Une étrange lueur noire passa dans les yeux de Akem lorsqu'il mentionna qu'il avait un prochain objectif, à cet instant son regard s'était posé quelque part en contrebas, sur les jardins du palais. Le roi semblait voir au-delà de ce qui se présentait à lui.

- Je sens qu'il existe un pouvoir incommensurable sur une terre non loin d'ici je la sens m'appeler, constamment. Je n'en dors plus de la nuit, combien de fois me suis-je réveillé en sueur parce que j'en rêvais. Je la désire, je la veux pour mienne. Grâce à elle, je pourrai étendre mon empire dans tous les confins de l'univers et jusqu'à l'infini.

Repoon ne sentait rien de particulier, mais sa foi inébranlable en son roi ne l'avait jamais fait douter. Grâce à lui, un nouvel ordre était en train de naître sur les Nykoliens, plus fort, plus fier et plus impétueux que jamais.

- Il sera fait comme il vous plaira, mon roi. Je pars sur-le-champs.

Repoon vit virevolter sa longue cape noire et prit congé de Akem qui ne se retourna même pas pour dire au revoir à son disciple, il avait toute sa confiance, il ne l'avait jamais déçu.


Après le départ de Repoon, le seigneur Akem réuni tous ces guerriers restants et se rendit sur Akylos. Ce qui ne savait pas, c'était que la technologie Akylienne rivalisait avec la puissance brute des guerriers Nykoliens, la résistance fut de taille. La bataille dura longtemps, très longtemps, mais au bout d'efforts quasi-insurmontable, les bersekers commencèrent à gagner du terrain, la destruction de la cité d'Akylos n'était plus que pour une question de temps. Sur ordre de la reine qui avait été trahie par le roi, une prêtresse Ekylienne du nom de Lya'Nes Ekylos, se rendit sur la lune du savoir afin de discuter avec les dirigeants d'Akylos et de tenter de les convaincre d'envoyer le plus grand nombre de personnes se réfugier sur la planète la plus proche, à savoir Eléria. Les dirigeant trop occupé à établir une stratégie pour renverser les berserkers, n'avait pas réfléchi à un sauvetage pour leurs citoyens. Ils acceptèrent la proposition de Lya'Nes et apprêtèrent plusieurs navires. Plus de 20 000 personnes montèrent à bord des vaisseaux. La prêtresse satisfaite du sauvetage des Akyliens, se dirigea vers le centre de la cité là où la bataille faisait rage, elle devait faire cesser tout ça. Lya'Nes usa de tous ses pouvoirs allant jusqu'à sacrifier sa vie pour enfermer la cité entière ainsi que les deux autres lunes dans une boucle temporelle, en dehors le temps allait suivre son cours, mais les personnes piégées dans la boucle se battraient pour l'éternité.

Des centaine d'années passèrent. Un homme marchait seul dans la cité d'Akylos où le temps semblait ne pas avoir eu d'emprise. Il tendit l'oreille, il crut entendre le son des épées qui s'entrechoquaient, les cris de féroces guerriers ainsi que des explosions faisant voler les murs et les sols en éclats. Mais il n'avait rien, pas une âme qui vive, Repoon était seul. Il lèva les yeux aux ciels vers les étoiles brillants aux firmaments et jura qu'ils perpétuera la volonté de son seigneur et maître.

Page de couverture : Etsy

Image du dragon : Galactic Healing

lecture 23 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
3.2 – Lecture | Expérience 02
3.2 – Lecture | Expérience 02

Pour cette deuxième expérience vécue par les lectrices et les lecteurs nous allons maintenant nous glisser dans l'entre-deu...

Lorenzo Soccavo
5 min
THE CONSPIRACY OF CRIME
THE CONSPIRACY OF CRIME

Meet the Press (23 juin 2022) publiait cette image en ligne (FB) dans ses "News" avec pour titre : "The Supreme Court...

Cecile Voisset
4 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur